[Dossier énergies renouvelables] #36 - Autoconsommation collective, vers la communauté d'énergie renouvelable et l'énergie de proximité

Une opération d’autoconsommation collective porte tant sur des aspects techniques (réseaux communicants/intelligents, mise en œuvre de moyens de production, modélisation production-consommation) que sociétaux (structure juridique et gouvernance locale, modes de coopération économiques autour d’une fourniture locale d’énergie verte, adaptation au changement, achat responsable et lien direct entre production et consommation à diverses échelles (quartier, ZAC, ville)).

Portée vers une transition énergétique territorialisée, la société Cohérence Energies a développé une expertise au-delà de la technique et, plus particulièrement en lien avec l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, en accentuant un positionnement sur le circuit-court de l’énergie, la réduction de l’empreinte carbone, et tout particulièrement, l’élaboration d’opérations d’autoconsommation collective et de communautés d’énergie renouvelable.

Avec un retour d’expérience sur plusieurs opérations d’autoconsommation collective en service depuis 2018, l’entreprise a souhaité s’inscrire dans une démarche de structuration d’une communauté de producteur-consommateur autour des enjeux de l’achat responsable. Une première installation sur les locaux de la société a lancé l’initiative « Énergie collective Pérenchies » en 2020 en préfigurant une évolution vers une communauté d’énergie renouvelable à l’échelle d’une ville de 8600 habitants.

À partir d’une première installation photovoltaïque sur la toiture des locaux de Cohérence Energies, des premiers consom'acteurs ont rejoint l’opération avec cette volonté de démarche éco-responsable : pharmacie Delapierre, boulangerie la Toque Gourmande, des familles, le bailleur social 3F Notre Logis... Pour les consom’acteurs, c’est une véritable opportunité de participer à la transition énergétique tout en contribuant à une activité économique locale. De plus, l’énergie est proposée à un prix fixe et des charges stabilisées sur le long terme selon une traçabilité réelle.

Les consommateurs et les producteurs, qu’ils soient publics ou privés, deviennent ainsi acteurs d’une solution locale. Cette « communauté d’énergie renouvelable » participe concrètement à la lutte contre le changement climatique, au développement de la transition énergétique et écologique sur le territoire et amplifie les modes d’intervention favorisant l’information, le passage à l’acte et le changement de comportement.

La relation directe du producteur au consommateur contribue à une compréhension des enjeux énergétiques, et des actions possibles pour une adaptation au changement. C’est le cas de Jack-Yves : « Je suis rentré dans l’opération en février parce que je considère qu’il faut changer de modèle et penser à l’après-nucléaire. » 20 % de la production de la centrale lui sont désormais affectés (pour laisser la place à d’autres consommateurs), ce qui correspond à 15 % de sa facture. Pour le reste, il continue de faire appel à son fournisseur habituel. Enthousiasmé par ce nouveau projet, Jack-Yves a très vite été moteur dans l’association et a convaincu la pharmacie d’adhérer au projet.

Par ailleurs, le bailleur social 3F Notre Logis a souhaité également participé à cette initiative : « Nous avons la conviction qu’il faut expérimenter ce type de modèle et que nous, en tant que bailleur social, avons un rôle majeur à jouer dans le développement de l’autoconsommation collective. Nous en avons donc parlé à nos locataires et trois d’entre eux se sont montrés intéressés. » développe Thomas Damay, responsable du pôle patrimoine de 3F Notre Logis.

La communauté vise l’objectif de créer de nouveaux sites de production afin de fournir en électricité 100 à 200 consom’acteurs publics et privés d’ici 2025, et 1 000 d’ici 2040. Pour atteindre ces objectifs, la communauté s’appuie sur une diversité de typologies d’installations : bâtiment publics et privés, installation individuelle (l’énergie entre voisins), entreprises et parc d’activité, abri-vélo, brise soleil, ombrières de parking…

En créant un circuit court de l’énergie basée sur l’autoconsommation collective, nous avons mis en place un modèle économique inclusif, résilient, vertueux et orienté sur l’achat responsable.

 

Article signé Nicolas Hernigou, directeur fondateur de Cohérence Energies

 

Pour plus d’informations :

Le projet ECLAIRS : une mobilisation citoyenne permet un projet d’autoconsommation collective

Cohérences ENERGIES

Énergie Collective Perenchies

Retrouvez l'étude de cas "Energie Collective Pérenchies" dans la base de donnée Infrastructures de Construction21


Exemple la communauté d’acteur et de la coopération économique partagée sur Pérenchies (valorisation de l’achat responsable et de l’engagement des parties prenante

 



Principe de quote-part d’une installation et de sa production annuelle – Application concrète de l’EFC

Crédits photos : Cohérence Energies 


Article suivant : #37 - L’autoconsommation collective, des premières opérations de partage de l’énergie à l’échelle du quartier

 

Un DOSSIER réalisé avec le soutien de la :

 

 

 dossier énergies renouvelables
 ENR&R
 énergie

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     dossier énergies renouvelables
     ENR&R
     énergie