[Dossier énergies renouvelables] #26 - Photovoltaïque & électromobilité, un couplage gagnant pour le climat et l’économie

Coupler photovoltaïque et mobilité électrique ouvre des horizons prometteurs pour la transition énergétique, afin de substituer la combustion fossile liée à la mobilité avec la production locale du carburant des véhicule électriques, sans stress pour le réseau #smartcharging.

 Des pionniers ont déjà commencé à explorer ce couplage PV + e-mobilité avec bâtiments et ombrières solaires pour alimenter des bornes de recharge avec ou sans stockage stationnaire. L’offre se structure pour accélérer le développement de ce modèle vertueux, décentralisé, moins carboné et plus durable. L’AVERE, ENERPLAN et Wavestone ont étudié l’émergence de ce couplage.
 

En France, on n’a pas de pétrole, mais du soleil et des solutions pour favoriser la mobilité verte

Les impératifs de la transition énergétique bouleversent nos façons de produire et de consommer l’énergie. Ils font éclore de nouveaux modèles, cherchant notamment à rendre résilient un système énergétique bas carbone qui se décentralise. Le cadre législatif et réglementaire oriente cette transformation du système énergétique, avec une application à plusieurs échelles :

  • Nationale : la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) fixe des objectifs de décarbonation et de diversification du mix énergétique avec une forte ambition pour le photovoltaïque (PV), et la Loi d’orientation des mobilités (LOM) doit mener à l’installation de bornes de recharges dans les parkings ;
  • Régionale : les schémas régionaux (SRADDET) définissent les objectifs d’aménagement des territoires en ligne avec les grandes orientations des pouvoirs publics sur le système énergétique ;
  • Locale : les collectivités s’appuient sur des plans climat (PCAET) pour répondre aux objectifs de transformation des territoires et déployer de nouvelles infrastructures en conséquence.

Toute la société est déjà engagée dans cette transition, les entreprises, les collectivités, et les citoyens embrassent de nouveaux modèles de gestion et de consommation d’énergie et la mobilité électrique progresse. La production d’électricité solaire sur bâtiment pour la vendre et/ou l’autoconsommer se développe et l’écosystème de la mobilité électrique se structure. Leur couplage est à même d’offrir des gains multiples additionnels : 

  • Décarbonation, 
  • Diminution de la pollution de l’air, 
  • Conformité à la réglementation, 
  • Réduction des coûts liés à l’énergie et à la mobilité,
  • Enjeux d’image et de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

L’AVERE, ENERPLAN et Wavestone ont rencontré et réunis au cours de l’année 2020 les pionniers du couplage PV & e-mobilité, au sein d’un groupe de travail s’intéressant aux projets de couplage entre la mobilité électrique et la production d’énergie photovoltaïque avec pour cadre de marché les bâtiments tertiaires. Dans le cadre de l’animation de ce groupe de travail, Wavestone a conduit une vingtaine d’interviews et organisé quatre ateliers de réflexion avec des professionnels du secteur. Ce travail va faire l’objet d’une publication tripartite prochainement, afin de restituer les réflexions et retours d’expérience analysés avec des cas d’usages. L’objectif est de retracer les questionnements qui jalonnent un projet de couplage et d’en extraire des bonnes pratiques pour accompagner les décideurs dans leur projet. Sans attendre la publication à venir, on retiendra de cette étude plusieurs éléments saillants :

- Sur un site industriel ou tertiaire, les déclencheurs de projets de couplage entre PV et ME peuvent être nombreux : amélioration du bilan RSE ou de l’image, optimisation des coûts opérationnels, innovation, différenciateur concurrentiel, etc.

- Les solutions techniques à apporter doivent être en adéquation avec les besoins réels des sites concernés. La présence de véhicule sur site le jour ou la nuit par intermittence de quelques minutes ou par plage de plusieurs heures, les besoins en énergie des bâtiments, ainsi que les réglementations en vigueur ou à venir, sont autant de paramètres à intégrer pour dimensionner ses installations.

- Les installations PV bénéficient aujourd’hui de modèles économiquement rentables, mais les services de recharges n’ont pas encore cette maturité. Le couplage des deux, qui peut être complété par un système de stockage ou de pilotage, peut permettre d’atteindre l’équilibre économique.

- Les possibilités de financement sont nombreuses, sans qu’une d’entre elles ne se détache particulièrement des autres : location du matériel et externalisation de la maintenance ? Achat des installations et montée en compétence des collaborateurs sur la maintenance ? Modèles hybrides ? Les retours d’expérience  sont tous différents.

- La diversité des acteurs souhaitant se positionner sur des offres intégrées de couplage (fournisseur d’énergie, fournisseur de service de recharge, équipementier, installateur, etc.) montrent que le marché est en phase d’émergence et qu’elle regorge d’innovations avec une offre industrielle française. 

- Dans un environnement à la réglementation en constante évolution, aux coûts des installations en forte baisse, aux normes environnementales de plus en plus strictes, et aux attentes croissantes des usagers, les modèles économiques et contractuels les plus pertinents n’apparaîtront clairement que d’ici quelques années. 

À noter que le couplage photovoltaïque et mobilité électrique, (une thématique importante pour libérer l’énergie de nos territoires et baisser nos émissions de CO2), sera au programme de la prochaine Université de l’Autoconsommation 2021. Lors de cet évènement seront dévoilés les résultats de l’étude qu’ENERPLAN a commandé à Yannick Perez professeur à Centrale Supélec, pour « franciser » l’étude japonaise « SolarEV City concept : Building the next urban power and mobility systems » qui a analysé la faisabilité et les avantages de la solarisation des bâtiments de 9 métropoles japonaises couplée avec la généralisation de la mobilité électrique. L’étude de Centrale Supélec pour ENERPLAN portera sur les métropoles de Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon, Paris, Marseille, Bordeaux et Toulouse.

 

Article de Richard Loyen, Délégué Général d’ENERPLAN

Crédits photo : ©See You Sun et ©La Poste

Site Enerplan : https://www.enerplan.asso.fr/

Site de notre événement : http://www.universite-autoconsopv.fr/

Profil Linkedin de Richard Loyen : https://www.linkedin.com/in/richard-loyen-0167bb12/?originalSubdomain=fr


Article suivant : #27 - Du quartier au bâtiment : innover pour un avenir sobre et bas carbone

 

Un DOSSIER réalisé avec le soutien de la :

 

 

 dossier énergies renouvelables
 ENR&R
 énergie

Auteur de la page

  • Communication Enerplan

    Syndicat des professionnels de l'énergie solaire

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     dossier énergies renouvelables
     ENR&R
     énergie