[Dossier Afrique - Ville(s) Durable(s)] #18 - WC urbains Innovants, Autonomes et Durables au Sénégal

Le Sénégal, comme de nombreux autres pays en développement, a besoin de solutions durables et innovantes en matière d'assainissement afin d’y réduire les risques sanitaires. WeCo a pour projet d’y implémenter ses toilettes autonomes en eau et alimentées en énergie par des panneaux photovoltaïques pour contribuer à pallier à ce problème. 

La majorité des villes de taille moyenne au Sénégal ne dispose pas de réseau d’égouts et d’assainissement ce qui conduit les habitants à faire face à de véritables risques sanitaires. Les toilettes publiques sont rares dans les grandes villes du Sénégal. Les images de personnes urinant dans le centre-ville sont une réalité quotidienne. Des plaques portant la mention "Interdit d'uriner" font partie du décor urbain. L’absence d’installations contraint les habitants à déféquer en plein air, contribuant ainsi et malgré eux à la pollution des nappes phréatiques et de l’environnement.Les eaux rendues impropres par ces actions deviennent vectrices d’un nombre conséquent de maladies infectieusestelles que la dysenterie, l’une des maladies infectieuses du côlon due à ce manque d’hygiène : celle-ci a causé la mort d’environ 760 000 enfants de moins de 5 ans en 2013 (soit 2000 par jour, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé). 

Dans les villes africaines, les solutions les plus utilisées sont les toilettes à fosse septique avec des boues fécales collectées régulièrement par la population locale, rejetées là où elles peuvent, ce qui les expose, ainsi que les eaux souterraines, à un risque de contamination et de pollution élevé.

Figure 1 : Toilette à fosse septique au Sénegal

Ces problématiques sanitaires engendrent des coûts considérables au Sénégal. Ces coûts sont le plus souvent liés aux absences, surtout celles des jeunes filles et femmes, à l’école, au travail ainsi qu’aux dépenses de santé suite aux maladies engendrées par le manque d’accès à des toilettes publiques et hygiéniques. D’après la banque mondiale, 1$ investi dans la mise en place de toilettes améliorées rapporterait 10€ à l’économie nationale. Selon l’OMS, 1$ investi dans l’assainissement rapporte 5,50$, du fait des bénéfices liés aux installations de toilettes appropriées tels que :

  • L’amélioration de la productivité grâce à l’accès à des toilettes sur les lieux de travail. Ceci est d’autant plus important pour les femmes, qui ne peuvent aller à l’école ou travailler décemment sans accès à des toilettes adaptées notamment durant leur cycle menstruel ;  
  • La diminution des frais de santé grâce à l’absence de contamination et propagation des bactéries ;
  • Les bénéfices environnementaux et la limitation des coûts liés à l’assainissement des eaux usées.

Ces problèmes et ces coûts générés interpellent sur l'urgence et la nécessité de vulgariser les (bonnes) toilettes publiques en vue d'améliorer les conditions de vie des populations. La start-up WeCo conçoit et commercialise des toilettes à chasse d’eau autonomes, écologiques et sans raccordement. WeCo propose un système d’assainissement interne des eaux usées, recyclées sur site en eau traitée pour les chasses d'eau et l’arrosage des espaces verts grâce à un traitement biologique et une étape d’électrolyse : toutes les bactéries sont ainsi tuées et de l'eau traitée est produite par un procédé innovant qui traite et recycle els eaux usées, eau qui sera ensuite réutilisée pour les chasses en circuit fermé. 

Figure 2: Schéma fonctionnel du système WeCo

 Les toilettes n'ont pas à être raccordées au réseau d'assainissement et fonctionnent en autonomie. Elles sont donc particulièrement adaptées pour les villes africaines sans réseau de tout-à-l'égout car elles permettent un assainissement hors-réseau durable et sécurisé, avec de l'eau traitée pour éviter toute contamination et pollution. Par ailleurs, les toilettes WeCo sont mobiles et modulables pour s’adapter au mieux des besoins locaux et à la configuration des lieux.

Plusieurs installations sont déjà en fonctionnement dans différentes villes françaises. WeCo est depuis 2020 lauréate du Projet d’Investissement d’Avenir Ville durable de l’ADEME.  Elle est une des seules PME à vouloir adapter et mettre en œuvre ses solutions dans les pays en développement notamment au Sénégal et à proposer un système évolutif et commercialisable de toilettes autonomes avec chasse d'eau en circuit fermé, dans le but ultime de transformer tous les déchets en ressources sur place et de fournir une solution d'assainissement innovante, fiable techniquement, industrialisable, abordable et adaptée aux pays émergents notamment et surtout en Afrique. 

Le projet WeCo France-Afrique Ville Durable consiste à créer une chaîne de valeur solide en coopération avec les acteurs locaux dans le domaine de l’assainissement autonome pour les villes africaines ne disposant pas de réseau d’assainissement. WeCo a prévu d’installer sa technologie dans les lieux publics de la ville de Dakar. Le profil des usagers potentiels (proportion femmes/hommes) sera également pris en compte. Des toits végétaux pourront être ajoutés afin de rafraîchir la structure Toilettes et revaloriser l’eau surproduite. Les boues issues du traitement biologique sont traitées et revalorisées. C’est là que la société sénégalaise DELVIC interviendra. Ce partenaire qui est une grande entreprise d’assainissement en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale, apportera son expertise ainsi que sa technologie pour la collecte, le traitement et la valorisation des boues fécales. Les cabines de toilettes WeCo serviront alors de sanitaires publics, de lieu de traitement et production d’eau, sans consommation d’eau, sans raccordement aux réseaux. Elles permettront à la ville de Dakar d’assainir différents lieux publics, de proposer des toilettes à ses habitants, ses écoliers, ses étudiants, ses professionnels…, tout en préservant l’environnement et la santé publique. 

WeCo et son partenaire local Delvic se consacrent à fournir des solutions d'assainissement adaptées à l’environnement et aux besoins du marché sénégalais. Delvic a mis en place une plateforme pour développer et mettre en œuvre une recherche d'innovation sur la chaîne de valeur de l'assainissement. Depuis la création de la plate-forme de R&D, des étudiants sélectionnés, supervisés par l'équipe de chercheurs de Delvic, ont participé activement à des projets de recherche menés par Delvic. Cela permettra à WeCo de mettre en place un réseau fiable et reconnu de partenaires locaux dans le domaine de l'assainissement. WeCo et Delvic ont pour partenaires l'ONAS (Office National d’Assainissement du Sénégal), l'AfWA-AAE (Association Africaine de l’Eau).  En coopérant avec Delvic, soutenu par la fondation Gates, WeCo bénéficie alors de leur réseau mais aussi de leur expertise technique. Delvic a aussi la capacité de les aider à adapter leurs toilettes au marché local, à mener des projets de R&D et à les industrialiser. Des formations seront dispensées tout au long du projet. Ces actions permettront une intégration aisée des futures installations de WeCo à Dakar et au Sénégal. Les équipes, les partenaires et les sous-traitants des entreprises de construction seront des acteurs clés car ils recommandent la solution dans les travaux de construction, et serviront de promoteurs ou de distributeurs commerciaux externes.

Enfin, grâce à leur implication dans l'adoption de la norme ISO 30500 sur l'assainissement menée par l'ASN (Agence Sénégalaise de Normalisation), l’équipe WeCo dispose d'une grande connaissance et d'un réseau dans ce domaine qui pourrait accélérer leur développement en Afrique.  Ce projet d’implémentation des toilettes WeCo dans l’environnement sénégalais assure des bénéfices économiques, environnementaux et sociaux pour le pays. Ce projet permettrait de créer 30 emplois directs et indirects et de développer des entreprises locales. De plus, cela favorise l'industrialisation des toilettes WeCo puisque la start-up dispose de partenariats avec un partenaire local fort, DELVIC, et des entreprises industrielles désireuses de déployer des solutions dans les pays émergents.  Au-delà de l’aspect économique, l’objectif principal de la start-up est de minimiser l’impact environnement dans le traitement des eaux usées. En traitant directement sur place les eaux usées, elle permet d'économiser l'eau voire de la produire.

Enfin, les toilettes sont parfaitement adaptées aux attentes des utilisateurs locaux. En améliorant le confort et l’hygiène, ces toilettes limitent la propagation des maladies. De plus, elles renforcent l'autonomie des femmes en augmentant leur sécurité et en leur permettant d'accéder au travail et à l'école. Cette solution serait alors dupliquée puis déployée à au Sénégal puis dans d’autres pays africains. 

Un article signé Cécile Dekeuwer, présidente de WeCo

Consulter l'article précédent :  #17 - La voûte nubienne, un habitat qui contribue à la transition énergétique


Afrique Villes durables

Retrouvez tous les articles du dossier

 Afrique, ville(s) durable(s)

 villes et territoires
 innovation
 santé

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     villes et territoires
     innovation
     santé