#23 - [Risk-e] L’hyperviseur des risques inondation au service de la ville résiliente

Rédigé par
Jonathan Cantarel

Ingénieur risque inondation - co-fondateur RISK-E

3304 Dernière modification le 13/12/2021 - 16:11
#23 - [Risk-e] L’hyperviseur des risques inondation au service de la ville résiliente

En France, 12% de la population vit en zone inondable, mais seulement 50% des zones inondables sont cartographiées par les services de l’Etat. Comment construire la ville résiliente de demain si le risque ne peut être identifié ? C’est tout l’enjeu du projet RISK-E porté par Egis, dont les fonctionnalités innovantes et participatives sont au service des acteurs du risque, professionnels comme particuliers.

1 - Pourquoi cette connaissance est-elle nécessaire ?

Ces dernières années ont marqué une réelle prise de conscience sur la nécessité d’intégrer la gestion des inondations dans les documents d’urbanisme suite à la survenue d’événements extrêmes récurrents et à une évolution des politiques générales.

Cependant, la connaissance du risque reste encore limitée, souvent trop peu partagée entre les différents détenteurs d’informations (Etat, assureurs, instituts de recherche, bureaux d’études, etc.) et les Retours d’Expérience (RETEX, c’est-à-dire une caractérisation et un archivage des inondations sont peu systématiques.

Autant d’éléments qui, de fil en aiguille, aboutissent à un manque d’anticipation et d’organisation des politiques de prévention induisant chaque année en France un coût moyen de dommages de 520 millions d’euros (source : www.ecologie.gouv.fr)

2 - RISK-E : Agir sur la chaîne du risque

2.1 - Le projet

RISK-E est une expertise basée sur une plateforme web proposant une cartographique dynamique temps réel des zones inondables et un estimatif des dommages permettant aux acteurs du risque d’anticiper et de gérer le risque lié aux inondations de manière optimisée.

​​​​2.2 - Mobiliser les acteurs du risque

Centraliser les informations et les acteurs du risque est aujourd’hui primordial afin de mettre en place une organisation fonctionnelle de la gestion de crise.

Mais qui sont réellement les acteurs du risque ? Collectivités, secours, Service Central d’Hydrométéorologie d’Appui à la Prévision des Inondations (Météo-France, Vigicrues), assureurs, bureaux d’études sont autant d’acteurs contribuant chacun à leur niveau à la gestion de crise mais il reste néanmoins un grand oublié de la gestion active : le citoyen.

En effet, le citoyen est considéré comme un élément passif de la gestion de crise. Or, comment parler de culture du risque si le citoyen est infantilisé alors qu’il peut être acteur, à son échelle, de sa propre protection ainsi que de celle des autres ?

RISK-E repousse les frontières actuelles de la gestion de crise en regroupant l’ensemble des acteurs dans une communauté alimentant une plateforme participative.

L’outil est en effet alimenté par deux réseaux de collectes d’informations :

  • Le réseau « repères » constitué par les professionnels du risque (SDIS, services techniques, bureaux d’études, etc.) ou des repères de crues (échelles limnimétriques, etc.)
  • Le réseau « observateurs » constitué par tout utilisateur désireux d’apporter son témoignage à la communauté ainsi que les flux issus des réseaux-sociaux. Ce volet est actuellement en cours de développement. Des appels à mobilisation d’intérêt seront passés auprès des territoires pilotes prochainement.

2.3 - Informer en temps réel

Les données de terrain remontées par la plateforme cartographique participative sont traitées par des modules d’intelligence artificielle permettant, en temps réel, de :

  • Recréer des zones inondables en temps réel (flood intelligence)
  • Estimer les dommages (damage intelligence)

L’intérêt d’un tel outil est de permettre aux gestionnaires de crise, par un simple affichage cartographique, de disposer d’une information visuelle, intuitive et opérationnelle de l’état des lieux à l’instant T et d’enclencher les opérations adaptées afin de garantir la sécurité des personnes et des biens.

Par sa technologie, RISK-E apporte une exhaustivité nouvelle des données d’inondation puisque l’outil n’est pas limité à des périmètres restreints d’analyse. Ainsi, l’ensemble des cours d’eau d’un territoire (petits comme grands) et des types de phénomènes (débordement comme ruissellement) peuvent être cartographiés.

2.4 - Capitaliser et agir

Les informations de terrain, traitements informatiques et prises de décisions sont centralisées et capitalisées dans la base de données de RISK-E.

La structure de l’application permet de générer, selon les besoins des acteurs professionnels du risque, un Retour d’Expérience de l’événement à l’échelle souhaitée :

  • Extraction des contours de la zone inondable
  • Statistiques spatio-temporelles de l’événement et par localisation
  • Victimologie de l’événement
  • Génération de fiches inondation/dommages
  • Aide à la déclaration de sinistre auprès des assureurs
  • Génération de fiches intervention/plans d’actions (aménagements d’urgence, devis, échéances d’intervention, etc.)

2.5 - Anticiper et sensibiliser

La base de données de l’application permet, via un process de machine learning, d’affiner à chaque nouvel événement, les contours de la zone inondable et de préconiser les interventions adaptées (protections individuelles, programmation de travaux, sécurisation d’accès).

L’innovation propose, en outre, différents modules de sensibilisation et de diagnostic de l’existant afin d’améliorer la résilience des territoires :

  • Evaluation pédagogique de la résilience d’infrastructures à destination des particuliers et professionnels
  • Diagnostic de la vulnérabilité et information sur les mesures de réduction adaptées à chaque bâti
  • Supports pédagogiques sur les risques

Un article signé Jonathan CANTAREL (Egis – Ingénieur Risque Inondation, co-créateur du projet RISK-E)

https://www.egis.fr/

Crédits photo : EGIS


Article suivant : Prévenir et anticiper le risque inondation par la 3D interactive

Retour à la page d'accueil du dossier

 

UN DOSSIER RÉALISÉ AVEC LE SOUTIEN DE :

 

Partager :