Doctorants au CSTB, ils présentent leurs thèses en 180 secondes

Doctorants au CSTB, ils présentent leurs thèses en 180 secondes

Afin de valoriser les travaux de recherche de ses doctorants et d’encourager ces jeunes chercheurs à transmettre leurs connaissances, le CSTB leur a demandé de présenter leurs thèses en 180 secondes. Une démarche qui confirme la pluridisciplinarité des projets au cœur de la recherche du CSTB.

Gabriel, Merveil, Nada, Miora et Martin… Tous ont un point commun : ils font partie de la cinquantaine de doctorants et doctorantes qui se forment à la recherche, et par la recherche, au CSTB. Leurs cinq projets attestent ainsi de la diversité des domaines de recherche : économie circulaire, qualité de l’air intérieur, rénovation énergétique du parc, décarbonation du secteur de la construction, sécurité et effet des incendies sur les structures.

Les doctorants au CSTB

Les travaux des doctorants sont menés dans le cadre de collaborations entre le CSTB et des laboratoires académiques. Après trois ans de recherche, co-encadrés par leur directrice ou directeur de thèse et un chercheur du CSTB, ils aboutissent à la soutenance d’une thèse en lien avec les quatre domaines d’actions stratégiques recherche du CSTB :

  • Bâtiments et quartiers pour bien vivre ensemble ; 
  • Bâtiments et villes face au changement climatique ; 
  • Rénovation, fiabilisation de l’acte de construire & Innovation ;
  • Économie circulaire et ressources pour le bâtiment.  

La diffusion et la validation de ces travaux s’effectuent notamment par des articles et des communications scientifiques. Intégrés aux équipes de recherche du CSTB, ou hébergés chez ses partenaires, ces chercheurs en herbe contribuent à l’émergence de nouvelles pistes de recherche qui participent à la conception des bâtiments et villes de demain.

Ma thèse en 180 secondes

  • Miora Robson, 28 ans, Université d'Orléans

Thèse : Résistance du béton des ancrages chimiques sous sollicitation thermomécanique (3ème année).

  • Merveil Muanda Lutete, 29 ans, Grenoble École de Management

Thèse : Évaluation des mesures d'adaptation de l'environnement urbain aux contraintes du réchauffement climatique (1ère année).

  • Martin Rit, 27 ans, École des Mines de Saint-Étienne

Thèse : Évaluation du potentiel de rénovation énergétique d'un territoire dans le cadre de démarches de massification (1ère année).

  • Nada Bendahmane, 26 ans, École des Mines de Saint-Étienne

Thèse : Développement d'indicateurs de pression sur les ressources minérales et métalliques pour une approche performancielle de l'économie circulaire (3ème année).

  • Gabriel Rossignol, 25 ans, Institut Mines-Telecom de Lille

Thèse : Impact de la présence de Libérateurs de formaldéhyde dans la formulation des produits ménagers sur la Qualité de l'Air des environnements intérieurs (2ème année).


Article publié sur le site du CSTB

 Recherche
 bâtiment
 innovation
 R&D
 économie circulaire
 vidéos

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Recherche
     bâtiment
     innovation
     R&D
     économie circulaire
     vidéos