Démocratiser l’accès à la donnée énergétique pour contribuer à l’effort de sobriété

Démocratiser l’accès à la donnée énergétique pour contribuer à l’effort de sobriété

L’entreprise Eficia partage la conviction portée par la SBA depuis plus de 10 ans, selon laquelle les outils numériques permettent de réduire l’impact des bâtiments sur l’environnement et de contribuer à l’effort de sobriété énergétique attendu par les pouvoir publics. Le numérique est déterminant face au contexte climatique et énergétique actuel. C’est l’une des raisons qui a poussé Eficia à adhérer à la SBA, comme le rapporte Julien Bellynck, son Directeur général.

Notre vision du bâtiment intelligent est celle d’un bâtiment capable de consommer l’énergie au strict nécessaire et de réguler ses consommations instantanées en fonction des tensions sur le réseau électrique.


Connaître avant tout ses consommations

La première étape pour réaliser des économies est de connaître l’énergie que l’on consomme, quand et comment on la consomme. « C’est là tout l’intérêt d’utiliser un outil numérique de suivi et d’analyse des consommations, martèle Julien Bellynck. Nous en sommes à tel point persuadé que nous avons mis à la disposition de tous une application de suivi des consommations gratuite. C’est notre contribution à l’effort national de sobriété ! ».

Avec un accès aux données de consommations toutes les 10 minutes (plutôt que chaque mois en recevant sa facture), on peut identifier et analyser les consommations injustifiées, et ainsi obtenir rapidement une économie de 5 à 10 %. Dix pour cent, c’est précisément l’objectif de sobriété énergétique fixé par l’Etat. « Cette donnée collectée par le distributeur d’énergie Enedis est disponible et gratuite, mais elle est brute, pas valorisée, poursuit-il. Nous la mettons en accès libre, sous une forme graphique facile à analyser et à exploiter. Les informations sont disponibles en kilowatts heure, en euros et en équivalent CO2, pour une meilleure compréhension. »

Pour récupérer cette donnée, Eficia crée un lien automatisé avec le distributeur d’énergie via le compteur connecté (Linky ou Gazpar), puis corrèle l’information à des data extérieures, comme la météo, la localisation du bâtiment et sa surface, les heures d’ouverture, le type d’activité…, afin d’analyser les consommations et les comparer. L’application permet même de lancer des alertes par email, en cas de dépassement des dépenses d’énergie.

 

Piloter les équipements énergivores dans le bâtiment

Pour aller au-delà de la mesure, il convient de limiter la consommation d’énergie au juste besoin dans les bâtiments. « Le numérique est aussi clé dans cette perspective, affirme Julien Bellynck. En ajoutant des objets connectés sur chaque équipement énergivore, on peut donner des ordres, piloter le chauffage, la ventilation ou l’éclairage par exemple, et ainsi optimiser les consommations à la place des occupants. »

Eficia fournit justement ce service de pilotage, qui allie informations à partir de capteurs et adaptation de la réponse du bâtiment par ses collaborateurs. En fonction de la température et de la lumière du jour, de l’inertie du bâtiment, l’équipe d’Eficia va allumer le chauffage précisément à la bonne heure le matin, pour apporter confort et économies. « Un bâtiment sobre et intelligent ainsi piloté est conforme au dispositif éco énergie tertiaire, en réduisant les consommations, précise Julien Bellynck. Cela constitue un des leviers possibles vis-à-vis de cette réglementation et du décret BACS, en connectant les équipements et en les pilotant de manière intelligente et à distance. Cela, avec un retour sur investissement en moins d’un an. Rendez-vous compte : en 2022, notre solution a réussi à faire économiser à nos clients 80 GWh, l’équivalent de la consommation de 36 000 Français, soit celle d’une ville comme Auxerre ! ».

 

Réguler les consommations des bâtiments en un clic

Sans le numérique, impossible d’agir à grande échelle. « En un clic, nous avons la capacité d’arrêter le chauffage des 3 000 bâtiments que nous pilotons, indique Julien Bellynck. Nous pouvons le faire à un horaire précis grâce à la standardisation de l’ordre donné. » Il est ainsi possible de faire de l’effacement électrique, qui sera sans doute nécessaire de réaliser cet hiver, pour éviter des coupures d’électricité lors des fortes tensions sur le réseau.

« Nous avons la spécificité d’avoir automatisé les changements de consigne des bâtiments de nos clients, en cas de signal ÉcoWatt rouge, complète-t-il. Notre solution est reliée à l’interface de programmation du gestionnaire du transport d’électricité en France RTE, pour collecter toutes les heures la couleur du signal ÉcoWatt et ajuster automatiquement les réglages des équipements dans les bâtiments de nos clients. » Déjà, Eficia a participé à des expérimentations de mécanismes d’effacement de capacité avec RTE, lors des deux précédents hivers : le chauffage de centaines de bâtiments stoppés lors d’une pointe de consommation, économisant plusieurs MWh !

Engagée, Eficia a la volonté de s’impliquer désormais au sein de la SBA, partageant la même vision d’un bâtiment intelligent à faible impact sur le réseau d’électricité et sur l’environnement en général. « En particulier, le label R2S nous semble très intéressant, pour faciliter le pilotage des équipements, avoir un cadre de communication commun dans le bâtiment et réduire la barrière technique au sein des bâtiments existants dans un objectif de connexion, » conclut Julien Bellynck.

 

Pour aller plus loin...

Démocratiser l’accès à la donnée énergétique !
Telle est la promesse de la plateforme de suivi énergétique proposée par Eficia.

Nous avons voulu avant tout démocratiser l’accès à la donnée énergétique et accompagner chacun dans l’analyse et les décisions nécessaires à la réduction de ses consommations et faire face aux obligations réglementaires

 

Découvrir cet outil
 

 

Actualité publiée sur Smart Buildings Alliance
Consulter la source

 énergie
 startups et innovations

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     énergie
     startups et innovations