CULTURAL-E : quand la culture s’invite en phase conception

CULTURAL-E : quand la culture s’invite en phase conception

« Construire un bâtiment à énergie positive ? On sait faire ! » dixit Antoine Dugué, responsable innovation à NOBATEK/INEF4. Effectivement, les bâtiments pilotes qui montrent un bilan énergétique positif sur une année complète d’utilisation sont déjà nombreux en Europe. « Le challenge aujourd’hui, c’est la massification de ces BEPOS : comment parvenir à généraliser la construction de ces bâtiments énergétiquement performants ? ».

Le programme CULTURAL-E (à prononcer CULTURAL-i avec le E pour « énergie ») a justement pour objectif de construire quatre bâtiments à énergie positive (BEPOS) dans quatre pays européens : l’Italie, la Norvège, l’Allemagne et la France.

L’originalité de ce programme de R&D ? Prendre en compte les spécificités géographiques mais aussi les spécificités culturelles des régions, dès la phase conception. L’équipe projet travaillera à l’optimisation du coût du bâtiment, en intégrant les paramètres socio-culturels, en partant du principe qu’un Européen, selon qu’il habite à Bologne, Lille, Stuttgart ou Oslo, n’utilise pas la même énergie pour cuisiner ou chauffer sa maison, et que ces différences ne sont pas simplement liées aux facteurs climatiques.

NOBATEK/INEF4 est embarqué dans ce projet européen pour superviser le volet technologique du futur bâtiment lillois, en accompagnant le bailleur français Vilogia.

L’article CULTURAL-E : quand la culture s’invite en phase conception est apparu en premier sur NOBATEK/INEF4.

 

Article publié sur Nobatek/Inef 4
Consulter la source

 BEPOS

Auteur de la page

  • Magali HOULLIER

    Responsable communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     BEPOS