Buildots sort son étude sur les pratiques inefficaces dans le secteur de la construction

Rédigé par
Sophie CANDAU

Communication France

1285 Dernière modification le 03/04/2023 - 10:07
Buildots sort son étude sur les pratiques inefficaces dans le secteur de la construction

 


Mettre en évidence les indicateurs d’inefficacité dans les méthodes de construction actuelles pour améliorer les performances des chantiers, c’est l’objectif que s’est fixé Buildots pour cette étude unique sur le marché de la construction.

L’industrie de la Construction cherche constamment à maximiser son rendement. Cependant, avant de réduire les inefficacités, il est d’abord essentiel d’être en mesure d’identifier d’où elles proviennent.

Optimiser la productivité des ressources, des systèmes opératoires et des méthodes de travail permet de maximiser les performances et d’assurer une livraison des projets dans les délais impartis et dans le respect du budget.

Plusieurs facteurs peuvent affecter la progression d’un projet, il est donc nécessaire d’examiner attentivement toutes les informations disponibles afin de déterminer les zones qui nécessitent une attention particulière. En analysant les procédures internes et performances sur site, Buildots a pu déterminer dans l’étude « Les chiffres derrière les pratiques inefficaces du BTP » les zones où accroître le rendement.

Acteur BIM multirécompensé exploitant la puissance de l'IA pour moderniser l'industrie de la construction, Buildots a réalisé cette étude sur 16 mois sur la base de 64 projets de construction internationaux entrepris entre 2018 et 2022 et totalisant plus de 1 314 008 m2 d'espace construit (résidentiels, aménagement de bureaux, hôpitaux, écoles, projets industriels).

Buildots a utilisé, comme sur tous les projets de ses clients, des caméras montées sur des casques de chantier pour capturer des images de chaque détail d'un projet en cours. Ces images furent traduites en données précises, objectives et exploitables.

Cette analyse a permis d’identifier quatre indicateurs communs à tous les projets de l’étude pouvant servir de point de départ pour les entreprises cherchant à améliorer les performances de leurs propres projets et comme points de référence pour comparer leurs mesures :

 

Utilisation de l’espace

L’utilisation de l’espace mesure le pourcentage d’espace disponible dans lequel le travail est effectué sur une période donnée.

  • Avec un taux d’utilisation moyen de 46%, les délais pourraient potentiellement être réduit de jusqu’à 50% grâce à une planification adéquate et une bonne affectation des ressources.
  • Avec suffisamment de ressources, un projet peut travailler sûrement sur un plus grand nombre de zones de chantier tout en maintenant un niveau de productivité élevé.

Variabilité de production

La variabilité de production mesure la fluctuation de niveau d’activité de chaque corps de métier d’une semaine à une autre.

  • Les niveaux d’activité de tous les corps de métier fluctuent d’une semaine à l’autre. Les projets peinent à maintenir une productivité constante.
  • Le retard d’un projet est fortement corrélé à la variabilité de production.
  • Des niveaux d’activité stables sont un indicateur clé de la capacité d’un projet à atteindre ses objectifs planning et optimisation des ressources.

Visites de rattrapage

Une visite de rattrapage se produit lorsqu’une équipe retourne sur une zone de chantier pour terminer une tâche inachevée.

  • Plus de 10% des tâches débutées sur un chantier ne sont pas achevées pendant la séquence initiale.
  • Même les projets avec de hauts rendements peuvent accroître leur performance en mettant en place des méthodes permettant de réduire les visites de rattrapage.
  • Les visites de rattrapage sont très courantes sur l’ensemble des chantiers, peu importe le type de projet ou la taille de celui-ci.

Les déviations de séquence

Les déviations de séquence mesurent les situations dans lesquelles des corps de métier ont commencé leurs tâches sans respecter l’ordre prévu pour chacun d’entre eux.

  • Il est important de trouver un équilibre entre suivre strictement le planning et permettre un certain degré de flexibilité.
  • Les responsables de projet expérimentés sont essentiels pour trouver cet équilibre et maximiser le rendement.
  • Bien que les déviations de séquences soient plus fréquentes dans les projets commerciaux, elles se produisent suffisamment souvent dans les projets résidentiels et commerciaux pour justifier une analyse visant à améliorer leur rendement.

Un nouvel éclairage sur les problèmes que rencontrent l'industrie de la construction dont on estime les pertes à plusieurs milliards d’euros.

"Les entreprises de construction manquent aujourd'hui d'une visibilité complète sur la productivité de leurs projets et l'efficacité de leurs méthodes de gestion", selon Roy Danon, PDG de Buildots. "Les informations publiées dans cette étude indiquent non seulement les problèmes rencontrés dans un large éventail de projets de construction internationaux, mais présentent également des suggestions sur la manière de les résoudre. Cela représente un potentiel énorme pour faire avancer l'industrie dans une nouvelle ère d'efficacité et de progrès basés sur les données."

 

Partager :