Bilan coronavirus : que devons-nous attendre du secteur de l’énergie ?

Après plus d’un mois de déconfinement, les activités, jadis immobilisées par le coronavirus, reprennent petit à petit. Le secteur de l’énergie ne fait pas exception, mais n’en reste pas moins grandement touché par la crise sanitaire.

D’après une étude réalisée par l’Agence Internationale de l’Energie (IEA), la demande énergétique des pays en situation de verrouillage total a subi une diminution de 25% chaque semaine de confinement. Plusieurs paramètres en sont la cause comme le fort ralentissement des transports qui a engendré une diminution de 57% de la demande de pétrole mondiale, mais également des commerces, qui a fait réduire la demande d’électricité de 20%. Quelles sont alors les retombées que nous pouvons attendre de cette partie de l’économie ? Mais surtout, quelles seront les conséquences pour les particuliers ?

 

Un des premiers impacts du covid-19 sera un ralentissement conséquent des investissements dans le domaine de l’énergie. Ils devraient diminuer de près d’un cinquième en 2020. Cela signifie, entre autres, que la transition énergétique initialement prévue sera fortement impactée et que la stratégie ambitieuse du gouvernement sera compromise. Bien sur, cela aura également un impact sur l’économie, empêchant les entreprises de se développer. Cependant, une prévision à la hausse des énergies renouvelables est à espérer du fait de son faible coût d’exploitation. La tendance devrait d’ailleurs se poursuivre tout au long de l’année avec une hausse de 5% sur la part de production de l’électricité.

 

Le ralentissement de l’économie et du secteur de l’énergie aura directement un impact certain sur les bénéfices des fournisseurs et des opérateurs. Mais alors comment cela se traduira pour les foyers français ? La réponse n’a pas encore été clairement communiquée, mais il semblerait qu’une légère hausse de l’électricité soit envisagée pour le moment. Toutefois, les acteurs de l’énergie ainsi que l'État se veulent rassurants malgré l’ampleur de la crise. Ainsi, en août prochain, le tarif réglementé de l’électricité devrait subir une augmentation, mais cela ne concernera pas les Français ayant souscrit à un contrat tarif fixe. Un dénouement prévisible mais qui, on espère, ne prendra pas plus d’ampleur à l’avenir.

 covid-19
 énergie
 consommation

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     covid-19
     énergie
     consommation