AMO et rénovation en copropriété : retour d’expérience de SOLIHA sur le logiciel PROGE COPRO

AMO et rénovation en copropriété : retour d’expérience de SOLIHA sur le logiciel PROGE COPRO

Bien qu’il concerne 28% du parc de logement, la rénovation en copropriété est un champ encore récent dans les missions d’AMO. Ces dernières n’ont pas forcément les outils adéquats pour développer une approche à la fois globale et individuelle dans les projets en copropriétés, ou encore mettre à jour efficacement toutes les aides disponibles et leurs conditions d’attribution. PROGE COPRO, outil numérique collaboratif, a pour vocation de pallier ces manques. Retour d’expérience avec Ariane Treguer, directrice de SOLIHA Gironde, qui a testé cet outil.

Quel est le rôle de SOLIHA dans la rénovation en copropriété ?

Ariane Treguer : Le cœur de métier de SOLIHA est l’accompagnement à la maîtrise d’ouvrage. Notre rôle est de faire un assemblage de toutes les composantes d’un projet (aspect financier, technique, social, acteurs concernés, subventions potentielles, etc.) pour les propriétaires, les copropriétaires et les copropriétés que nous accompagnons.

La rénovation énergétique en copropriété est un champ stratégique dans les politiques de rénovation. C’est une grande partie du parc immobilier français. Or, en général, c’est un champ plutôt nouveau de l’AMO. A SOLIHA Gironde, par exemple, cela fait 5 ans que nous développons ce sujet, alors que nous existons depuis 60 ans.

Cela s’explique par l’accompagnement complexe que nécessite la rénovation en copropriété. En tant qu’AMO, nous avons un rôle de facilitateur de projet. Il nous faut avoir à la fois une approche globale des projets et à la fois précise selon les attentes et contraintes de chaque copropriétaire. Nous devons être en mesure d’écouter pour bien comprendre, de sensibiliser, de proposer un projet en adéquation avec les attentes et de faire figure d’interlocuteur unique pour le Conseil Syndical, tout en faisant le lien avec tous les autres acteurs qui peuvent être impliqués.

SOLIHA Gironde accompagne actuellement une quinzaine de copropriétés.

 

Quels freins identifiez-vous au quotidien dans la rénovation en copropriété ?

A. Treguer : Il faut bien reconnaître que les freins à la rénovation en copropriété sont assez nombreux. Faire appel à un AMO permet déjà d’en lever une bonne partie. Mais il faut avant tout bien les identifier et bien les connaître, pour mieux les anticiper.

Voici des exemples de freins que nous retrouvons dans quasiment tous les projets de rénovation en copropriété :

  • Le processus de décision est long. Un AMO doit accompagner les copropriétés qui se lancent dans un projet de rénovation sur plusieurs années, entre 2 et 5 ans. Cela peut être démotivant et source d’échec pour les copropriétés qui se passent d’AMO.
  • La gouvernance est complexe. Elle va être spécifique à chaque copropriété, en fonction des enjeux patrimoniaux, du nombre de copropriétaires et de leurs ressources, etc. En tant qu’AMO, il est nécessaire de bien communiquer et d’être présent à chaque étape.
  • Il est parfois difficile de coordonner tous les acteurs d’un projet. Il faut prendre en compte le maitre d’œuvre, les bureaux d’études, les entreprises présentes sur le chantier, etc. Les copropriétaires peuvent se perdre entre tous ces interlocuteurs.
  • Il existe une multitude d’aides, de conditions d’application, d’organismes à solliciter pour obtenir des subventions. Il est difficile de tous les connaitre. De plus, les aides n’ont pas toutes la même temporalité. Certaines peuvent faire l’objet d’acompte, d’autres sont versées à la fin des travaux. Il faut donc un gros travail de suivi de trésorerie.
  • Les copropriétaires peuvent suspecter leur syndic de partialité. Le portage d’un programme important de travaux par le syndic peut en effet interroger certains copropriétaires et inspirer de la suspicion sur la réelle plus-value desdits travaux. L’AMO est un interlocuteur neutre, qui joue alors son rôle d’intermédiaire éclairé, permettant ainsi de fluidifier le bon déroulement du projet.

 

Vous avez testé l’outil PROGE COPRO. Pourquoi avoir participé à ce test ?

A. Treguer : La rénovation en copropriété étant une mission un peu nouvelle pour nous, nous avons développé des outils en interne basés sur ceux que nous utilisons déjà pour les autres types de projet. Nous travaillons notamment avec un tableur, même si ce n’est pas un logiciel métier. Cela nous permet d’assurer une grande partie de notre travail. Cependant, nous devons faire face à un contexte législatif mouvant. Les aides changent beaucoup en ce moment, il est nécessaire de réaliser un suivi vigilant, ce que nos outils nous permettent difficilement.

Nous souhaitions donc nous doter d’un outil plus professionnel, qui facilite le suivi des aides et qui soit à même de produire des simulations financières très précises et détaillées. Nous voulions également un outil qui puisse être identique pour toutes les branches SOLIHA, pas seulement la Gironde. Quand Laurent Masson, directeur opérationnel de PROGE COPRO, a contacté notre Fédération SOLIHA pour avoir des retours sur son outil, nous avons tout de suite été intéressés pour le tester.

 

Que retenez-vous de cet outil ?

A. Treguer : L’intérêt majeur de PROGE COPRO pour une AMO est qu’il permet d’intervenir à tout moment dans un projet. SOLIHA accompagne les copropriétés à la carte, nous devons pouvoir arriver à n’importe quelle étape d’un projet et être capable d’en saisir directement les enjeux. La plateforme PROGE COPRO a été pensée pour répondre à ce besoin. Elle créé des passerelles entre les différents acteurs et étapes d’une rénovation. Cela nous permet un gain de temps non négligeable.

L’autre atout de PROGE COPRO, en tant qu’AMO, est l’aspect intuitif et pédagogique de l’outil. Nous avons suivi une session de prise en main l’été dernier, où nous avions invité d’autres acteurs du territoire, qui ne connaissaient pas l’outil. Ils n’ont eu aucun problème à l’utiliser. C’est essentiel d’avoir une plateforme qui soit compréhensible par tous les acteurs de la rénovation en copropriété.

J’invite les syndics et les copropriétaires à se tourner vers ce type d’outil, et plus généralement vers des AMO experts en copropriétés. Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner. Le coût sera rentabilisé sur la durée du projet, grâce à une meilleure gestion de toutes ses composantes.

 

PROGE COPRO est une plateforme destinée aux professionnels, principalement les AMO et les BET, qui accompagnent une copropriété dans son projet de rénovation énergétique ou globale. C’est une plateforme numérique collaborative qui intègre l’ensemble des dimensions d’une rénovation, qu’elles soient techniques, sociales, économiques, et financières. Elle informe, de façon itérative tout au long du projet, la copropriété et les copropriétaires sur les incidences économiques et financières des scénarios de travaux envisagés et du scénario de travaux voté.

Découvrir le site de PROGE COPRO.

 

Save the date !

Proge Copro propose un webinar de présentation de l'outil : "Financer la rénovation des copropriétés : un nouvel outil à destination des AMO & BET". Au programme : présentation des principes de Proge Copro, démonstration de l'outil en direct et témoignage d'un utilisateur pionnier.

Le webinar se tiendra le 07 avril, de 09h à 09h45.

S'inscrire au webinar.

 

 

Propos recueillis par Manon Salé, Construction 21 – La rédaction

Photo by Milivoj Kuhar on Unsplash

 

 

Découvrez plus de contenus sur l'outil PROGE COPRO
 Proge Copro
 bâtiment
 chantiers
 AMO
 copropriétés
 rénovation

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Proge Copro
     bâtiment
     chantiers
     AMO
     copropriétés
     rénovation