Actualités CEE : l’obligation de la 5ème période est réhaussée de 25%


Le ministère de la Transition Energétique vient d’annoncer un renforcement significatif du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) pour accélérer l’efficacité énergétique des bâtiments et des logements. Il prévoit, notamment, de réhausser de 25% le niveau de l’obligation pour la cinquième période (2022-2025). Décryptage ci-dessous des actualités CEE.

ACTUALITÉS CEE : UNE HAUSSE TRÈS ATTENDUE PAR LES ACTEURS

La cinquième période des CEE, qui a débuté au 1er janvier 2022, fixait aux obligés un objectif total de 2 500 TWhc d’économies d’énergie d’ici 2025. A l’occasion du lancement, hier, du groupe de travail « Logement » du Plan de « sobriété énergétique », la ministre de la Transition Energétique a annoncé que l’obligation CEE allait être rehaussée de 25% pour atteindre environ 3100 TWhc. Deux tiers de cette augmentation bénéficieront aux ménages en situation de précarité énergétique.

Attendue depuis plusieurs mois par les acteurs du secteur, dont CertiNergy & Solutions, cette augmentation de l’obligation devrait permettre de stabiliser, voire de rehausser, les prix du CEE. L’ensemble de la filière espère donc voir le nombre de chantiers engagés repartir à la hausse. « C’est une première annonce qui était attendue par de nombreux acteurs du secteur. Chez CertiNergy & Solutions, nous espérons que cette hausse de l’obligation aura plusieurs impacts, notamment sur le prix des CEE » déclare Chloé Noual, Directrice de la stratégie de CertiNergy & Solutions.

DEUX AUTRES MESURES ANNONCÉES EN LIEN AVEC LE DISPOSITIF DES CEE

Dans le but de renforcer les dispositifs de soutien aux actions d’économies d’énergie, deux autres mesures relatives aux Certificats d’Economies d’Energies (CEE) sont annoncées dans le communiqué du 28 juillet 2022.

Tout d’abord, l’extension du « Coup de pouce chauffage tertiaire » aux bâtiments résidentiels collectifs pour :

  • Le raccordement d’un bâtiment résidentiel à un réseau de chaleur,
  • L’installation d’une pompe à chaleur collective à absorption de type air/eau ou eau/eau
  • L’installation d’une chaudière biomasse collective.

Cette nouvelle aide vise à accélérer la sortie des énergies fossiles, notamment en milieu urbain.

Enfin, dernière annonce, le lancement d’un appel à programmes de 150 millions d’euros pour accompagner les ménages en situation de précarité énergétique. L’objectif est de faire émerger de nouvelles initiatives, notamment dans le secteur de la mobilité et de la logistique.

Le groupe « Logement » va poursuivre le travail engagé dans les prochains mois et devrait annoncer de nouvelles mesures début 2023.

En parallèle, et afin de mieux encadrer le prix des CEE, le Gouvernement lancera une concertation des parties prenantes dès septembre. L’objectif ? Donner davantage de visibilité aux différents acteurs de la rénovation énergétique.

 

 CEE
 efficacité énergétique
 bâtiment
 sobriété

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     CEE
     efficacité énergétique
     bâtiment
     sobriété