Accessibilité des aires piétonnes, quelles clés de conception ?

Dans le cadre d'un atelier collaboratif animé par le Cerema et le Grand Lyon, les collectivités participantes ont élaboré un document d'aide à la conception des aires piétonnes afin de prendre en compte les conditions d'accessibilité pour l'ensemble des publics.

Les 25 et 26 novembre 2021, la 8e session des ateliers du GT-Ravi (Groupe technique des Référents accessibilité des villes inclusives) a été accueillie par la Métropole d'Aix-Marseille-Provence et animée par le Cerema.

L'un des trois groupes de travail s'est consacré à la question de l'accessibilité des aires piétonnes. Cet atelier a été animé par le Grand Lyon et les équipes du Cerema et il a fait intervenir les villes de Villeneuve d'Ascq, et les Métropoles de Nantes et d'Aix-Marseille-Provence.

Les aires piétonnes répondent à une volonté de partage plus équilibré de l’espace public, notamment en faveur des modes actifs. Elles permettent d’apaiser la circulation et d’améliorer l’attractivité piétonne de leur quartier. Cependant, leur fort développement réinterroge l’accessibilité des hyper-centres-villes. En effet, une rue dite traditionnelle fournit des repères, notamment auditifs, qui tendent à diminuer dans les aires piétonnes. Les personnes âgées, les enfants, les personnes ayant des difficultés d’orientation, souffrant de déficiences cognitives, aveugles et malvoyantes peuvent avoir du mal à s’y orienter et à savoir où elles peuvent cheminer en sécurité.


Quels outils et quelles bonnes pratiques permettraient d’assurer l’accessibilité des aires piétonnes ? Comment interdire les véhicules tout en maintenant l’accès aux commerces / logements pour les PMR ? Ce sujet porte moins sur la séparation de l’espace public que sur son partage, qu’il s’agisse des aires piétonnes qui ont fait l’objet d’une conception spécifique (rue commerçante d’un centre-ville, environs d’un pôle d’échanges…) ou de voies « rendues piétonnes » de manière temporaire ou permanente (rues aux abords des écoles qui sont piétonnisées sans suppression des trottoirs, rues rendues piétonnes lors d’événements culturels, liés aux loisirs de plein air…).


L’objectif de cet atelier est une capitalisation de bonnes pratiques et d’exemples observés au sein d’aires piétonnes, ayant pris en compte l’ensemble des usagers – quelles que soient leurs difficultés de mobilité et d’orientation. Une attention particulière pourra être apportée aux dispositifs permettant aux personnes aveugles et malvoyantes de conserver leurs repères, dans des zones où l’aménagement de la rue est souvent « mis à plat ».
 

Livrable de l'atelier 2021-B - Accessibilité des aires piétonnes


Actualité publiée sur le site du Cerema

Consulter la source

Photo par Paul Rysz sur Unsplash

 villes et territoires
 aménagement
 urbanisme
 bâtiment
 santé et confort

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     villes et territoires
     aménagement
     urbanisme
     bâtiment
     santé et confort