Un nouveau MOOC Bâtiment Durable signé par Pouget Consultants, CEREMA et CSTB

Un nouveau MOOC Bâtiment Durable signé par Pouget Consultants, CEREMA et CSTB

La rénovation du bâti existant et les problématiques d’humidité font leur apparition sur la plateforme MOOC Bâtiment Durable avec une première formation sur le diagnostic avant réhabilitation à mener dans ces bâtiments. Arnaud Gabillat de Pouget Consultants dévoile le contenu de ce MOOC qui débutera le 4 juin.

Quelle est l’origine de ce MOOC ?

Arnaud Gabillat : Le bureau d’études Pouget Consultants travaillait sur un projet de recherche de deux ans avec le CEREMA et le CSTB sur le bâti ancien et l’humidité (projet OPERA), et nous souhaitions valoriser les résultats dans un nouveau format. Le MOOC répond parfaitement à notre ambition de diffusion. D’abord parce que le sujet du bâti existant, et en particulier le bâti ancien, n’y est pas encore abordé sous l’angle des pathologies liées à l’humidité, mais aussi parce que c’est un excellent vecteur de valorisation pour les expertises de Pouget Consultants, du CEREMA et du CSTB. Nous avons donc adapté les résultats de notre projet de recherche au format spécifique du MOOC.

Le bâti existant est un thème très vaste, quel est le périmètre couvert par le MOOC ?

A.G. :   Pouget Consultants a une grande expérience dans la rénovation énergétique des bâtiments. Dans le bâti ancien, qui est une typologie particulière de bâtiments (notamment du fait de l’utilisation de certains matériaux tels que la pierre ou la brique par exemple), les parois ont des caractéristiques physiques spécifiques, différentes de celles des parois plus récentes faites en matériaux tels que le béton. De ce fait, les solutions standardisées de rénovation qui fonctionnent pour les bâtiments récents ne sont pas forcément adaptées au bâti ancien. Il faut donc mieux connaître ce type de bâtiments pour proposer des solutions efficaces. Les problèmes d’humidité se rencontrent également dans les bâtiments plus récents (par exemple à cause d’un manque de ventilation). Ces derniers sont également inclus dans le périmètre de la formation. Notre MOOC n’a pas vocation à donner toutes les solutions de rénovation (en particulier pour l’isolation), mais à attirer l’attention sur la phase de diagnostic préalable à toute prescription. Nous livrons une méthodologie de diagnostic avant travaux.

Comment se décline le MOOC et à qui s’adresse-t-il ?

A.G. : La formation est divisée en 4 séquences sur 4 semaines et suit la chronologie d’un diagnostic :

  • Contextualisation : rénovation du parc existant, spécificités du bâti ancien et sources d’humidité
  • Réaliser un diagnostic à l’extérieur du bâtiment
  • Réaliser un diagnostic à l’intérieur, dans le logement
  • Conclusions et les suites à donner au diagnostic

Les principaux intéressés par ce MOOC sont les entreprises et les artisans, mais beaucoup de points abordés dans les cours concernent les autres acteurs de la filière, notamment les architectes et bureaux d’études.

Le MOOC comporte une activité en fil rouge, une étude de cas réalisée par les apprenants tout au long des quatre semaines, leur permettant de faire un diagnostic en ligne.

Quels sont vos conseils pour ceux qui voudraient créer un MOOC Bâtiment Durable ?

A.G. : C’était notre premier projet de MOOC, mais nous avions déjà réalisé un bon nombre de guides, notamment sur l’amélioration des bâtiments collectifs, le guide ABC (expérience que nous prolongeons cette année avec le guide « Bâtiment Collectifs Durables », en cours de rédaction). Produire un MOOC est un gros projet qui ne se limite pas au seul tournage des vidéos. Nous avons bénéficié de la compétence d’un ingénieur pédagogique pour traduire nos recherches en contenu adapté au format du MOOC. Cet accompagnement nous parait nécessaire à tout projet MOOC.

 

S'inscrire au MOOC

 

Propos recueillis par Sylvain Bosquet

 MOOC bâtiment durable
 bâti existant
 Ademe
 rénovation
 humidité
 patrimoine

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     MOOC bâtiment durable
     bâti existant
     Ademe
     rénovation
     humidité
     patrimoine