[Dossier Hors-site] #9 - Le bâtiment modulaire de réemploi, moteur de l’économie circulaire

Inscrit dans une démarche d'économie circulaire, le modulaire de réemploi permet d'offrir une seconde vie au bâtiment modulaire et de limiter ainsi la production de déchets liée à la démolition. Il offre une solution complète pour s'équiper de mètres carrés de manière économique et responsable à commencer par le rachat des anciens bâtiments modulaires pour un reconditionnement partiel ou totale jusqu'au transfert d'un site vers un autre intégrant la mise en service.

Pourquoi opter pour le modulaire de réemploi ?

Tout d’abord, le premier bénéfice affiché par cette solution modulaire est bien évidemment environnemental. Le réemploi entre dans une démarche de développement durable et d’économie circulaire. Il permet à la fois de diminuer l’impact carbone lié au transport et de réduire les déchets. Actuellement, 70% des déchets produits en France sont issus du secteur du BTP (ADEME & CGDD).

Au-delà du bénéfice environnemental, le modulaire de réemploi propose de multiples avantages. Vous pouvez opter soit pour un modulaire reconditionné sur-mesure, soit pour un modulaire d’occasion avec des modifications mineures. Ce dernier offre notamment une disponibilité immédiate du produit. Bien que la construction modulaire soit rapide, les délais sont de plus en plus importants, en particulier dans le modulaire neuf. 


Par ailleurs, le modulaire de réemploi offre une grande flexibilité avec de nombreuses options de personnalisation. Il est possible d’ajouter différents modules, en fonction des besoins du client (sanitaires, cloisons, isolation…) mais également de l’optimiser et le décorer. Fini les préfabriqués neutres sans style, bardage, parquet, couleur, bref, le reconditionnement laisse place à une certaine liberté. Le prix peut, en outre, s’avérer très intéressant, en particulier sur le modulaire d’occasion qui ne nécessite que très peu d’interventions.

Enfin, choisir un modulaire reconditionné nécessite au préalable un savoir-faire et une organisation que très peu d’entreprises maîtrisent en France à savoir :
LE RACHAT + LE TRANSFERT + LE RECONDITIONNEMENT + LA MISE EN SERVICE

Racheter les modulaires pour anticiper le reconditionnement

Avant de vendre un modulaire de réemploi, il faut bien évidemment racheter les préfabriqués souvent voués à la destruction. L’objectif premier du réemploi est donc de récupérer auprès des entreprises ou collectivités souhaitant se débarrasser de leur construction modulaire préfabriqué.

Alors Stop à la démolition ! Si tout n’est pas récupérable, il existe des sociétés spécialisées qui récupèrent ou rachètent les préfabriqués des plus grandes marques de modulaires préfabriqués : Cougnaud, Algeco, Pro contain, Solfab, Bodard, Modul’création, Jipé, Decortes, Euromodule, Portakabin, Courant,…

De plus, la récupération permet souvent une réduction des coûts pour le propriétaire du bâtiment par rapport à un choix de démolition. 

Enfin, en optant pour la reprise et le réemploi plutôt que la démolition, ce programme complet de réemploi permet encore une fois une réduction significative des déchets. Une fois repris, le modulaire préfabriqué pourra ensuite faire l’objet d’un reconditionnement ou d’une transformation.  

 Le transfert des modulaires pour optimiser le reconditionnement

Un autre point clé du réemploi intervient au niveau du transfert modulaire. Cette opération « clé en main » intègre l’ensemble des opérations de la désinstallation du bâtiment à sa réinstallation. Le bâtiment est tout d’abord récupéré sur site, usine ou chantier pour être transporté sur un autre site. La société s’occupe ensuite de son reconditionnement en fonction du futur besoin : changement de différents éléments replacements des cloisons, réaménagement intérieur (douches, isolation….). Enfin, elle se charge de sa réinstallation et de sa remise en service (assemblage et finitions, raccordement aux réseaux, électricité…).

Cette solution de transfert modulaire permet une importante réduction de l’impact environnemental. Au lieu de démolir le bâtiment, on le réutilise en optimisant les transports et pour un autre besoin. Par exemple, des bureaux préfabriqués utilisés par un service technique d’une mairie peut devenir une salle de classe pour les besoins d’une autre commune toute proche. Il suffit juste d’y penser et de choisir le bon acteur du réemploi.

 

Le reconditionnement, étape ultime du réemploi

Redonner vie à un bâtiment modulaire ou allonger sa durée de vie, voici tout l’enjeu de l’étape de reconditionnement. Une fois le stock d’anciens préfabriqués disponibles, le bâtiment est remis en état et réhabilité en fonction du besoin du client.

En fonction du besoin, vous avez le choix entre un reconditionnement qui peut être proche du neuf ou simplement un nettoyage ou quelques aménagements pour un bâtiment d’occasion. 

Cette solution offre un avantage non négligeable pour le client : une réduction du prix au m² de l’ordre de 20 à 50%, selon le degré de réhabilitation, en comparaison avec la construction modulaire neuve.

Autre avantage du modulaire reconditionné, sa rapidité d’exécution ! Si le délai de réalisation d’un bâtiment modulaire est déjà deux fois plus rapide que celui d’une construction traditionnelle, en reconditionnement, l’attente est encore divisée par deux. 

Enfin, le reconditionnement s’effectue, soit sur le site de production de la société de réemploi, soit directement sur le lieu du chantier. Plus propre et plus rapide, l’installation génère moins de déchets que celle d’une construction neuve.

 

Deltamod, spécialiste du modulaire de réemploi sur le grand Ouest

Vous l’aurez compris, le métier du réemploi nécessite une expertise dans plusieurs domaines. C’est pourquoi la société Deltamod, spécialisée dans le réemploi depuis 2013, a développé des branches dédiées pour intervenir sur chacune des étapes de la chaine du réemploi. 

Deltamod recycling pour le rachat des modulaires, Deltamod Logistics pour la partie transfert, puis Deltamod Solutions pour le reconditionnement sur-mesure et enfin Occamod pour la vente des préfabriqués d’occasion.

Avec plus de 500 modules en stock permanent, Deltamod répond à tous types de besoins et d’usages : écoles, crèches, réfectoires, bureaux, hébergement d’urgence, base vie de chantier, stockage, sanitaire ou encore vestiaires sportifs.

Faire le choix d’une solution d’économie circulaire n’est donc plus une question de qualité mais plutôt d’un nouvel état d’esprit pour la planète et nos futures générations.

 - 3 Questions à :

Pierre Visonneau – Co-fondateur et dirigeant de la société Deltamod

Pourquoi avoir créé une marque dédiée au réemploi ?

Tout d’abord, depuis une vingtaine d’années, la construction Industrialisée et Modulaire, qui s’adressait prioritairement au secteur du bâtiment et des travaux publics, a su trouver d’autres marchés.

Après avoir investi le monde des chantiers, le mode « constructif modulaire » est désormais largement utilisé dans tous les secteurs de la construction comme ceux de l’éducation, du commerce, de l’industrie, de l’événementiel ou encore plus récemment de la résidence étudiante. Avec plus de 365 000 m² d’unités modulaires implantées en France dont 98% orientés vers le neuf, ce marché en pleine croissance soulève une nouvelle dimension autour de l’économie circulaire.

Ensuite, nous avons cru très tôt dans le reconditionnement bien avant que le mouvement de l’économie circulaire se structure. Cela fait maintenant 7 ans que nous reconditionnons les bâtiments modulaires pour leur donner une seconde vie et prolonger leur utilisation.  Fort de cette expérience, nous nous sommes aperçus qu’il fallait structurer les étapes pour apporter de la cohérence dans notre modèle économique.

C’est pourquoi, nous avons décidé de créer nos 4 marques spécialisées rattachées à la société Deltamod. Tous les modulaires n’ont pas systématiquement besoin d’un reconditionnement complet synonyme de déchets. Un bâtiment peut être réutilisé pour un autre besoin juste à côté. Et la démolition ne doit pas devenir une solution de facilité.

Le réemploi est devenu une évidence à partir du moment où nous répondons au besoin de l’utilisateur et que ce dernier participe à cette démarche éco-responsable commune. 

 

  1. Expliquez-nous la démarche et le bénéfice de Deltamod ?

Aujourd’hui, la solution de bâtiments de réemploi est méconnue en France. Cela représente environ 50 000 m² et concerne souvent les petites surfaces de 5 à 200m². Maintenant, si nous regardons autour de nous, le reconditionnement, le recyclage et le réemploi sont partagés dans tous les secteurs, dans la technologie, l’automobile, la téléphonie … et la prise de conscience est réelle. 

Aussi, il faut associer et accompagner ce changement comportemental par une expertise et un vrai service dans la globalité du projet. Nous avons développé avec notre société Deltamod des compétences de démontage, transport et transfert, remontage et bien sûr de rénovation. C’est à nos yeux un facteur clé de succès pour le marché de réemploi. Il faut anticiper, expliquer, rassurer l’utilisateur sur le bien-fondé de notre démarche afin de stopper la destruction systématique de ce type de bâtiment. C’est notre combat et notre métier de tous les jours mais aussi l’avenir …

 

  1. Justement, quels sont les changements attendus ?

Sur le papier, Les réglementations européennes et françaises sont très claires en matière environnementale : le réemploi doit être privilégié à la production de déchets. Que ce soit la directive européenne 2008/98 du 19 novembre 2008 qui hiérarchise les modes de gestion des déchets à privilégier où l’ordonnance n° 2010-1579 du 17 décembre 2010 relative aux déchets, le réemploi intervient en première position avant la réutilisation et le recyclage dans la hiérarchie des actions à mettre en œuvre.

Maintenant, sur le terrain, les bâtiments modulaires sont souvent gérés de la même manière que les bâtiments « en dur » avec des appels d’offres de démolition en parfaite contradiction avec la réglementation en vigueur. 

Les bâtiments modulaires sont démontables, transportables et réadaptables, ils n’ont aucune raison de finir en décharge. Aussi, Je rajouterais le travail des fabricants de construction modulaire qui utilisent des matériaux de qualité et respectueuse de l’environnement qui permettent de rallonger la durée de vie.

Nous observons encore trop souvent ce réflexe de démolition par facilité ou bien par manque d’informations. Mais nous constatons également des avancées positives avec les lois sur l’économie circulaire qui avancent positivement.

Pour preuve nos dernières réalisations avec la construction d’un centre d’hébergement d’urgence de 1500m² sur la ville Clichy (92) et une école de 1000m² sur la commune de Montfermeil (93). Deux exemples de la volonté des collectivités de réutiliser des anciens modulaires dont ils disposaient déjà pour les réaménager et les compléter avec des modulaires reconditionnés.

Les bénéfices économiques, écologiques et sociétaux du reconditionnement et du réemploi sont bien réels et je suis persuadé que la marque Deltamod apportera sa petite pierre à l’édifice !

 

Un article signé Deltamod

 

Consulter l'article précédent :  #8 - Economie circulaire et réutilisation d’un bâtiment plusieurs fois à des endroits différents

 


           

Dossier soutenu par

Rector, Construction, Hors-Site

 

Construction Hors Site, construction durable ?

Retrouvez tous les articles du dossier

 Construction Hors-Site, construction durable ?

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes