5 enseignements des TEPOS pour bâtir l’autonomie énergétique

5 enseignements des TEPOS pour bâtir l’autonomie énergétique

 

Animé par le CLER-Réseau pour la transition énergétique, le réseau des Territoires à énergie positive rassemble des collectivités locales, porteurs de projet et acteurs locaux engagés en faveur de la transition énergétique sur leur territoire. Un TEPOS a pour objectif de réduire au maximum les besoins en énergie sur son territoire et de recourir aux énergies renouvelables pour y répondre. Une démarche vertueuse aux multiples bénéfices économiques, sociaux, et environnementaux.

1. Concrètement, un TEPOS réduit sa consommation d’énergie !


Installation d’une chaufferie bois, rénovation performante de bâtiments municipaux, fourniture en électricité 100 % renouvelable… La petite commune de Tramayes en Saône-et-Loire multiplie, depuis vingt ans, les actions exemplaires en faveur de la transition énergétique et a même réussi à diviser sa consommation d’énergie par trois, sous l’impulsion de son maire Michel Maya.

 

2. L’indépendance énergétique d’un TEPOS se construit avec les habitant.e.s


Située dans un ancien bassin minier, la Ville de Loos-en-Gohelle est aujourd’hui reconnue au niveau national pour ses nombreuses actions qui témoignent de la résilience dont le territoire a su faire preuve au cours des décennies pour faire face à la désindustrialisation. Ancienne cité charbonnière du Nord de la France, Loos-en-Gohelle  a décidé de s’affranchir progressivement de sa dépendance aux énergies fossiles pour devenir TEPOS. La clé ? Miser sur la participation démocratique et partir des besoins réels des populations locales.  On ne saurait construire l’avenir en rejetant le passé.  

 

3. Savoir coopérer et affronter ensemble les défis est indispensable

 

Le réseau TEPOS rassemble les acteurs pionniers de la transition énergétique. Ses membres sont au premier plan pour promouvoir la transition énergétique territoriale. Partant de leurs expériences qu’ils échangent et confrontent régulièrement, ils souhaitent inspirer et peuvent déclencher de nouveaux processus de transition. En septembre 2021, avec 600 congressistes venus de toute la France, les 11èmes Rencontres nationales Energie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive, organisées à Millau et en sud-Aveyron,  ont connu une affluence record.  De Lorraine, de Normandie, de Bourgogne et bien entendu d’Occitanie. 

 

4. Comment une commune ou une intercommunalité peuvent-elles devenir TEPOS ?

 

La spécificité de la démarche TEPOS est de viser l’objectif de l’autonomie énergétique à long terme avec une production d’énergies renouvelables supérieure à la consommation d’énergies du territoires. Pour atteindre cet objectif, le territoire doit définir sa trajectoire, c’est-à-dire des objectifs chiffrés et dans le temps qui permettent de définir le chemin du territoire vers l’autonomie énergétique à l’horizon 2050-2060 et en répondant aux enjeux propres du territoire.

 

5. L’inaction a un coût

 

Située à 13 km de Rouen, au nord de la Métropole rouennaise, Malaunay est confrontée aux problématiques propres aux communes périurbaines, où vit près d’un français sur quatre. Ici on mise sur la pédagogie : des boîtiers électroniques installés sur les bâtiments équipés de panneaux solaires mesurent en temps réel la production d’énergie, un service municipal dédié accompagne les habitants pour les aider à réduire leur facture d’électricité…

 

Actualité publiée sur CLER - Actualités
Consulter la source

 territoires
 énergie positive
 TEPOS
 énergies renouvelables
 transition énergétique
 environnement

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     territoires
     énergie positive
     TEPOS
     énergies renouvelables
     transition énergétique
     environnement