2 questions à… Olivier Vassart, CEO de Steligence® chez ArcelorMittal

Avec 44 millions de tonnes d’acier produites en Europe en 2019, ArcelorMittal est le leader du secteur. Soucieux de lutter contre le changement climatique, le groupe est engagé sur le chemin de la transition. Son nouveau concept, Steligence®, propose une réflexion poussée sur l’usage optimisé de ce matériau dans le cadre de la construction durable. Rencontre avec Olivier Vassart, CEO de Steligence® chez ArcelorMittal.

1. Quels sont les engagements d’ArcelorMittal pour le développement durable ?

Depuis la création d’ArcelorMittal, actionnaires et propriétaires sont conscients que le secteur de la sidérurgie a un grand rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Cela est notamment vrai dans le secteur du bâtiment, responsable de 40 % des émissions mondiales en CO2. L’industrie de la construction absorbe 50 % de la production mondiale d’acier. Si nous voulons diminuer notre impact carbone, nous devons nous pencher sur la question des bâtiments. En 2050, il y aura plus de 9 milliards d’êtres humains sur Terre. Il faudra fournir des logements, des lieux de travail et des infrastructures pour tout le monde. Si nous continuons à construire comme nous le faisons aujourd’hui, nous n’y arriverons pas. Il faut donc repenser tout le process et surtout la façon dont nous approchons nos projets de construction. C’est pourquoi nous avons créé le concept de Steligence®, qui permet d’accompagner les concepteurs dans la création de bâtiments moins carbonés.

Par ailleurs, nous sommes optimistes quant à notre impact direct. Sur les 50 dernières années, la consommation d’énergie pour produire une tonne d’acier a diminué de 60 %. En tant que produit, l’avantage de l’acier est sa facilité à être recyclé. On en trouve dans tous les produits que nous utilisons tous les jours  ; l’acier est facile à séparer des autres déchets. Depuis les années 1970, un marché s’est créé autour de la mitraille, ce qui encourage la collecte et la revente de déchets d’acier. Ainsi, en France, tout l’acier vendu par ArcelorMittal destiné aux structures de bâtiments provient de la filière recyclage.

Notre ambition, en tant que leader mondial de l’acier, est d’atteindre la neutralité carbone sur le périmètre européen en 2050. En 2019, nous avons été les premiers du secteur à publier un Climate Action Report, qui témoigne de nos engagements concrets pour la cause climatique. Nous avons notamment lancé trois grandes initiatives industrielles à cette échelle. Depuis 2018, nous avons mis en place le projet Torero, en Belgique. Il s’agit de convertir les déchets de l’industrie du bois en charbon, pour alimenter les hauts fourneaux. C’est un investissement de 40 millions d’euros. Toujours en Belgique, nous avons investi 120 millions d’euros dans un projet qui consiste à récupérer le CO2 émis par les hauts fourneaux pour nourrir des bactéries qui produisent de l’éthanol. Enfin, nous travaillons à Hambourg sur l’utilisation de l’hydrogène pour transformer le minerai de fer en acier et ainsi éviter l’émission de dioxyde de carbone. Nous espérons que nos efforts encourageront les acteurs de la sidérurgie à nous suivre sur le chemin de la neutralité carbone.

 

2. En quoi votre concept de Steligence® permet de renouveler l’approche du bâtiment ?

Nous avons commencé à développer le concept de Steligence® en 2015. C’est une toute nouvelle approche de la construction que nous proposons, qui considère les bâtiments de façon holistique.

Aujourd’hui, le bâtiment est un secteur segmenté à tous les niveaux. Il y a de nombreux acteurs qui ont un rôle important dans la construction : les investisseurs, les architectes, les urbanistes, les bureaux d’étude. Les préoccupations des acteurs concernés peuvent être différentes des constructeurs, qui sont eux nos clients directs. Il faut dès lors prendre en compte ces différents points de vue avec une approche holistique. En tant que sidérurgiste qui a l’entièreté de la gamme de produits nécessaires à la construction d’un bâtiment, je peux maintenant parler avec un investisseur de l’impact de tous nos produits sur son bâtiment. Nous parlons le même langage, ce qui n’était pas le cas avant lorsque nous parlions de nos produits individuellement. Et puis, à l’échelle même des concepteurs, la segmentation existe aussi : il y a une équipe qui travaillera sur l’optimisation de la structure, une pour la façade, une pour la thermique, une pour la ventilation… Il y a rarement une réflexion globale. Or, un bâtiment, c’est un ensemble de solutions qui fonctionnent ensemble. En ce qui concerne les constructeurs, ils ont maintenant accès à l’entièreté de notre gamme produit en un seul point. Du matériau de base sortant de nos laminoirs aux structures et enveloppes directement livrées sur le site de construction.

Concevoir un bâtiment de façon holistique, c’est aussi optimiser l’utilisation de chaque matériau. Avec Steligence®, nous avons développé une méthodologie qui permet de trouver la meilleure combinaison possible entre tous les éléments d’un bâtiment. Aujourd’hui, quand on fait un bâtiment en bois, on fait souvent tout en bois, idem avec le béton. Ce n’est absolument pas efficace. Il faut utiliser le bon matériau à la bonne place. Cela implique de diversifier le nombre de matériaux dans un bâtiment. Cela permet d’utiliser la quantité nécessaire, d’éviter par exemple de mettre 80 cm de béton quand un peu d’acier suffit (et inversement) pour arriver aux mêmes résultats structuraux. Il est essentiel de s’intéresser aux propriétés mécaniques des matériaux pour baisser l’impact carbone. C'est pourquoi les solutions proposées par Steligence® sont pensées en termes d'optimisation globale. Nous regardons où l'utilisation de l'acier fait sens et où il est idéal de le combiner avec d'autres matériaux. Nous avons ouvert la business division Steligence® en Europe fin 2018 et en Amérique du Sud mi-2019. Elle regroupe tous les produits et solutions constructives qu’ArcelorMittal peut livrer sur ses marchés.

Il existe déjà des bâtiments qui s’appuient sur Steligence® . En 2019, la division a déjà livré 500 000 tonnes d’acier en Europe sur différents projets de construction (bâtiments, halls industriels et de stockage, ponts…). Cela correspond à un équivalent de 16 millions de m2 de bâtiments. Le futur siège social du groupe a été conçu en suivant cette approche holistique où l’on considère l’implication de chaque choix technique local sur l’entièreté du bâtiment. Il est aussi pensé selon une approche environnementale fondée sur l’économie circulaire. Malgré son architecture assez unique, sa construction sera basée sur des éléments standards qui, lorsqu’on les combine, permettent une liberté architecturale quasi-totale.

Nous espérons par cet exemple inspirer les acteurs du secteur.

 

ArcelorMittal est le numéro un mondial de la production sidérurgique et propose une large gamme de solutions pour la construction. ArcelorMittal Steligence® est la division du groupe dédiée à la construction. Nos ingénieurs apportent un conseil aux professionnels de la construction en leur proposant une large gamme des meilleures solutions acier, leur permettant d'optimiser leurs projets et ainsi de concilier durabilité, flexibilité, coût et créativité. En savoir plus

 

Propos recueillis par Construction21, la rédaction

 


RE2020

Retrouvez tous les articles du dossier

 Se préparer à la RE2020 : enjeux et retours d'expérience

 acier
 neutralité carbone
 bâtiment durable
 matériaux

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     acier
     neutralité carbone
     bâtiment durable
     matériaux