2 questions à… Hubert Kieken, Directeur Climat chez Egis 

Rédigé par

Carine Paquier

2275 Dernière modification le 25/10/2022 - 15:32
2 questions à… Hubert Kieken, Directeur Climat chez Egis 

 

Les territoires, villes et infrastructures doivent s’armer dès aujourd’hui pour affronter les défis climatiques de demain. Mais face à des aléas climatiques croissants tels que les sécheresses, les inondations, les vagues de chaleur et de froid, les incendies ou les tempêtes, comment élaborer des stratégies de résilience efficaces pour protéger le bâti ? Pour en savoir davantage, entretien avec Hubert Kieken, Directeur Climat du groupe international Egis, spécialisé dans le conseil, l’ingénierie de la construction et l’exploitation.  

Quelle est votre définition de la résilience chez Egis ?

La vocation d’Egis est d’améliorer la qualité de vie des citoyens sur leur territoire, mais aussi d’assurer la durabilité des villes et des infrastructures. Quels que soient les efforts collectifs pour limiter le réchauffement planétaire, nous devons dès aujourd’hui – et plus encore demain – traiter des impacts du changement climatique. C’est vrai pour les activités d’Egis en ingénierie et exploitation d’infrastructures. En 2022, nous avons connu des inondations millénales, une tempête de neige dans un pays chaud et des incendies dantesques sur certaines de nos infrastructures. Pour chaque cas, ces événements concernent non seulement nos infrastructures, mais aussi l’ensemble du territoire qu’elles desservent : c’est donc à cette échelle qu’il faut agir. 

Notre ambition est de répondre à cette urgence. Nous voulons faire en sorte que toutes nos missions d’accompagnement, de conseil, d’expertise et de conception intègrent désormais la vision du climat de demain. Cette ambition nécessite de se doter d’outils, de méthodes et de données spécifiques, mais aussi de travailler avec les clients pour qu’ils prennent conscience de la situation.

Concrètement, nous nous sommes fixé l’objectif suivant : d’ici 2030, tous nos projets intégreront les données sur le climat futur. Cela représente des milliers de projets et près de 20 000 salariés à former… C’est un énorme challenge.

Avec quels outils concrets répondez-vous à ce besoin de résilience ? 

Un des outils que nous avons déployés s’appelle l’ICEtool. Il permet de caractériser et d'évaluer le phénomène d'îlots de chaleur urbain (ICU). Ce phénomène touche toutes les villes qui fonctionnent comme des pièges thermiques, entraînant des températures croissantes à mesure que l’on entre dans les zones urbanisées. Publié en open source, ICEtool offre une méthode simple et accessible à tous pour répondre à cet enjeu dans les projets d'aménagement urbain. Réduire les îlots de chaleur implique de combiner l’albédo (la capacité des matériaux à réfléchir les rayons du soleil), la disposition urbaine, la végétation, les ombres portées ou la circulation des massées d’air.

Plus largement, nous nous dotons d’une palette d’outils et de méthodes permettant d’accompagner tous les acteurs du territoire dans leur démarche globale d’adaptation au changement climatique. Il faut se poser les bonnes questions au bon moment, et éviter ce que les experts appellent la mal-adaptation. Si nous attendons sans agir, l’adaptation risque de devenir impossible ou extrêmement coûteuse. Si nous intervenons trop vite et trop fort, nous risquons d’investir dans des solutions inadaptées. 

La meilleure approche consiste souvent à inscrire l’adaptation dans le cycle de vie des investissements sur une infrastructure ou dans un territoire. Nous devons également questionner les solutions envisagées à une échelle globale : ces solutions affectent-elles ou non positivement la résilience du territoire ? Les meilleures stratégies d’adaptation seront donc collectives, pour mettre en œuvre des approches systémiques et globales. 
 

Pour en savoir plus sur l'utilisation d'ICEtool, découvrez l'étude de cas du Réaménagement de la friche CartoRhin.

Egis soutient les Green Solutions Awards. Le concours vous intéresse ? Plus d'informations

Propos recueillis par Amandine Martinet, Construction21 – La rédaction dans le cadre du parrainage Green Solutions Awards 2022-2023

Partager :