#14 - Le Passeport Efficacité Energétique : une expérimentation riche en enseignements pour massifier la demande en rénovation performante et accompagner les particuliers

Alors que le Haut Conseil pour le Climat a rappelé que « la décarbonation du secteur des bâtiments est un prérequis pour l’atteinte de la neutralité carbone » et que l’on dénombre en France 3,5 millions de ménages touchés par la précarité énergétique, l’enjeu de la rénovation énergétique des logements se fait toujours plus pressant au fil du dépassement ou relèvement des budgets carbone nationaux. Dans le secteur résidentiel, les maisons individuelles représentent 55% du parc de logements mais ont une consommation énergétique et des surfaces moyennes supérieures aux logements collectifs. Elles constituent ainsi un gisement énorme, qui est cependant très difficile à activer.

C’est la raison pour laquelle, Expérience P2E a eu pour vocation de mettre en œuvre, à titre expérimental, une démarche de rénovation énergétique qui s’appuie sur le Passeport Efficacité Energétique (P2E), un outil d’aide à la décision des travaux de rénovation énergétique et d’accompagnement des ménages permettant de préconiser, planifier, déclencher des travaux, et en assurer la traçabilité dans le temps. 

Un outil au service de la démarche 

Le Passeport P2E vise avant tout à répondre à un besoin majeur d’accompagnement des rénovations pour en relever l’ambition initiale et la qualité finale. Le Passeport se positionne ainsi comme la première marche d’un parcours de rénovation performante, un socle minimal d’ingénierie et de médiation énergétique permettant de stimuler la demande en rénovation énergétique performante

Une analyse de la situation révèle qu’il existe de nombreux outils de simulation et d’audit énergétique, bien encadrés par la réglementation, mais qu’il est plus compliqué de trouver des outils permettant de construire des recommandations de parcours de rénovation qualitatives, à un coût accessible, adaptées au logement, personnalisées aux occupants et en ligne avec les objectifs climat-énergie nationaux. 

C’est pour cette raison qu’Expérience P2E a développé une méthode de diagnostic simplifiée permettant d’aboutir rapidement à une feuille de route de travaux, pour les propriétaires de maisons individuelles, contenant toutes les informations nécessaires à la poursuite de leur parcours de rénovation (choix techniques, niveaux de performance minimaux, commentaires et cas particuliers…).

Celle-ci doit répondre à une réalité du terrain : malgré les avantages des rénovations complètes en une fois (performance, coût global...), les particuliers se heurtent à un mur d’investissement, un système d’aides pas toujours compréhensible et fractionnent donc leurs rénovations en de trop nombreux gestes potentiellement contre-performants. Le Passeport propose donc à travers sa feuille de route un chemin de travaux qui regroupe autant que possible ces gestes en des étapes techniquement cohérentes et compatibles avec le budget des ménages.

Dans la méthode mise en place, l’outil P2E est un support pour permettre à l’expert en rénovation (ou Passeporteur) d’amorcer la discussion avec le ménage lors de la visite, accélérer la conception de solutions pratiques de rénovation et l’aider à appréhender la complexité de la rénovation par étapes.

Cette méthode a l’avantage de valoriser autant que possible la présence d’un expert sur site en limitant les temps de saisie et en se consacrant à l’adaptation des solutions techniques aux particularités du logement et aux besoins des occupants. Cette phase de personnalisation et de discussion permet de ramener les ménages au cœur de la démarche et est à même de créer l’envie et la confiance nécessaires pour  permettant de déclencher un acte de rénovation ambitieux.

Cahier des charges de l’outil :

  • Temps limité pour un coût maîtrisé (<0,5j déplacement compris)
  • Feuille de route de travaux synthétique et claire pour les ménages
  • Trajectoires de travaux amenant au BBC rénovation et à la neutralité CO2
  • Répondre aussi bien aux rénovations complètes en une fois qu’aux rénovations par étapes, en relevant leur ambition et leur cohérence technique

Des outils construits pour prendre en compte la complexité des rénovations par étapes  

 

Afin de répondre aux questions techniques posées par la complexité des rénovations par étapes, Expérience P2E a construit ses propres outils et contenus techniques qui ont alimenté le développement de l’application P2E, notamment en ce qui concerne les principes et les combinatoires de performance.

Un guide technique

Disponible en accès libre, le guide technique contient entre autres :

  • Des rappels sur les principales solutions techniques, agrémentées de schémas, et la mise en œuvre cohérentes avec les bouquets de travaux préconisées par l’application
  • Les points de vigilance de la rénovation par étapes, regroupant l’ensemble des interactions et interfaces entre lots de travaux à surveiller lors de la planification d’une rénovation en plusieurs étapes. C’est la première fois qu’une telle approche est intégrée à un logiciel de terrain permettant la construction d’une feuille de route de travaux.

RénoVigilance : une application à destination des artisans 

Développé par Cercle Promodul / INEF4 et issu des données présentes dans le guide technique, l’outil RénoVigilance s’adresse directement aux artisans. Il a pour objectif de mieux comprendre les effets générés sur d’autres lots de travaux que celui qui est traité et d’attirer l’attention sur les précautions à prendre afin de ne pas créer de contre-performances, de pathologies ou de situations de blocage pour des travaux futurs.

En quelques clics, selon le lot sur lequel on intervient il est possible de mettre en évidence les points de vigilance affectant les autres lots, selon le lot de travaux envisagé, ainsi que les niveaux de précautions associés. L’idée étant de mieux anticiper les travaux de rénovation par étapes.

<< Consulter l’outil >>

 

Tableau de bord de suivi

A destination des collectivités assurant le déploiement du Passeport sur leur territoire, il permet un suivi en temps réel des passeports effectués et de leurs recommandations techniques.

Des retours concluants

Une information utile et efficace pour les propriétaires

Lors d’une expérimentation réalisée auprès de 100 ménages avec 36 Passeporteurs (principalement BET et architectes), les avis ont été recueillis dans le but de mieux comprendre les attentes et de faire évoluer le Passeport.

Il en ressort que les particuliers, très satisfaits de la prestation, comprennent et jugent utiles les informations qui leurs sont fournies dans le cadre de la visite et sur la feuille de route de travaux. Cela se traduit par des taux de concrétisation élevés dans un temps court après la réalisation du Passeport (deux tiers des ménages ont donné suite).

Du côté des Passeporteurs, l’usage est conforme aux objectifs donnés avec un temps de réalisation moyen bien en deçà de la demi-journée de travail, permettant de maîtriser le coût de la prestation. Malgré cela, et malgré la satisfaction et l’intérêt exprimés par les ménages, ceux-ci sous-valorisent la prestation et l’expertise qu’elle représente, ce qui reste un frein important à la généralisation de l’accompagnement à la rénovation performante.

Enfin, malgré une différence importante dans le processus avec le DPE (réalisés en amont d’une vente, sans les propriétaires destinés à occuper le logement) les diagnostiqueurs consultés lors d’une enquête perçoivent l’intérêt des recommandations de travaux selon la méthode Passeport P2E et leur attribuent une plus grande efficacité comparativement au mode de recommandations actuel du DPE. Cela pourrait faciliter la mise en œuvre d’un projet de rénovation avant l’emménagement des acquéreurs et l’adossement des prêts consacrés à l’acquisition et à la rénovation.

                                                                                                                                 

Conclusions et perspectives

Avec des moyens limités, l’expérimentation du Passeport Efficacité Energétique a permis de faire la preuve de la pertinence et de l’efficacité d’une démarche d’accompagnement centrée sur le particulier et valorisant au maximum l’expertise pratique des Passeporteurs. Replacer ainsi la relation de confiance entre un professionnel et un propriétaire non-sachant au centre du processus a été possible en se basant sur un outil, conçu comme support de la démarche et de la nécessaire discussion entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvres.

L’expérimentation valide également l’intérêt de concevoir des outils polyvalents, permettant d’approcher le logement en vision globale pour répondre à des demandes de rénovations complètes en une fois, mais également à celles de rénovations par étapes, en regroupant les lots de travaux de manière techniquement cohérente, afin de relever les ambitions des rénovations et d’optimiser les gains de toutes natures.

Les rénovations incomplètes n’étant pas compatibles avec l’atteinte de la cible BBC-rénovation, il est primordial de mettre en œuvre rapidement des outils de stimulation de la demande qui favorisent des rénovations par étapes performantes et adaptées. En effet, il ne faut pas obérer le potentiel d’économie d’énergie tant que le renforcement simultané de l’offre et de la demande en rénovation performante n’est pas à son plein régime.

Expérience P2E confirme l’absolue nécessité de financer l’accompagnement des ménages, surtout dans la prise de décision qui nécessite transparence et relation de confiance. Sans surprise, l’absence de financement – public, CEE… – des Passeports reste le principal obstacle au déploiement du dispositif par les acteurs des territoires. Les freins restent nombreux et une adaptation du système d’aide sera nécessaire pour massifier des rénovations performantes au-delà des gestes simples.

La pérennité et un développement plus approfondi des ressources et connaissances acquises dans le cadre de cette expérimentation sera assurée par le Cercle Promodul/INEF4, qui les tiendra à disposition dans une logique d’intérêt général.

A ce sujet, et en lien avec France Relance et les projets structurants du Comité Stratégique de Filière Industries pour la Construction, la continuité et les acquis d’Expérience P2E seront mis au service de ses programmes. Nous notons, entre autres, celui consistant à promouvoir la rénovation à travers les projets PREP (Parcours Rénovation Energétique Performant) faisant des maires et collectivités des tiers de confiance et Faster 4.0 (numérisation des données et plateforme sécurisée au service de tous les acteurs).

Enfin l’expérience du Passeport pourra aussi être utilisée dans des projets de massification de la rénovation avec un changement d’échelle tel le projet MARQ (porté dans le cadre de l’Institut de Transition Energétique par Nobatek/INEF4) et visant une rénovation énergétique et environnementale performante en la portant au niveau du quartier homogène.

Un article signé Expérience P2E et Cercle Promodul / INEF4


Article suivant : #15 - Simplifier pour massifier : les architectes et entreprises innovent au service des particuliers pour la rénovation globale et performante

Retour à la page d'accueil du dossier

UN DOSSIER RÉALISÉ AVEC LE SOUTIEN DE :

 dossier rénovation
 rénovation

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     dossier rénovation
     rénovation