VELUX tire les leçons du projet Model Home2020

Fidèle à la devise de son fondateur Villum Kann Rasmussen « Une expérience vaut mieux que mille avis d’experts », le Groupe VELUX publie les résultats de son programme Model Home 2020. Cette expérience veut démontrer qu’il est possible de construire un habitat durable avec le savoir-faire, la technologie et les matériaux disponibles aujourd’hui.

Le Groupe VELUX en a fait sa mission: trouver des solutions qui allient performance énergétique et confort des occupants. Récemment, le Groupe VELUX a publié une étude, le Healthy Home Barometer, qui révèle l’intérêt porté par les Européens pour la qualité de l’air intérieur et l’impact de leur habitat sur leur santé. Avec le rapport Model Home 2020, le Groupe VELUX démontre que des solutions existent pour répondre à cette préoccupation.

En 2009, VELUX lançait le programme Model Home 2020 en suivant la vision Active House: des bâtiments plus sains, plus confortables sans impact négatif sur l’environnement. En Autriche, au Danemark, au Royaume Uni, en France et en Allemagne, 6 bâtiments expérimentaux ont été construits sur ces principes et testés par des familles qui y ont habité pendant 12 mois.

Ces maisons font également partie des 21 exemples du réseau Active House, répartis sur 12 pays, des Etats Unis à la Russie.

Utilisation judicieuse des ressources naturelles

La lumière naturelle et la ventilation sont des facteurs essentiels dans la démarche de VELUX, préoccupation qui se retrouve dans la conception des maisons expérimentales. Toutes atteignent un niveau d’éclairage naturel très important (entre 30 et 50% de la surface habitable), dépassant la plupart des standards nationaux. Mieux encore, certains habitants ont enregistré une heure supplémentaire de lumière naturelle entre le lever et le coucher du soleil (Maison Air et Lumière en France). Certaines familles ont même toléré des niveaux d’éclairage naturel de 50 lux sans recourir à l’éclairage artificiel. Pour l’une des familles, la consommation d’énergie pour l’éclairage a même été divisée par deux pour atteindre à peine 1.7 kWh/m²/an.

L’autre enjeu du projet était de démontrer qu’une grande surface vitrée dans une maison est tout à fait compatible avec un bon confort en été grâce au rafraîchissement naturel passif (effet cheminée entre fenêtre verticale et fenêtre de toit) et à l’utilisation dynamique des protections solaires extérieures en journée. Les mesures effectuées ont montré que la ventilation nocturne automatisée pouvait à elle seule faire baisser les températures intérieures de 26°C en soirée à 20°C le matin suivant.

Au final, les résultats prouvent que les éléments naturels de l’environnement extérieur peuvent être utilisés au bénéfice de notre environnement intérieur.  Ils esquissent le concept d’un habitat qui s’adapte à notre nature.

Les leçons à tirer pour le futur

Les données brutes récoltées à partir des systèmes d’information installés dans les maisons et les interviews des familles test permettent de souligner des dénominateurs communs à examiner et à utiliser pour des projets futurs. Voici les enseignements tirés aujourd’hui :

Compatibilité avec les objectifs 2020 Les objectifs énergétiques de 2020 sont tout à fait compatibles avec les connaissances, la technologie et les produits. Ventilation hybride La ventilation hybride est un système performant associant les avantages de la ventilation mécanique double flux (en hiver) et la ventilation naturelle par ouverture des fenêtres en été. Plutôt que de fonctionner en même temps, le mode opératoire de chacun des systèmes dépend de la température extérieure.
Lumière naturelle et BBC Il n’y a pas de contradiction entre les objectifs énergétiques 2020 et un niveau élevé de lumière naturelle dans un bâtiment basse consommation. Avantages de l'automatisation Les habitants s’habituent à l’automatisation et apprennent à en apprécier les avantages.
Confort d'été et lumière naturelle Les bâtiments basse consommation bénéficiant d’un niveau élevé de lumière naturelle peuvent procurer un bon confort thermique en utilisant de manière judicieuse l’ouverture des fenêtres et les protections solaires pour éviter les surchauffes estivales. surchauffes estivales évitées Dans un bâtiment basse consommation, il est possible d’avoir de grandes surfaces vitrées sans subir de surchauffe estivale.
Ventilation naturelle et protection solaire Ventilation naturelle et protection solaire peuvent augmenter le confort en été. retours des résidents Les retours des résidents montrent qu’ils apprécient de bonnes conditions de lumière naturelle – un avantage certain qui en a surpris plus d’un.
tirage thermique nocturne Le rafraîchissement naturel par tirage thermique la nuit et la bonne utilisation des protections solaires jouent un rôle important dans le confort en été. éclairage naturel Un éclairage naturel suffisant est possible entre lever et coucher du soleil, quelle que soit la saison.
automatisation L’automatisation joue un rôle de plus en plus important dans l’efficacité énergétique des bâtiments afin de pour utiliser au maximum les bénéfices des apports solaires gratuits. Les habitants doivent bénéficier d’informations permettant d’ajuster leurs comportements. bénéfices santé Les principes de conception utilisés dans les bâtiments Active House sont quantifiables en termes de  bénéfices sur la santé. Les résidents ont déclaré mieux dormir et les symptômes de maladies chroniques comme l’asthme ont disparu pendant la période de vie dans la maison.
Découvrez plus de détails sur le programme Model Home 2020 et ses résultats en téléchargeant le rapport 

Continuer d’expérimenter

90% des bâtiments qui seront utilisés en 2050 sont déjà construits. Conscient de ce défi, le Groupe VELUX a décidé d’étendre son expérimentation à la rénovation durable. Le 26 mai dernier, VELUX lançait le projet RenovActive en Belgique, pour montrer que la vision de bâtiment à énergie zéro confortable était réalisable, abordable, adaptable et pouvait être répliquée. http://www.velux.be

Modéré par : Utilisateur

Autres actualités dans "Information"

Les fiches Nature en ville : méthodologie pour intégrer la nature comme élément de confort urbain

Publié le 08 nov. 2019 - 10:49

Le Cerema a conçu une série dont les quatre premières fiches sont disponibles, afin de fournir des outils méthodologiques pour intégrer les espaces de nature dans les projets d'aménagement urbain. Selon l’enquête UNEP-IPSOS 2013, plus (...)

Edito de Laurent ROSSEZ | Raison, ou rationnement ?

Publié le 08 nov. 2019 - 10:40

Au-dela de 31°c certaines araignées arrêtent de coopérer Face à une hausse de la température, les chercheurs de l’institut de biologie de Santa Fe ont démontré que certaines espèces d’araignées formant des systèmes coopératifs comp (...)

Des clés pour comprendre les dessous des scénarios de transition bas carbone

Publié le 08 nov. 2019 - 10:17

L'institut de l'économie pour le climat (I4CE) et le think thank The Shift Project publient, concomitamment, deux rapports pour mieux appréhender les scénarios sur la transition énergétique et le climat. Ces scénarios sont indispensab (...)


Commentaires