Smart Grid : le machine learning pour améliorer la distribution d'électricité en Norvège

Le cas de Fredrikstad Energi

Quelle transition numérique pour les fournisseurs d’électricité ? Microsoft Ideas est allé à la rencontre de Vidar Kristoffersen, smart grid manager de l’entreprise norvégienne Fredrikstad Energi.

Distributeur d’électricité norvégien, Fredrikstad Energi opère de la commune d’Askøy à l’archipel de Hvalers, en passant par les forêts de Follo. Au total, l’entreprise fournit de l’électricité à près de 90 000 consommateurs, ce qui en fait le 8e plus important fournisseur de Norvège. Pour se moderniser et optimiser ses services, l’entreprise a fait le choix d’adopter le machine learning  (ou apprentissage prédictif). Explications.

Smart Grid : le learning machin pour améliorer la distribution d'électricité en Norvège

Pourquoi Fredrikstad Energi fait-elle appel au machine learning ?

Nous avons décidé d’utiliser le machine learning pour prédire les situations de charge trop importantes au sein de notre réseau. Cela nous permet d’anticiper au mieux les éventuelles montées en charge, à partir des données collectées, et nous aide à prendre des décisions.

Jusqu’à présent, nous n’avions pas de solution IT pour gérer l’amas des données collectées par les capteurs implantés dans notre système. Les évolutions que nous y avons apportées sont un moyen d’y remédier et de pouvoir gérer les données en temps réel. Cela nous permet également de mieux connaître notre activité afin de mieux planifier la distribution d’énergie et d’élaborer des outils prédictifs.

  

Que vous apporte concrètement cette technologie ?

Jusqu’à présent, nous recevions des informations de la part des consommateurs, qui nous appelaient en cas de coupures de courant. Ces informations nous servaient essentiellement à localiser ces coupures. Cependant, un tel suivi client était chronophage et nécessitait des ressources.

Désormais, avec les compteurs intelligents et le réseau connecté, l’analyse des coupures se fait en temps réel, à partir d’alarmes émises par les compteurs. Les consommateurs sont immédiatement notifiés de la panne via Internet, des applications ou des SMS, et n’ont plus besoin de nous alerter par téléphone… Ce qui fait gagner un temps substantiel à nos équipes de relation client et nécessite, de fait, moins de ressources humaines.

Article publié par Smart Energies
Consulter la source 


Modéré par : Nadège Rigaudeau

Autres actualités dans "Opinions"

Financement des territoires en transition énergétique (TEPCV) : l’Etat doit tenir ses engagements et préparer à la suite

Publié le 15 nov. 2017 - 11:03

Le gouvernement a validé le mardi 14 novembre une enveloppe de 75 millions d'euros dans le projet de loi de finances rectificative 2018 pour accompagner les projets des Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV (...)

9 collectivités rejoignent le CLER dans la lutte contre la précarité énergétique

Publié le 14 nov. 2017 - 00:00

Depuis 2013, le CLER - Réseau pour la transition énergétique coordonne les Services locaux d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME). Un dispositif qui permet déjà à 35 collectivités locales (dont 13 Départements) de faire (...)

L’augmentation des EnR dans le mix énergétique encore remise à plus tard

Publié le 09 nov. 2017 - 11:05

A l'issue du Conseil des ministres, Nicolas Hulot a annoncé le report de l'un des objectifs majeurs de la loi de transition énergétique : la baisse de 75 % à 50 % d'ici 2025 de la part du nucléaire dans le mix électrique français. (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé




Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus