Smart Grid : le machine learning pour améliorer la distribution d'électricité en Norvège

Le cas de Fredrikstad Energi

Quelle transition numérique pour les fournisseurs d’électricité ? Microsoft Ideas est allé à la rencontre de Vidar Kristoffersen, smart grid manager de l’entreprise norvégienne Fredrikstad Energi.

Distributeur d’électricité norvégien, Fredrikstad Energi opère de la commune d’Askøy à l’archipel de Hvalers, en passant par les forêts de Follo. Au total, l’entreprise fournit de l’électricité à près de 90 000 consommateurs, ce qui en fait le 8e plus important fournisseur de Norvège. Pour se moderniser et optimiser ses services, l’entreprise a fait le choix d’adopter le machine learning  (ou apprentissage prédictif). Explications.

Smart Grid : le learning machin pour améliorer la distribution d'électricité en Norvège

Pourquoi Fredrikstad Energi fait-elle appel au machine learning ?

Nous avons décidé d’utiliser le machine learning pour prédire les situations de charge trop importantes au sein de notre réseau. Cela nous permet d’anticiper au mieux les éventuelles montées en charge, à partir des données collectées, et nous aide à prendre des décisions.

Jusqu’à présent, nous n’avions pas de solution IT pour gérer l’amas des données collectées par les capteurs implantés dans notre système. Les évolutions que nous y avons apportées sont un moyen d’y remédier et de pouvoir gérer les données en temps réel. Cela nous permet également de mieux connaître notre activité afin de mieux planifier la distribution d’énergie et d’élaborer des outils prédictifs.

  

Que vous apporte concrètement cette technologie ?

Jusqu’à présent, nous recevions des informations de la part des consommateurs, qui nous appelaient en cas de coupures de courant. Ces informations nous servaient essentiellement à localiser ces coupures. Cependant, un tel suivi client était chronophage et nécessitait des ressources.

Désormais, avec les compteurs intelligents et le réseau connecté, l’analyse des coupures se fait en temps réel, à partir d’alarmes émises par les compteurs. Les consommateurs sont immédiatement notifiés de la panne via Internet, des applications ou des SMS, et n’ont plus besoin de nous alerter par téléphone… Ce qui fait gagner un temps substantiel à nos équipes de relation client et nécessite, de fait, moins de ressources humaines.

Article publié par Smart Energies
Consulter la source 


Modéré par : Nadège Rigaudeau

Autres actualités dans "Opinions"

Feuille de route sur le climat : le gouvernement doit passer à l’action

Publié le 21 juin 2017 - 09:34

Le Réseau Action Climat France, et toutes les ONG qui le compose, appelle le Président de la République à concrétiser sa volonté d’aller plus loin et plus vite dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques, au sein (...)

SLIME : un outil indispensable pour les collectivités qui souhaitent lutter contre la précarité énergétique

Publié le 20 juin 2017 - 07:36

Depuis 2013, le CLER coordonne le programme SLIME (Service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie) de lutte contre la précarité énergétique. Mis en œuvre localement par plus d’une trentaine de collectivités locales, il (...)

Filière construction bois : la fin de l'Arlésienne ?

Publié le 16 juin 2017 - 11:03

Le BTP est concerné par les enjeux liés au changement climatique, d’un point de vue micro comme macro : développement de l’autoconsommation, performance énergétique des bâtiments, développement de la voiture électrique, projets d’infr (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé




Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus