Schneider Electric et la SBA : Des valeurs partagées aux Universités d’été Smart Buildings for Smart City

A l’occasion des Universités d’été de la SBA qui se déroulent les 4 et 5 septembre au Square à Bruxelles, Christelle Aroule, Directrice Stratégie Buildings & Channels chez Schneider Electric France, et Emmanuel François, Président de la Smart Buildings Alliance for Smart Cities, reviennent ensemble sur les liens noués entre Schneider Electric et la SBA. Interview croisée.

Les Universités d’été de la SBA sont dédiées aux avancées dans le Smart Building et la Smart City. Dans ce secteur, quelles sont les contributions de Schneider Electric ?

Christelle Aroule – Nos technologies accompagnent l’évolution numérique et énergétique du Smart Building. Prenons pour preuve la capacité du Smart Building à consommer moins d’énergie qu’un bâtiment classique. Ces économies pourraient atteindre 30 % à l’horizon 2030, avec le développement de la gestion technique du bâtiment. C’est concret. Nous avons déjà obtenu d’importantes économies d’énergie sur notre siège social, Le Hive à Rueil Malmaison, et les réductions devraient être encore plus marquantes pour nos nouveaux bâtiments à Grenoble, Technopole et IntenCity.

Autre caractéristique du Smart Building : capable de s’adapter à ses usagers, il apporte confort et services aux occupants. C’est l’objectif de nos systèmes actifs qui visent à améliorer l’expérience des occupants avec une vraie valeur ajoutée, en leur permettant par exemple de réserver une salle de réunion dans un immeuble de bureaux, commander un taxi, ou signaler un incident technique. Dans un hôtel, nos solutions permettent notamment d’adapter le confort de la chambre à son hôte. Dans un hôpital, nos systèmes servent au chef de service pour géolocaliser son patient dans la bonne salle de soin. Dans tous ces bâtiments intelligents, les services numériques apportés sont conçus pour être réellement utiles aux occupants, à partir de leurs usages.

J’ajoute que le Smart Building constitue la pierre angulaire de la Smart City. Les technologies qui permettent aux bâtiments, immeubles de bureaux, commerces, hôtels, hôpitaux…, d’être plus efficaces, de produire leur énergie et d’optimiser leurs consommations, accélèrent la transformation de la cité. Grâce au numérique, les Smart Buildings sont en effet capables d’interagir entre eux et de s’interfacer au réseau électrique, pour répondre aux besoins de la ville.

Enfin, l’énergie n’est pas la seule ressource gérée et préservée par le Smart Building, grâce aux technologies déployées. Nous considérons que le bâtiment intelligent est le siège de l’économie circulaire dans la ville, parce que ses technologies permettent une gestion opérationnelle optimisée et des pratiques respectueuses de l’environnement, ce qui permet d’épargner l’émission de grandes quantités de CO2 et d’utiliser moins de matières premières. C’est un engagement fort de Schneider Electric porté par ses innovations, notamment ses solutions EcoStruxure Building, récompensé en début d’année par le prix The Circulars 2019, dans la catégorie Entreprises multinationales.

Emmanuel François – Ces valeurs résonnent en écho avec la mission de la Smart Buildings Alliance for Smart Cities, dont l’objectif est d’associer les professionnels de la filière pour combiner transition numérique et énergétique au service de tous les usagers.

Quel est le rôle de Schneider Electric au sein de la SBA ?

Christelle Aroule – Comme je viens de l’exprimer, Schneider Electric a choisi d’adhérer à la SBA pour les valeurs positives d’efficacité énergétique, de bien-être des usagers, de construction de la ville de demain et d’économie circulaire. Nous apportons nos savoir-faire dans le cadre de certaines commissions de la SBA et nous bénéficions des expertises des autres parties prenantes. De surcroit, les référentiels comme R2S, R2S4G, BIM4Value, fruits du travail de la SBA, représentent autant de guides précieux pour structurer les avancées du Smart Building et accompagner nos clients.

Emmanuel Francois aux université d'été "Smart Building"

Emmanuel François – La vision de Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, est proche de celle de la SBA, quand il affirme que « la ville de demain sera forcément électrique et décarbonée ». Avec une condition, celle de mettre en place un pilotage intelligent de l’énergie, à tous les niveaux, de la production au central terminal, en passant par la distribution. Schneider Electric est justement présent sur toute cette chaîne de valeur. L’intelligence de la ville passera par la convergence entre le numérique et l’automatisme. Or les systèmes ouverts et interopérables conçus par Schneider Electric autorisent cette évolution. La SBA valorise cette approche transversale du Smart Building et de la Smart City. Dans ce cadre, nous nous appuyons sur des partenaires comme Schneider Electric, pour bâtir un écosystème riche autour du bâtiment et de la ville intelligents. C’est pour la SBA, une force qui permet à la filière d’avancer pour gagner la confiance des usagers et des investisseurs d’un nouveau modèle de bâtiment et de cité. Nous sommes donc très heureux que Schneider Electric affiche son implication au sein de la SBA et qu’il contribue à mettre en place des réalisations réussies sur la base de notre méthodologie et des descriptifs technologiques de nos référentiels. Son engagement est important, d’autant plus aujourd’hui dans le contexte de l’internationalisation de notre association.

Christelle Aroule – Nous sommes persuadés en effet que le R2S deviendra très rapidement un référentiel de l’immobilier à l’échelle européenne. C’est pourquoi nous accompagnons la SBA dans sa volonté de s’étendre hors France. Déjà, Schneider Electric Belgique s’engage auprès de la nouvelle entité SBA Internationale basée en Belgique, dont la création a été annoncée lors des Universités d’été de la SBA à Bruxelles. Notre filiale, comme le groupe au global, est très présente à l’événement. C’est important pour nous d’être aux côtés des bureaux d’études, intégrateurs, investisseurs, assureurs, asset managers, et autres acteurs du Smart Building. Nous avons trouvé aux Universités une diversité de métiers sans commun, avec lesquels nous pouvons partager notre vision sur la valeur ajoutée apportée par les services au bâtiment. A cette occasion également, la conférence de Cormac Crossan, directeur du business development du segment Real Estate de Schneider Electric, met en exergue tout le potentiel de la rénovation des bâtiments existants pour la ville de demain.

L’article Schneider Electric et la SBA : Des valeurs partagées aux Universités d’été Smart Buildings for Smart City est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

 

Article publié sur Blog Schneider Electric
Consulter la source

Modéré par : Izadora Alcanfôr

Autres actualités dans "Information"

Themis : Un outil de monitoring en temps réel pour analyser le comportement énergétique et thermique des bâtiments

Publié le 20 sept. 2019 - 11:03

Dès 2016 le laboratoire de Clermont Ferrand du CEREMA a cherché à intégrer l’internet des objets dans les opérations d’instrumentation des bâtiments. Ces travaux qui ont duré environ deux ans ont abouti à la conception d’un produit (...)

«L’Afrique représente-elle le futur des territoires pour le reste du monde ?» par Stéphan-Eloïse Gras

Publié le 20 sept. 2019 - 10:21

Alors que la planète brûle, impossible de ne pas se demander où et quels sont les futur.s. des territoires durables. Où trouver des innovations au service de territoires inclusifs et résilients, peu consommatrices de ressources et (...)

Un futur où rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme 

Publié le 20 sept. 2019 - 10:09

Selon la Banque Mondiale, l’Afrique subsaharienne a généré 174 millions de tonnes de déchets en 2016 et devrait en produire trois fois plus en 2050. Dans un paysage de poubelles saturées, se pose la question de la gestion des déchets (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus