Récupération de chaleur sur eaux grises : du concept à l'évaluation

La TPE WisElement a sollicité Ariane, le service d'accueil et d'accompagnement à l'innovation du CSTB, en octobre 2015. Il suit depuis lors un parcours, par étapes, pour fiabiliser son projet innovant dédié à la récupération instantanée de calories sur les eaux grises de douche. Le CSTB a initié en 2016 une étude sur les aspects technico-réglementaires de l'innovation en phase concept. Ces résultats pourront appuyer une demande d'Avis Technique, envisagée en 2017.

Le chemin de l'innovation

Récupérer la chaleur de l'eau en sortie de douche, c'est l'objectif du dispositif Ekô développé par WisElement. Sa particularité : il s'installe sous le bac de douche grâce à sa fine épaisseur, et présente une très grande surface d'échange de chaleur grâce à un circuit en spirale. Pour finaliser sa conception et envisager un Avis Technique à moyen terme, la TPE WisElement a sollicité le CSTB en octobre 2015, en s'adressant à son service Ariane.

Le CSTB s'est vu confier deux missions : analyser l'aptitude à l'emploi du dispositif Ekô et mesurer sa performance de récupération de chaleur. Cette approche globale permet de vérifier différents volets du projet en lien avec la mise en œuvre d'une douche de plain-pied, la conformité sanitaire des équipements, la compatibilité des matériaux en contact avec l'eau destinée à la consommation humaine (EDCH), la mesure des performances énergétiques.

Les exigences visées

Dans son analyse du procédé menée en 2016, le CSTB a identifié les choix de conception qui pouvaient invalider son aptitude à l'emploi, dans l'optique d'une démarche d'évaluation. C'est ensuite à l'entreprise conceptrice de proposer des modifications.

WisElement a choisi de concentrer son innovation sur le seul système de récupération de chaleur ― sans l'intégrer au bac de douche comme envisagé initialement. Par ailleurs, sur la base des remarques des experts du CSTB, l'entreprise travaille actuellement à renforcer la séparation entre les canaux de l'échangeur : l'un pour l'eau usée chaude, l'autre pour l'eau saine froide qui est réchauffée. Cette séparation doit en effet permettre un échange thermique instantané tout en assurant l'étanchéité aux différents fluides eux-mêmes.

Seconde mission, prévue en 2017 : mesurer la performance énergétique. Le CSTB va tester Ekô dans son laboratoire Recado dédié aux systèmes de récupération de la chaleur fatale ― cette énergie perdue, via les eaux grises par exemple, si on ne la récupère pas. Le CSTB déterminera ainsi le rendement de l'innovation. Objectif visé par WisElement : 40 %. Les essais auront lieu au premier semestre 2017. À l'aune des résultats, WisElement envisagera une demande d'Avis Technique à l'automne 2017.

En savoir plus :

 

Article publié sur CSTB actualités
Consulter la source


Modéré par : Nadège Rigaudeau

Autres actualités dans "Information"

La plateforme rumeur

Publié le 20 oct. 2017 - 10:48

La plateforme Rumeur (http://rumeur.bruitparif.fr/) est un outil moderne de consultation des données de mesure de l'environnement sonore en Île-de-France. Pour répondre aux besoins des Franciliens et des acteurs publics de disposer (...)

La mallette Kiwi, un outil de sensibilisation pour les scolaires

Publié le 20 oct. 2017 - 10:37

Bruitparif a mis au point la mallette « Kiwi ? »de sensibilisation aux risques auditifs à destination des collégiens et des lycéens, centré sur les pratiques d’écoute de musiques amplifiées L’INPES estimait en 2008 qu’environ 10 % (...)

Salles polyvalentes et riverains, ou comment concilier l’inconciliable ?

Publié le 20 oct. 2017 - 10:24

Comment continuer à permettre une activité culturelle, festive et de loisirs tout en permettant aux riverains les plus proches et les plus sensibles de vivre (et surtout de dormir) normalement ? C’est tout l’enjeu de la maîtrise de (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé




Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus