RE2020 : quel sera son contenu ?

 environnement  réglementation  label  air  RE2020

Jeudi 7 février a eu lieu la 3e édition d’EnerJ-Meeting organisée par Bati Actu sur le thème des « Réglementations et tendances 2020 ». Afin d’anticiper cet événement, le média a réalisé une enquête, en janvier 2019, auprès de 131 professionnels du bâtiment concernant la RE2020 (Réglementation Environnementale 2020) et le label E+C-. Faisons un point sur cette nouvelle réglementation.

Au travers de cette étude, les acteurs de la construction se sont exprimés sur les thématiques qu’ils souhaitaient voir apparaître dans la prochaine RE2020 :

  • 83% des personnes interrogées désignent l’efficacité énergétique comme étant la thématique phare et primordiale
  • 53% jugent que l’enjeu de l’empreinte carbone est également indispensable, grande nouveauté par rapport à la RT2012
  • 49% n’oublient pas la question de la qualité de l’air intérieur
  • 35% accordent une certaine importance aux énergies renouvelables
  • 22% évoquent tout de même la problématique acoustique

RE2020 : inclure le label E+C-, l’autoconsommation et la qualité de l’air intérieur

En intégrant le label E+C-, la RE2020 devrait faire apparaître de nouvelles manières de construireavec davantage de bâtiments à ossature en bois, le développement de briques avec 100% d’énergies renouvelables, le béton carbone ou encore l’expansion de l’économie circulaire, par exemple. À l’heure actuelle, l’expérimentation E+C-, initiée en 2016, concerne environ 600 bâtiments de façon assez déséquilibrée : 150 logements, 372 maisons individuelles et 36 bâtiments de bureaux.

Permettre aux bâtiments d’auto-consommer leur électricité est également une des ambitions de la RE2020. Comment faire pour qu’un bâtiment produise et consomme son électricité ? Les panneaux photovoltaïques le permettent par exemple en étant connectés à un système de gestion intelligente de l’énergie. Il sera alors possible d’intervenir sur des appareils en veille, les ballons d’eau chaude, les climatiseurs ou encore les appareils ménagers. Pour permettre l’autoconsommation, il est également intéressant de penser à stocker de l’énergie au travers de moyens connectés.

En matière de qualité de l’air intérieur, de nouvelles réglementations concernant le dimensionnement et le contrôle de ventilation devraient voir le jour. La notion de qualité de l’air intérieur a été réintroduite dans la RE2020, mise de côté dans le RT2012.

La RE2020 et la transformation digitale

La RE2020 aura un impact considérable donc sur les matériels et matériaux utilisés dans le secteur du bâtiment. Toutefois, ce ne sera pas le seul changement. Les métiers seront davantage digitalisés et de nouvelles techniques de traitement de données devraient également voir le jour.

Ainsi, le BIM (Building Informations Modeling) devrait développer ses compétences afin de proposer un label E+C- le plus adapté à chaque projet. La maquette numérique devrait également permettre de diminuer les délais de construction et de réduire les déchets de chantier.

Article rédigé par ALTEREA
Consulter la source 

 


Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

#7 - Economie et industrie circulaire

Publié le 15 nov. 2019 - 12:02

Avec la Feuille de Route pour l’Économie Circulaire de 2018 et aujourd’hui la préparation de la loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire », les contours juridiques de l’économie circulaire se dessinent. Ils vont contribuer (...)

[REX - CREBA] Reconversion d’une grange seigneuriale en logement performant

Publié le 15 nov. 2019 - 11:32

Tous les mois et ce jusqu’à la fin de l’année, un nouveau retour d’expérience est mis en ligne sur le Centre de Ressources pour la Réhabilitation Responsable du Bâti Ancien CREBA. Ces retours d’expérience ont pour objet des réhabilita (...)

#6 - Economie circulaire, matériaux biosourcés et compostabilité

Publié le 15 nov. 2019 - 11:02

La fin de vie des matériaux biosourcés est encore mal connue, du fait du caractère récent du déploiement de ce type de matériaux au sein des constructions. Cependant, une étude réalisée par l’ADEME[1] estime l’arrivée des premiers (...)