Quantom Solar : les centrales photovoltaïques de demain

 Parole de startup  startup  innovation  photovoltaïque  énergie solaire  centrales  autoconsommation  monitoring  maintenance
Publié par Pauline Vettier

Pour que l’énergie solaire soit vraiment l’énergie renouvelable du futur, il est nécessaire d’encourager des pratiques de nature à pérenniser cette source d’énergie. C’est à partir de ce constat que s’est développé la startup Quantom. En amenant de l'innovation au niveau technologique et pratique, la startup répond à un enjeu majeur : assurer le rendement des installations solaires de plus de 10 ans et conserver de bons niveaux de rendement tout au long de la durée de vie des panneaux. Rencontre avec son co-fondateur Yan Baratte.

En quoi consiste votre solution ?

La France dispose d’un parc de de panneaux photovoltaïques conséquent de l’ordre de 7 GW, et il y a beaucoup à faire pour améliorer leurs rendements ! Les panneaux subissent une dégradation naturelle et rien n’est prévu pour les entretenir ou les remplacer. Les problèmes sont souvent invisibles à l’oeil nu, et donc très difficiles à identifier. 

Notre solution permet de récolter les données et les caractéristiques d’une centrale photovoltaïque, et de comparer l’énergie qui aurait dû être produite à ce qui a été produit dans les faits. Lorsqu’il y a sous-performance, nous cherchons à identifier le problème et prescrivons des solutions. Ce peut-être un problème de conception (dimensionnement, ombrage, etc.), ou de dégradation de l’installation. Une fois le diagnostic posé, Quantom propose des solutions pour améliorer le rendement des installations et assurer un bon suivi dans le temps.

Qui sont vont clients ?

Nous travaillons exclusivement sur le parc existant et essentiellement sur des installations de moyenne puissance (100 kWc – 1 MWc). Les clients finaux sont en majorité des exploitants agricoles ayant développé une centrale pour diversifier leurs revenus.  Nous travaillons également pour le secteur de l’autoconsommation et sur des micro-grid.  Nous n’intervenons pas sur le résidentiel et peu sur les gros parcs de plusieurs mégawatt crête pour le moment, mais nos développements futurs pourraient nous ouvrir ces nouveaux marchés.

Nous travaillons essentiellement en partenariat avec des entreprises de maintenance pour qui nous mettons à disposition notre expertise et notre savoir-faire. Nous faisons un premier niveau de diagnostique avec le mainteneur afin d’identifier les centrales de leurs clients qui ont des problèmes et donc un fort potentiel d’amélioration. Nous proposons ensuite au client final un audit de performance plus poussé, ainsi qu’une analyse économique de la centrale. Si l’exploitant accepte notre proposition, Quantom s’occupe de la totalité des démarches et fournit une offre clé-en-main pour améliorer le rendement des installations.

 

 

Quel enjeu pour la production d’énergie solaire en France ?

Nous cherchons à répondre à un vrai problème qui commence à se poser : celui de la perte d’efficacité des installations. Les panneaux solaires sont souvent le produit d'investissements garantis pour 20 ans. Mais que se passe-t-il après ? Il faut savoir que les panneaux perdent environ 1% à 2% de leur efficacité chaque année. En 20 ans, c’est souvent bien plus de 20% de rendement en moins ! C’est un vrai problème qui peut même aller jusqu’à remettre en cause la pertinence de cette source d’énergie. Notre enjeu est de trouver des solutions pour que les installations continuent de produire.

 Concernant les installations en autoconsommations ou reliées à des micro-grids, ce sont des nouvelles tendances qui se développent et auxquelles nous devons nous préparer. Il faut développer des outils technologiques et digitaliser les centrales en anticipation de ces nouvelles opportunités.

Il y a une vraie demande des producteurs d’énergie photovoltaïque. Ils ne disposent en effet que de très peu d’informations pour contrôler ce qu’il se passe sur leur installation et comprendre les problèmes qui peuvent l’affecter. A terme, il s’agit de permettre aux producteurs d’énergie solaire de mieux valoriser leur production en étant capable de l’anticiper. Si le producteur maîtrise sa production, il peut savoir s’il est plus intéressant de stocker afin de la vendre lorsque le prix d’achat est au plus haut.

Comment cela fonctionne, plus concrètement ?

Nous employons plusieurs moyens pour mettre de l’intelligence dans les centrales de production, et identifier et corriger les dégradations.

Tout d’abord sur le digital, nous faisons parler les données de production et analysons les paramètres de la centrale. Cela nous permet de piloter l’installation au quotidien. Un algorithme modélise le comportement de la centrale en analysant les données tension/intensité, associées aux données météo. A partir de là, nous déduisons les problèmes affectant les panneaux, en déterminant la signature électrique de ces défauts.

Une de nos innovations se situe aussi dans le monitoring des centrales. Aujourd’hui les exploitants n’ont qu’une vision globale de leur production énergétique. Quantom va venir placer des capteurs permettant d’identifier la production de chaque string, et même de chaque panneau. Ensuite, nous prescrivons l’installation de matériels innovants et plus performants. Par exemple, nous développons des technologies optiques permettant d’amener plus de rayonnement solaire sur les panneaux et améliorer leur rendement.

 

Un ou plusieurs projets emblématiques ?

Dans la Sarthe, un de nos clients était un gros exploitant agricole qui a développé trois centrales de moyenne puissance il y a une dizaine d’années. Très impliqué dans la gestion de son installation, il cherchait à comprendre avec son mainteneur certaines incohérences dans l’évolution de sa production. L’expertise de Quantom a permis d’identifier deux problèmes : l’un dans la conception de l’installation, avec des onduleurs mal dimensionnés pour la centrale et des problèmes d’ombrages, l’autre dans des problèmes physiques sur les panneaux.

Afin de rendre l’installation plus efficace, nous avons refait tout le dimensionnement, changé les onduleurs et les panneaux défectueux, et posé des optimiseurs. Le gain de production a été de 10%. Le client était très satisfait puisqu’il disposait désormais d’une solution de monitoring simple, consultable depuis son smartphone, lui permettant de suivre la production de la centrale, mais aussi de réagir, voire d’anticiper en cas de problème. Le véritable marqueur de confiance est qu’il nous a demandé d’intervenir sur ses deux autres centrales.

Quelles sont vos perspectives de développement futur ?

Nous travaillons actuellement au développement de nouvelles technologies qui nous permettront d’optimiser encore davantage la performance des panneaux photovoltaïque et pourraient nous ouvrir de plus gros marchés. Par exemple, sur des miroirs intelligents permettant d’augmenter les rendements.

Nous avons également sorti à la rentrée une version Bêta de notre propre plateforme de monitoring, plus accessibles à nos clients que celles existantes sur le marché. Il s’agit d’une interface simple et intuitive à destination des mainteneurs, permettant d’aller à l’essentiel. La plateforme centralise toute l’expertise de Quantom, en ajoutant une couche d’intelligence supplémentaire, avec une logique de maintenance prédictive.

Avec notre nouvelle plateforme, nous visons désormais tous types de clients. Nous pourrons aussi nous adresser à des centrales plus grosses ou des particuliers, afin de trouver de nouveaux débouchés.

 

 

Propos recueillis par Construction21, la rédaction

 

InnoEnergy
Retrouvez d'autres innovations durables dans la série Parole de startup
Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #11 - Vers une vraie réduction du carbone dans la construction de la ville grâce à l’échelle de l’aménagement

Publié le 23 janv. 2020 - 12:00

Réduire le carbone à l’échelle des bâtiments est nécessaire mais l’intervention à cette échelle est-elle réellement suffisante pour nous permettre de construire la ville bas-carbone. L’échelle de l’aménagement est sans aucun doute (...)

[Résultats enquête] Les impacts de l’expérimentation E+C- pour les promoteurs et constructeurs

Publié le 23 janv. 2020 - 10:28

Les nouveaux indicateurs à venir dans la prochaine RE2020 vont influencer les approches de conception, construction et exploitation des bâtiments de demain. Il convient dès lors de déterminer concrètement sur quels points les (...)

Accélération du développement de la filière #HYDROGENE #PIA

Publié le 23 janv. 2020 - 10:25

Dans le cadre des appels à projets lancés en 2019, plusieurs ministres, secrétaires d’État et le président de l’ADEME annoncent les résultats du soutien apporté par l’État en 2019. De nouveaux appels d’offres sont en préparation pour (...)


Commentaires