#14 - Après E+C- pour préparer la RE 2020, aurons-nous un 2EC (Energie Carbone – Economie Circulaire) pour la RE 2025 ?

 économie circulaire  dossier bâtiments et territoires circulaires  RE2020  ACV  FDES  INIES
Publié par Nathalie Sement

L’économie circulaire est un nouveau paradigme qui nécessite de réinterroger les pratiques pour plus de synergie territoriale, plus de sobriété, plus de pérennité, moins de déchets… Pour l’association, l’économie circulaire est un tremplin pour construire, rénover et exploiter des bâtiments durables pour tous !

Dans cette logique d’anticipation et d’accompagnement des pratiques des professionnels, l’Alliance travaille sur l’intégration concrète de l’économie circulaire – la loi ELAN prévoit en effet qu’on ait demain des exigences sur le pourcentage des matières recyclées et recyclables dans un bâtiment, il va donc falloir définir une méthode, mettre au point des outils, avoir des données disponibles, des valeurs repères… Après E+C- pour préparer la RE 2020, aurons-nous un 2EC (Energie Carbone – Economie Circulaire) pour la RE 2025… Le programme d’innovation collaborative HQE Performance de l’Alliance HQE-GBC y travaille pour rendre les idées applicables et soutenir une construction circulaire !

Qu’est-ce que l’économie circulaire pour un bâtiment ?

C’est par cette question que l’Alliance HQE-GBC a débuté ses travaux sur l’économie circulaire. En effet, si les définitions en la matière ne manquent pas, elles sont pour la plupart conceptuelles et génériques laissant sur leur faim les acteurs de la construction voulant passer à l’action.

Pour aider les acteurs du secteur du bâtiment et de l’immobilier à mieux appréhender l’économie circulaire et à agir, l’Alliance HQE-GBC a donc publié en janvier 2018, « le cadre de définition de l’économie circulaire pour le bâtiment ». Fruit d’une co-construction interprofessionnelle forte, il est co-signé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, le Ministère de la Cohésion des territoires, l’ADEME, le CSTB et l’Association OREE.

L’enjeux était de donner une vision globale aux acteurs : 15 leviers y sont identifiés pour entrer dans la boucle !

 

Les FDES et les PEP de la Base INIES, une source d’information clé pour la RE 2020 mais aussi pour l’économie circulaire

Les plus curieux l’auront peut-être remarqué, les FDES et les PEP ne se limitent pas au seul indicateur réchauffement climatique ! Les FDES et les PEP sont des documents de référence pour connaître les impacts environnementaux des produits de construction et équipements. Ces déclarations comportent 28 indicateurs répartis en 4 parties : impacts environnementaux, consommations de ressources, catégories de déchets et flux sortants. Parmi ces derniers, nous avons sélectionnés ceux qui apportent de nombreuses informations également pour l’économie circulaire.

Un produit participant à l’économie circulaire se choisit en s’intéressant par exemple à son contenu recyclé, une information que l’on peut trouver dans l'indicateur "Utilisation de matières secondaires".

On peut également le choisir en fonction de sa contribution à la production de déchets tout au long de son cycle de vie et de son potentiel de réutilisation, recyclage et valorisation énergétique, dont les unités sont en kg.

Mais l’économie circulaire, c’est également l’optimisation des ressources, que l’on peut appréhender à travers l’indicateur d’épuisement des ressources non fossiles qui regroupe des matières comme l'argile, le calcaire, l'or, le cuivre... et son unité est l’équivalent antimoine (kg Sb). Plus la ressource est considérée comme rare et exploitée, plus la valeur de l’indicateur augmente. L’ADP antimoine vaut 1 mais celui de l’argile vaut 2,99.10-11 alors que celui de l’argent 1,84.

L’économie circulaire concerne aussi les flux énergétiques et les FDES et PEP vous informent sur l’usage d’énergie récupérée (utilisation de combustibles secondaires renouvelables et non-renouvelables) et l’énergie produite valorisée du produit.

Toutes ces données sont numérisées dans la Base INIES dont l’Alliance HQE-GBC est le propriétaire et peuvent être ainsi utilisées à travers le webservice INIES dans des logiciels, API… Vous pouvez donc faire des choix avec votre ACV Bâtiment pour réduire les déchets, les consommations de ressources…

 

FDES et PEP, les informations utiles pour l’économie circulaire

  • Epuisement des ressources abiotiques non fossiles en kg Sb eq
  • Epuisement des ressources abiotiques fossiles en MJ
  • Utilisation de matières secondaires en kg
  • Déchets dangereux en décharge en kg
  • Déchets non dangereux en décharge en kg
  • Déchets radioactifs en décharge en kg
  • Composants destinés à la réutilisation en kg
  • Matériaux destinés au recyclage en kg
  • Matériaux destinés à la récupération d’énergie en kg
  • Utilisation de combustibles secondaires renouvelables en MJ
  • Utilisation de combustibles secondaires non-renouvelables en MJ
  • Energie fournie à l’extérieur en MJ par vecteur énergétique *     
    • Energie fournie à l’extérieur électricité en MJ      
    • Energie fournie à l’extérieur vapeur en MJ       
    • Energie fournie à l’extérieur chaleur en MJ

* La déclinaison de cet indicateur en trois vecteurs (électricité, vapeur, chaleur) est disponible uniquement pour les FDES.

 

Comment répondre à la loi ELAN sur l’Economie Circulaire ?

Tout comme pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il est nécessaire de connaitre le carbone du bâtiment sur son cycle de vie, une transition vers une économie plus circulaire ne peut se faire qu’en ayant une connaissance des flux de matière. L’Alliance HQE-GBC teste actuellement pour ce faire un nouvel outil : l’analyse des flux de matière (MFA). Cette méthodologie permet de voir les flux entrants et sortants du bâtiment à chaque étape de son cycle de vie (construction, vie en oeuvre, fin de vie). Elle permet de connaître les matières secondaires en entrée (matière recyclées, réutilisées, réemployées) et les matières valorisables en sortie (matières recyclables, réutilisables, réemployables).  Elle repose sur le principe de conservation de la matière développé par Lavoisier, d’entrée et de sortie avec une somme des ressources entrantes égale à la somme des ressources sortantes. C’est une méthode classiquement utilisée pour les études de métabolisme urbain ou d’écologie industrielle territoriale.

Si la publication des résultats ne sera faite qu’au 1er trimestre 2020, on peut déjà partager le constat d’un décalage très important entre les entrées et les sorties, entre le recyclé (entrant) et recyclable (sortant) pour les bâtiments neufs. L’équilibre semble plus proche pour les bâtiments rénovés. Un résultat qui fait écho à celui du précédent test HQE Performance sur l’ACV rénovation qui démontrait qu’un bâtiment rénové c’était au moins 2 fois moins de déchet qu’un bâtiment neuf.

Un article de l'Alliance HQE-GBC

 

Consulter l'article précédent : #13 - L'économie circulaire dans le cas des enrobés bitumineux : comment gagner la confiance de toutes les parties prenantes ?


           

Dossier soutenu par

Economie circulaire

 

Découvrez leur engagement

Bâtiments et territoires circulaires

Retrouvez tous les articles du dossier Bâtiments et Territoires circulaires

Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #15 -Village des athlètes de Paris 2024 : Universeine a le bas carbone comme leitmotiv

Publié le 28 janv. 2020 - 11:32

Avec un cahier des charges extrêmement ambitieux en matière d’excellence environnementale, la Solideo, aménageur du village des athlètes de Paris 2024, souhaite faire de ce dernier une vitrine du savoir-faire urbanistique français (...)

Appel à accompagnement #FaistaFDES #FaistonPEP : jusqu'au 7 février seulement pour déposer vos dossiers !

Publié le 28 janv. 2020 - 09:19

Avec l’arrivée prochaine de la RE2020, il est essentiel de continuer d’enrichir la Base INIES. C’est pourquoi, l’Alliance HQE-GBC lance, avec le soutien financier de l’ADEME, un appel à accompagnement pour encourager la création de (...)

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #14 - Pour un renouvellement urbain du Quartier Sud de Choisy-le-Roi, sobre et décarboné

Publié le 27 janv. 2020 - 12:30

Le projet de renouvellement urbain porté par l'EPT Grand-Orly Seine Bièvre s’inscrit dans une démarche globale d’innovation s'articulant autour de trois axes : la co-construction par le numérique et la réalité virtuelle, la réduction (...)


Commentaires