Plan biodiversité : l’État renforce les moyens de préservation des milieux naturels

 Plan biodiversité  protection  milieux naturels  décret  France  biodiversité

Le Plan biodiversité du Gouvernement présenté en juillet 2018 prévoit 90 actions, parmi lesquelles la mise en place d’un nouveau dispositif de protection des milieux naturels. Dans ce cadre, un décret est publié le 21 décembre 2018 pour habiliter les préfets à prendre des mesures fortes de protection des milieux les plus remarquables.

Un plan qui renforce l’action de la France pour préserver la biodiversité

Dévoilé le 4 juillet 2018, le Plan biodiversité prévoit 90 mesures pour renforcer l’action de la France pour la préservation de la biodiversité et mobiliser des leviers pour la restaurer lorsqu’elle est dégradée. L’objectif est d’améliorer le quotidien des Français à court terme et de garantir celui des générations à venir. 

La 40e mesure de ce plan est mise en œuvre à travers ce nouveau décret qui permet aux préfets de département de protéger les habitats ou milieux naturels remarquables, et non plus seulement des espèces, par des mesures réglementaires. Ce dispositif vient compléter la palette d’outils dont disposent les pouvoirs publics pour préserver le patrimoine naturel.

Les habitats ou milieux naturels concernés

Ce dispositif concerne les habitats naturels importants pour la conservation de la biodiversité française, à la fois terrestres et marins, tourbières, landes, dunes, mangroves, récifs coralliens… présents sur l’ensemble du territoire national. Au total 156 habitats ont été identifiés par les instances scientifiques comme le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Agence française pour la biodiversité et le Centre national de la recherche scientifique. 

Afin de préserver le patrimoine naturel, les préfets de département pourront prendre des mesures d’interdiction pour empêcher la destruction, l’altération ou la dégradation de ces milieux. Ils devront mener au préalable plusieurs consultations des instances socio-professionnels concernées, pour tenir compte de l’intérêt du maintien des activités existantes.

 

Crédits : A. Bouissou / Terra

 

Article publié sur MEDDE
Consulter la source

Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

#7 - Economie et industrie circulaire

Publié le 15 nov. 2019 - 12:02

Avec la Feuille de Route pour l’Économie Circulaire de 2018 et aujourd’hui la préparation de la loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire », les contours juridiques de l’économie circulaire se dessinent. Ils vont contribuer (...)

[REX - CREBA] Reconversion d’une grange seigneuriale en logement performant

Publié le 15 nov. 2019 - 11:32

Tous les mois et ce jusqu’à la fin de l’année, un nouveau retour d’expérience est mis en ligne sur le Centre de Ressources pour la Réhabilitation Responsable du Bâti Ancien CREBA. Ces retours d’expérience ont pour objet des réhabilita (...)

#6 - Economie circulaire, matériaux biosourcés et compostabilité

Publié le 15 nov. 2019 - 11:02

La fin de vie des matériaux biosourcés est encore mal connue, du fait du caractère récent du déploiement de ce type de matériaux au sein des constructions. Cependant, une étude réalisée par l’ADEME[1] estime l’arrivée des premiers (...)


Commentaires