#8 - ONU-Habitat s'engage pour des villes résilientes

Publié par CRPP ONU-Habitat

Alors que le Programme de la résilience urbaine d’ONU-Habitat vient d’amorcer le déploiement de son outil aux villes francophones, avec la ville de Dakar en éclaireur, revenons sur les bases de ce programme novateur, qui a fait ses preuves depuis 2012 à l’échelle mondiale, au travers d’une approche globale et transversale de la résilience qui, enfin, prend en compte le facteur humain dans le système urbain.

Le défi de la résilience urbaine

Aujourd'hui, les villes et leurs habitants sont confrontés à des défis sans précédent, conséquences de l’urbanisation rapide, du changement climatique ou de l’instabilité politique. On estime qu’en 2050, 70% de la population mondiale vivra en ville et sans l’investissement nécessaire pour faire face à ces défis, nos villes vont dépenser 314 millions de dollars en relèvement et reconstruction. Toutes les villes sont confrontées à des aléas, aussi bien choc que stress, d'origine naturelle et anthropique, ainsi qu’à leurs conséquences. Cependant, les villes qui n’y sont pas préparées sont généralement plus vulnérables parce qu’elles sont déjà soumises à des stress. Dans ces villes ou dans celles qui ne sont pas en mesure de gérer les chocs, les stress qui affectent le système peuvent s'accumuler ou accentuer d'autres problèmes.

L'Agence des Nations Unies pour les établissements humains, ONU-Habitat, a mis en place dès 2012 le Programme de la Résilience Urbaine qui soutient les villes à affronter ces défis par le renforcement de leur résilience, en la définissant comme la capacité mesurable de tout système urbain, et de ses habitants, à maintenir la continuité à travers tous les chocs et stress, tout en s'adaptant positivement et en se transformant vers la durabilité. Une ville résiliente évalue, planifie et agit pour se préparer et réagir à tout type d’aléa. Ainsi, elle est mieux à même de protéger et d'améliorer la vie des gens, de sécuriser leurs biens, de promouvoir un environnement favorable aux investissements et de stimuler des changements positifs.

L’outil de renforcement de la résilience urbaine 

Depuis Barcelone, siège du Programme, le travail se fait directement avec les gouvernements locaux et leurs partenaires pour mettre en place des formations, fournir des outils et support appropriés. Grâce à l’Outil de Renforcement de la Résilience Urbaine1, le Programme mène actuellement des diagnostics détaillés dans des villes de diverses régions du monde. Cet outil fournit une analyse et un diagnostic méthodique du statut de la résilience dans la ville, abordant aussi bien sa capacité à faire face à un événement qu’à son mode de fonctionnement en situation normale. En plus d’établir une base de données intégrée et transversale, il permet de recommander des Actions pour la Résilience informées, objectives et fondées sur des données factuelles, intégrées aux plans et stratégies existantes. Cette approche intersectorielle permet d’étendre les connaissances des gouvernements locaux, d’impliquer les parties prenantes dans la prise de décisions, et de mieux sensibiliser la population.

L’Outil dispose de la flexibilité nécessaire pour s’adapter à des contextes divers et compléter des processus de renforcement de la résilience déjà en place ou d’affiner des résultats existants, au lieu de les dupliquer. Ce modèle d’engagement complémentaire est illustré par la ville de Dakar, où une stratégie de résilience a été préparée par la Municipalité et « 100 Villes Résilientes » (100 Resilient Cities) initiées par la Fondation Rockefeller, et qui sera déterminante dans l’identification préliminaire des axes prioritaires pour le renforcement de la résilience dans la ville.

Les villes durables et résilientes pour tous sont un des objectifs de l’Agenda 2030 et nous ne devons pas sous-estimer les enjeux pour réaliser cette vision. On estime que tous les ans 26 millions de personnes se retrouvent en état de pauvreté en conséquence des catastrophes naturelles et le changement climatique risque d’obliger 143 millions de personnes à se déplacer, beaucoup d’entre eux vont vivre en ville. En travaillant tous ensemble et en favorisant la réalisation de ces enjeux, à l’échelle locale comme à l’échelle mondiale, nous pourrons transformer les changements locaux en réponse aux défis mondiaux et agir aussi bien pour l’urbain, l’humain et la planète.

 

Le cas de la ville d’Asunción au Paraguay

Dans le cas de la ville d’Asunción au Paraguay, il était impératif de renforcer la résilience de manière globale étant donné la nature intersectorielle des principaux défis de la ville, à savoir l'eau, l'économie et la mobilité, identifiées comme des axes d'action majeurs suite à l’utilisation de l’outil CRPT.

L’approche du CRPT qui prend en considération aussi bien les aléas multiples, que la multiplicité des parties prenantes, a été stratégique pour fournir une vision globale des liens entre les performances de la ville, ses chocs et stress naturels et anthropiques et leurs conséquences et interconnexions. Les relations avec les parties prenantes qui agissent pour la ville, et leurs processus d’engagement pour la résilience sont également cartographiés car cruciaux et essentiels au renforcement de la résilience sur le long terme.

En générant une base de données complète de la ville fondée sur des éléments tangibles et fiables, il est ainsi possible d’identifier des points de pression concrets pour des recommandations d’actions de résilience informées et durables, impliquant les parties prenantes concernées dans le processus de renforcement. Ces recommandations d’actions peuvent aussi bien toucher des processus de gestion (ex : ordures, eaux pluviales, rejet dans la nature), que des infrastructures (ex : traitement des eaux usées, centre de logistique), ou la population (ex : les groupes en situation de vulnérabilité).

Enfin, la ville cherche également à étendre cette approche globale au-delà de la collaboration avec ONU-Habitat en plaidant en faveur de la mise en œuvre d'une stratégie nationale de résilience qui fournirait un cadre institutionnel pour le renforcement de la résilience à l'échelle nationale.

 

Un article signé Esteban Leon, Helene Fourniere et Craig Laird

Consulter le site : http://urbanresiliencehub.org/in-the-news/



Modéré par : Izadora Alcanfôr

Autres actualités dans "Information"

#9 Entretien avec Marika Frenette sur les stratégies de changement des villes et territoires

Publié le 22 juil. 2019 - 15:40

« Il faut changer notre stratégie, mettre en avant l’invisible même s’il est moins beau, plus ingrats » ne cesse de répéter Marika Frenette de Wigwam. Voici un entretien qui nous amène à repenser notre approche du changement que ce (...)

Réinventons nos cœurs de ville : 19 communes lancent leur appel à projets

Publié le 19 juil. 2019 - 10:50

TERRITOIRES. Suite aux Assises du logement, qui se sont déroulées le 24 juin 2019 au Conseil économique social et environnemental (CESE), où 23 élus étaient venus présenter les sites qu'ils ont retenus pour participer au projet "Réinv (...)

Nature en ville et agriculture urbaine dans les projets d’ÉcoQuartier : retour sur la journée du 26 juin 2019

Publié le 19 juil. 2019 - 09:30

Organisé par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le Cerema, le séminaire du club régional ÉcoQuartier du 26 juin à Lormont a réuni une cinquantaine de (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus