#8 - O'LIME, restructurant dynamique : un procédé anti dépôt de boue dans les circuits de chauffage

 eau  traitement  boue  canalisation  désembouage

Les réseaux fermés et semi fermés d’eau chaude (Eau Chaude Sanitaire – ECS - et Circuits de chauffage) présentent quasiment, et ce dès leur installation, des pathologies et désordres dont les principaux sont l’embouage et l’entartrage. Les incidences induites sont importantes et altèrent le bon fonctionnement des installations, fragilise les équipements et peuvent aller jusqu’à les rendre inopérantes.

Le traitement de l’eau et la maintenance de ces réseaux sont souvent négligés. Les solutions sont en général prises tardivement et n’apportent qu’une solution partielle et temporaire (traitement chimique, pot à boues, …).

 L’embouage est caractérisé par la présence de dépôts ferreux et/ou non ferreux, organiques et/ou inorganiques.

Il existe de nombreuses causes d’embouage :

  • Taux d’oxygène dissous ;
  • La présence de bactéries ;
  • Le vieillissement naturel des installations
  • La dégradation des additifs ;
  • La qualité de l’eau de remplissage ;

L’entartrage est caractérisé par le dépôt de Carbonate de Calcium (CaCO3). Le Calcium (Ca2+) présent naturellement de l'eau s'associe aux ions carbonates (CO32-) pour former des cristaux de Calcite ou d’Aragonite, ces derniers se distinguant par leur forme cristalline. La cause de l’entartrage est due à la présence d’un taux important de sels de calcium (et de magnésium) dans l’eau favorisée par une température élevée.

Le procédé O'Lime

Le principe O’LIME™ est un principe déstructurant / restructurant. Il ne change pas les proportions des éléments dans l’eau mais impact sur leur forme, leur distribution.

L'efficacité de l’unité O’LIME™ repose sur un principe physique. Le noyau de l'appareil émet un champ de basses fréquences, non magnétique, qui, associé à un double système vortex à sens opposé et magnétisé, modifie la structure moléculaire des composés.

Dans le cas des réseaux ECS, O’LIME™ va favoriser la transformation de la Calcite incrustante en Aragonite non incrustante.

L'Aragonite ne s’accroche plus aux parois et ses cristaux vont de plus éroder le Calcaire incrusté.

En 2 à 3 semaines, l’ensemble du réseau d’ECS est débarrassé du tartre incrustant.

Dans le cas des circuits de chauffage, le processus d’embouage est stoppé puis inversé ! Le principe de fonctionnement physique l’unité permet à l’eau du réseau de se clarifier « naturellement » !

On observe ainsi une disparition intégrale des boues sous 10 à 15 jours, accompagnée d’une amélioration significative des rendements et des échanges thermiques et ainsi des gains sur les coûts de consommation, les coûts de maintenance et d’exploitation liés aux systèmes de chauffage.

Evolution de l’eau de circuits de chauffage :

 

Les avantages du procédé 

A la différence des systèmes adoucisseurs ou osmoseurs, qui retire le Calcium et le Magnésium pour les remplacer par du Sodium, O’LIME™ traite les pathologies d’incrustation et d’embouage des réseaux de chauffage et d’eau chaude sans modifier la composition minérale de l'eau. Le Calcium et le Magnésium sont donc toujours présents dans l'eau et continuent à apporter tous leurs bienfaits.

Chaque O’LIME™ répond à un cahier des charges. Son installation et sa mise en œuvre restent néanmoins faciles. Il prolonge la durée de vie des réseaux et des équipements associés.

Il ne nécessite aucun entretien, aucun réglage, ni aucun consommable. On le pose et on l'oublie !

Article de Corinne BERTOSSA et Stéphane WAGENHEIM, EIDIA/Drag'O 

 

Traitement, captage, consommation, épuration : l'eau dans tous ses états

Retrouvez tous les articles du dossier L'eau dans tous ses états

 

Consultez l'article précédent :

 #7 - O’LIFE: une technologie de revitalisation de l'eau

Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

#11 - L’économie circulaire côté assurance

Publié le 19 nov. 2019 - 14:01

Consciente qu’il faut réfléchir aux contours d’un nouveau modèle, SMABTP a initié un travail collaboratif avec ses partenaires pour assurer les chantiers qui ont recours à des matériaux recyclés ou réutilisés. Les explications de Fabi (...)

#10 - Rockcycle : l’économie circulaire peut s’appliquer au bâtiment

Publié le 19 nov. 2019 - 11:40

En lançant son offre de recyclage et réemploi des déchets de laine de roche en 2012, Rockwool a été l’un des pionniers de l’économie circulaire dans le bâtiment. Le cycle de récupération s’est amélioré et s’ouvre aujourd’hui à davanta (...)

[REX - CREBA] Réhabilitation d’un immeuble situé en secteur protégé en logements à loyers modérés

Publié le 19 nov. 2019 - 11:30

Tous les mois et ce jusqu’à la fin de l’année, un nouveau retour d’expérience est mis en ligne sur le Centre de Ressources pour la Réhabilitation Responsable du Bâti Ancien CREBA. Ces retours d’expérience ont pour objet des réhabilita (...)