négaWatt dénonce les arbitrages "idéologiques" de la RE2020

 RE2020  coefficient d'énergie primaire  énergie  énergie renouvelable

CRITIQUE. Les débats autour de la réglementation environnementale 2020 ne risquent pas de s'arrêter de sitôt. L'association négaWatt vient de revenir à la charge, accusant le texte tel qu'envisagé de "faire une croix sur les bâtiments performants".

La réglementation environnementale 2020 n'a pas fini de faire couler de l'encre. Cette fois-ci, c'est l'association négaWatt qui revient à la charge, elle qui en 2019 avait été l'un des premiers acteurs à alerter sur les conséquences d'une baisse du coefficient d'énergie primaire de l'électricité (qui passera, pour rappel, de 2,58 à 2,3). Dans un communiqué de presse diffusé ce 23 janvier 2020, l'entité assure que "le choix de valeurs artificiellement basses pour le coefficient de conversion de l'électricité en énergie primaire et son contenu carbone risque de conduire à un recul important dans la performance énergétique des bâtiments". Un choix "idéologique", pour négaWatt (...) Lire la suite

 

Article publié sur Batiactu
Consulter la source

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

10ème édition du prix "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité et Paysage" 2020

Publié le 18 févr. 2020 - 11:02

Organisé par l'Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité (IDRRIM), le Prix IMBP récompense les meilleurs projets réalisés, en France ou à l’international, par les acteurs impliqués dans la conception, la (...)

Prime rénovation : les obligations de performance par équipement sont connues

Publié le 18 févr. 2020 - 10:29

TECHNIQUE. Les pouvoirs publics viennent de préciser par arrêté les nouvelles exigences techniques pour les équipements qui pourront bénéficier de l'aide financière MaPrimeRénov en 2020, ainsi que du crédit d'impôt transition énergéti (...)

Quand les villes deviennent des pansements urbains

Publié le 18 févr. 2020 - 10:25

Pollution, disparition de la biodiversité, artificialisation des sols… Les villes semblent concentrer l’ensemble des maux liés à l’activité humaine. Conséquence d’un siècle de forte urbanisation, elles en sont aujourd’hui à la fois (...)