L’Ile de France lance sa propre démarche d’évaluation environnementale collaborative

Ekopolis, pôle de ressources francilien pour l’aménagement et la construction durables, s’apprête à lancer la démarche Bâtiment Durable Francilien (BDF). Rencontre avec Thomas Philippon, Directeur d’Ekopolis.

En quoi consiste la démarche BDF ?

Thomas Philippon : Il s’agit d’une démarche alternative d’évaluation et d’accompagnement au service des acteurs de la construction et de la réhabilitation à travers laquelle nous cherchons à favoriser l’intelligence collective pour mieux bâtir. Nous proposons d’évaluer de manière participative un bâtiment, de la conception à l’exploitation, sur ses aspects environnementaux, sociaux et économiques, en s’adaptant aux spécificités du territoire francilien.

Nous souhaitons aussi mettre l’accent sur la cohérence durable des projets pour promouvoir des bâtiments qui traduisent une vision globale et non pas une juxtaposition de solutions techniques.

D’où est venue l’idée ?

T.P. : Depuis plusieurs années, nous sentions que nombre d’acteurs franciliens recherchaient une alternative aux outils d’évaluation existants. Lors de la première Assemblée générale de l’association Ekopolis, en 2014, nous avions donc invité Daniel Fauré, alors directeur d’Envirobat Méditerranée, à venir présenter la démarche Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM). Nos adhérents et partenaires ont tous été séduits par la démarche BDM qui propose des solutions très intéressantes comme en témoigne son succès en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie (plus de 300 projets évalués).

Parallèlement, la Région Ile de France avait développé un référentiel Aménagement et Construction Durable adapté au territoire francilien.

Pendant plus d’un an, un groupe de travail, au sein d’Ekopolis, a œuvré à combiner les deux approches pour mettre en place la démarche Bâtiments durables franciliens. Nous sommes notamment allés à Marseille pour comprendre le fonctionnement des commissions BDM. Depuis quelques jours, nous sommes opérationnels. Nous avons pu avancer dans cette formidable aventure humaine grâce au soutien financier de l’Ademe Ile-de-France.

Comment fonctionne la démarche BDF ?

T.P. : Notre démarche s’appuie sur 4 piliers :

  • L’accompagnateur, qui aide à tirer le projet vers le haut de la conception à l’exploitation, en dialoguant avec toutes les parties prenantes.
  • Les commissions composées de professionnels indépendants qui évaluent le projet publiquement à chaque étape (conception, construction, exploitation) et en apprécient la cohérence durable
  • La reconnaissance avec différents niveaux (bronze, argent, or) pour valoriser l’engagement global du projet sur les thématiques du développement durable
  • Le référentiel, qui sert de base à l’évaluation autour de 7 grands axes comme BDM (gestion de projet, insertion dans le territoire, confort et santé, engagement social et solidaire, énergie, eau et autres ressources)

Aujourd’hui, la démarche est disponible pour les projets de réhabilitation car c’était le sujet prioritaire en Ile de France. Nous allons commencer à travailler dès début 2017 pour proposer la démarche aux maîtres d’ouvrages de constructions neuves.

Y a-t-il déjà des projets engagés dans la démarche ?

T.P. : Pas encore mais nous rencontrons chaque jour des maîtres d’ouvrage intéressés par BDF. Nous venons aussi de terminer la formation de nos 12 premiers accompagnateurs. Vous pouvez d’ores et déjà réserver la date du 9 mars 2017 pour assister au lancement officiel de la démarche Bâtiments durables franciliens. Je pense que cela vaudra le détour.

En savoir plus sur la démarche BDF


Modéré par : Véronique Pappe

Autres actualités dans "Information"

Le secteur du bâtiment encore trop pollueur selon l'ONU

Publié le 11 déc. 2018 - 11:39

CLIMAT. Depuis Katowice en Pologne, où se tient la COP 24, l'ONU Environnement a appelé à "prendre des mesures radicales afin de permettre au secteur mondial du bâtiment et de la construction de réduire son empreinte carbone". Alors (...)

COP 24 : le rapport du Giec attise les tensions politiques

Publié le 11 déc. 2018 - 11:33

Les négociateurs ont bien avancé sur les sujets techniques. Les décideurs politiques doivent maintenant trancher les points clés pour arriver à un dispositif de mise en œuvre de l'Accord de Paris. Le dernier rapport du Giec donne lieu (...)

COP24 : l’urgence climatique n’attend pas

Publié le 11 déc. 2018 - 11:27

Entre le 3 et le 14 décembre 2018, les yeux seront rivés sur la 24e Conférence de l’ONU sur le climat, dite COP24. Cette dernière a pour objectif principal de mettre en application les mesures de l’Accord de Paris de 2015, adopté par (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus