Les Canalisateurs, partenaires des collectivités locales, à l’heure du changement climatique

 Assises  eau  réseaux  assainissement
Publié par Patricia Desmerger

Le deuxième volet des Assises de l’eau, qui concerne le grand cycle de l’eau, vise à trouver des solutions pour permettre aux territoires et à l’ensemble des acteurs d’adapter leur gestion de l’eau à l’heure du changement climatique. Elle permettra également de travailler autour de trois axes complémentaires économiser, protéger et partager la ressource en eau.

Dans ce cadre, Les Canalisateurs profitent de leur présence au SMCL pour réaffirmer auprès des collectivités locales leur mobilisation de tous les instants, au travers de leur réseau territorial de délégations, pour les accompagner au plus près dans leur adaptation au changement climatique, qui a des répercussions sur le cycle de l’eau pour 9 Français sur 10 (Sondage Ifop 2018 - Préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques).

Parmi les thèmes de discussion inscrits dans cette seconde phase, l’organisation professionnelle a identifié plusieurs thématiques, pour lesquelles les entreprises de canalisations ont d’ores et déjà des solutions sur-mesure et efficiences par leur capacité à s’adapter aux problématiques hétérogènes des territoires ruraux, urbains ou périurbains.

Ses solutions concernent, en particulier, le développement de modèles industriels économes en eau, de projets de territoires pour la gestion de la ressource eau, la protection des captages d’eau potable et la capacité de concilier installations hydro-électriques et changement climatique.

Pour Alain Grizaud, président des Canalisateurs : « il est primordial, pour anticiper les effets du changement climatique, de bâtir collectivement une vision réaliste et globale, indispensable pour mener une véritable gestion durable et patrimoniale des réseaux d’eau et d’assainissement en France et in fine maintenir la qualité de l’eau lors de son transport ». Il rappelle aussi l’importance d’un suivi des mesures de la première séquence des Assises : « Afin que le travail réalisé par l’ensemble des acteurs lors de la première phase ne soit pas vain, il est indispensable de suivre concrètement l’application des premières mesures. Nous préconisons la mise en place de comités de suivis dans chaque région. »

Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

[Guides et publications] Coût des protections contre les aléas littoraux

Publié le 21 févr. 2020 - 10:57

Cet ouvrage est destiné à comparer les stratégies de protection contre les aléas littoraux sur le long terme et à éclairer le choix concernant les aménagements de protection. Ce guide expose les stratégies envisageables et apporte (...)

RE2020, bois, nucléaire, solaire : les précisions d'Elisabeth Borne sur la PPE

Publié le 21 févr. 2020 - 10:51

FEUILLE DE ROUTE. Auditionnée par la commission des affaires économiques du Sénat ce 18 février 2020, Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a précisé de nombreux points de la Programmation pluriannuelle de l'énergi (...)

RESILIENCE : Un bâtiment bioclimatique pour la Ferme des Possibles

Publié le 21 févr. 2020 - 10:49

Aider l’insertion professionnelle par une activité de maraîchage et de transformation agricole : c’est l’objectif de la SCIC* Novaedia. Située à Saint-Denis (93), la coopérative s’agrandit, sur un hectare en zone urbaine, pour (...)


Commentaires