Le plan de mesure et vérification

Depuis 2016, le sujet de la Mesure et Vérification des économies d’énergie est intégré au cadre normatif français avec principalement la publication de la norme NF ISO 17741 « Règles techniques générales pour la mesure, le calcul et la vérification des économies d'énergie dans les projets ». Cette norme permet aujourd’hui d’homogénéiser les méthodes tout en garantissant un niveau de qualité minimum.

Paol ROUDAUT, directeur de projets chez ALTEREA, nous explique concrètement qu’est-ce qu’un Plan de Mesure et Vérification ? Quels sont les enjeux associés à la Mesure et Vérification ? Et, comment intégrer efficacement ce sujet à un projet de performance énergétique ?

1. Qu’est-ce qu’un Plan de Mesure et Vérification ?

Le Plan de Mesure et Vérification (PMV) établit les « règles du jeu » : elles lient l’ensemble des acteurs et définissent la méthode qui sera employée pour évaluer la performance énergétique réelle d’un projet.

Le PMV ne dispose pas de définition officielle :

  • Il peut être très simple et succinct dans certains cas tel que pour les marchés d’exploitation/maintenance (clause d’intéressement d’un marché d’exploitation par exemple ; cf. Guide de rédaction des clauses techniques des marchés publics d'exploitation de chauffage / OEAP - https://www.economie.gouv.fr);
  • Il est beaucoup plus formel et complet, notamment dans le cas des Contrats de Performance Energétique, en respectant la norme NF ISO 17741.

La norme NF ISO 17741 fait référence au protocole international édité par l’organisation non gouvernementale « EVO » (Efficiency Valuation Oragnization) : l’IPMVP (International Performance Measurement and Verification Protocol).

Il est très largement diffusé dans le monde et propose une méthodologie normalisée et opérationnelle pour mesurer l’impact réel d’un projet de performance énergétique. 

EVO assure la formation et la certification de personnes qualifiées pour la rédaction et la mise en œuvre de PMV.

La finalité est d’assurer la rédaction de PMV respectant les grands principes de l’IPMVP : l’exactitude et la cohérence des résultats, l’exhaustivité et la traçabilité des données, la pertinence et la transparence de la méthode.

Un PMV se formalise dans le cadre d’un projet de performance énergétique par un document spécifique au projet définissant à minima : le périmètre du projet, la situation de référence, les périodes de suivi, la méthode d’évaluation, les modalités de collecte des données et le niveau d'exactitude escompté pour les résultats.

Le PMV est le processus central de la Garantie de Performance Energétique dans le cadre d’un Contrat de Performance Énergétique.

2. Quels sont les enjeux associés à la Mesure et Vérification ?

L’insuffisance d’un PMV peut rendre toute Garantie de Performance Energétique inopérante.

Il est régulièrement constaté des incohérences dans les PMV. Ces incohérences conduisent à :

  • Des ajustements à l’amiable entre les membres du projet dans le meilleur de cas,
  • Des négociations et des dégradations du niveau de performance initialement garanti la plupart du temps,
  • Des situations de litige mettant potentiellement en péril le contrat.

En ce sens, il est primordial de couvrir un maximum des risques du projet dès la rédaction du PMV. Les plus couramment rencontrés sont :

  • La qualité de l’expression de l’objectif de performance (périmètre, unité, valeur, délai),
  • La cohérence entre le périmètre du projet et le plan de comptage énergétique,
  • La complétude et fiabilité des données de la situation de référence,
  • La cohérence entre la méthode d’évaluation et les données à disposition,
  • La cohérence entre la méthode d’évaluation et les actions de performance énergétique.

ALTEREA, après plusieurs années de recul sur des projets variés de performance énergétique, et donc des projets dont la performance réelle est évaluée, constate que le protocole IPMVP est un outil efficace de maîtrise de ces risques dans le cadre d’une Garantie de Performance Energétique.

Au travers de ce protocole, c’est tout d’abord un vocabulaire commun qui est défini.

C’est aussi un cadre de travail qui permet :

  • Une homogénéisation des méthodes (permettant une appropriation efficace du sujet en cas d’intégration de nouveaux acteurs au cours de projet, de sollicitation d’un expert extérieur en cas de litige),
  • Une gestion systématique et rigoureuse des risques qui peuvent mettre en péril la Garantie de Performance Energétique.
Le recours à un PMV conforme à l’IPMVP est un réel gage de confiance pour la maîtrise d’ouvrage par rapport à l’animation et la sécurisation de la Garantie de Performance Energétique.

3. Comment intégrer efficacement ce sujet à un projet de performance énergétique ?

La Mesure et Vérification de la performance est un « fil rouge » qui doit impliquer tous les acteurs tout au long du projet.

Il arrive trop souvent que ces sujets n’aient pas été assez anticipés (manque de données historiques, données d’entrée incomplètes), ou que les infrastructures techniques nécessaires au processus de Mesure et Vérification (télérelève par exemple) ne soient pas opérationnelles : ces manquements entrainent systématiquement des évaluations partielles ou de qualité dégradée de la performance réelle du projet.

Une des solutions pour mettre en œuvre efficacement le process de Mesure et Vérification est de se baser sur l’IMPVP et sa formation certifiante CMVP avec :

  • Un maître d’ouvrage (ou un AMO) certifié CMVP présent dès les premières phases du projet pour notamment la rédaction du PMV, l’animation du processus durant les différentes phases, la validation des résultats, …,
  • L’exigence que tous les acteurs du projet aient dans leurs équipes une personne certifiée CMVP,
  • Un respect des principes de l’IPMVP pour la rédaction du PMV.

Au-delà des compétences et connaissances des acteurs du projet, des dispositions organisationnelles spécifiques doivent être prévues avec notamment :

  • En amont de la conception du projet, la réalisation d’une cartographie des risques en lien avec la performance énergétique du projet,
  • Pendant toutes les phases du projet, une animation spécifique et périodique de la thématique avec des réunions regroupant tous les acteurs de la conception, de la réalisation et de l’exploitation/maintenance. 

4. Quelles sont les opportunités liées à la M&V ?

Le PMV doit être un outil au service de la performance d’un projet.

Dans ses principes, l’IPMVP prévoit d’ailleurs que la démarche de M&V soit économiquement en cohérence avec l’ambition énergétique du projet (il est préconisé de ne pas excéder 10% des économies financières attendues du projet).

Au-delà de la Garantie de Performance Energétique, la mise en œuvre d’un process de M&V présente d’autres avantages induits :

  • La connaissance du patrimoine,
  • La connaissance de l’usage des bâtiments,
  • Le respect des températures contractuelles,
  • Le suivi des consommations.
Il est donc important que l’ensemble des acteurs s’approprient le PMV et que celui-ci ne constitue pas uniquement le support d’un débat d’experts en la matière.

Article rédigé par Paol Roudaut, chef de projets chez ALTEREA

Dossier GPE
Retrouvez tous les articles du Dossier Garantie de Performance Energétique
en cliquant ici.
Outils juridiques et financiers de l'efficacité énergétique
Intéressé-e ? Rejoignez notre communauté consacrée aux outils juridiques et financiers de l'efficacité énergétique.

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

Le secteur du bâtiment encore trop pollueur selon l'ONU

Publié le 11 déc. 2018 - 11:39

CLIMAT. Depuis Katowice en Pologne, où se tient la COP 24, l'ONU Environnement a appelé à "prendre des mesures radicales afin de permettre au secteur mondial du bâtiment et de la construction de réduire son empreinte carbone". Alors (...)

COP 24 : le rapport du Giec attise les tensions politiques

Publié le 11 déc. 2018 - 11:33

Les négociateurs ont bien avancé sur les sujets techniques. Les décideurs politiques doivent maintenant trancher les points clés pour arriver à un dispositif de mise en œuvre de l'Accord de Paris. Le dernier rapport du Giec donne lieu (...)

COP24 : l’urgence climatique n’attend pas

Publié le 11 déc. 2018 - 11:27

Entre le 3 et le 14 décembre 2018, les yeux seront rivés sur la 24e Conférence de l’ONU sur le climat, dite COP24. Cette dernière a pour objectif principal de mettre en application les mesures de l’Accord de Paris de 2015, adopté par (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus