Le GIEC fête ses 30 ans

À l’occasion de la 47ème Assemblée plénière du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), prévue du 13 au 16 mars 2018 au siège de l’UNESCO à Paris, une journée de célébration se tient le 13 mars en l’honneur des 30 années d’existence du GIEC. Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, participent à cette journée. Suivez le live-tweet de la journée et le discours de clôture de Nicolas Hulot en direct sur les réseaux sociaux : #GIEC.

Le GIEC évalue l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes, ses impacts

Il identifie également les possibilités de limiter l’ampleur du réchauffement et la gravité de ses impacts et de s’adapter aux changements attendus. Les rapports du GIEC fournissent un état des lieux régulier des connaissances les plus avancées. Cette production scientifique est au cœur des négociations internationales sur le climat. Elle est aussi fondamentale pour alerter les décideurs et la société civile.
En France, de nombreuses équipes de recherche travaillent sur ces sujets, impliquant plusieurs centaines de scientifiques. Certains d’entre eux contribuent à différentes phases d’élaboration des rapports du GIEC.

Cet évènement permet de rendre hommage au travail de l’institution, qui a su appuyer les négociations climatiques depuis 30 ans et réaffirmer la pertinence et la valeur de la science du climat, en revenant sur le passé et en regardant l’avenir.

Un engagement constant de la France sur les enjeux climatiques

La tenue à Paris de cette réunion, à l'occasion du 30ème anniversaire du GIEC, quelques mois après le « One Planet Summit » et le lancement de l’initiative MakeOurPlanetGreatAgain, démontre l’engagement constant de la France sur les questions climatiques et marque notre appui résolu aux travaux du GIEC, matérialisé par un soutien financier sans précédent.

En septembre 2017, la France a proposé d’accueillir cette 47ème assemblée au cours de la réunion plénière du GIEC. Elle répond à l’un des objectifs annoncés dans le Plan climat du gouvernement, publié le 6 juillet 2017 et témoigne de l’engagement constant de la France sur les enjeux climatiques.

Un des enjeux de cette 47ème réunion sera de donner au GIEC des moyens pérennes pour poursuivre son action essentielle alors que sa situation financière est actuellement fragile. La France est d’ores et déjà mobilisée et portera sa contribution à 1 million d’euros par an jusqu’en 2022. Il s’agira également de préparer la prochaine session d’octobre 2018, consacrée à l’adoption du rapport sur la limitation du réchauffement à 1,5°C

Célébration du 30ème anniversaire du GIEC

Lors de la journée du 13 mars, trois séquences principales permettront de débattre de questions scientifiques et politiques clés liées au climat, mais également de réfléchir à l’avenir et à la place de l’éducation et de la jeunesse.

Les origines

La première séquence sur les origines comprendra deux tables rondes, chacune introduite par un intervenant qui prendra ensuite part au débat.

  • Table ronde 1  : les grandes étapes du savoir climatique
  • Table ronde 2  : la création du GIEC : quel contexte en 1988 ?

Le GIEC, trente années d’existence

La seconde séquence portera sur l’influence de l’institution à la fois dans le débat public et dans la gouvernance mondiale pour le climat.

Ce sera notamment l’occasion d’échanger sur les évènements et évolutions qui ont pu voir le jour depuis 1988.

  • Table ronde 3 : le dialogue entre science et politique
  • Table ronde 4 : les rapports du GIEC, entre continuité et rupture

Préparer l’avenir : éducation et recherche

La dernière séquence se tiendra sous un format légèrement différent : sans introduction, l’ensemble des intervenants débattront plus spécifiquement de l’avenir de la science du climat, des contributions futures du GIEC et du rôle de la jeunesse.

Cette journée sera clôturée par Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire sur le thème « Réconcilier l’humain et la Terre ».

LE GIEC en chiffres

  • 5 rapports d'évaluation publiés. Le 6ème rapport est prévu en 2021-2022
  • 6 millions d'euros environ de budget annuel
  • 2 500 experts scientifiques et relecteurs originaires de plus de 130 pays mis à contribution par le GIEC

Article publié sur MEDDE
Consulter la source


Modéré par : La rédaction C21

Autres actualités dans "Information"

« Grâce à l’automatisation, la collecte des données RSE est beaucoup plus fiable et bien plus rapide »

Publié le 13 déc. 2018 - 12:16

Le groupe immobilier Icade avait besoin de connaître précisément la consommation énergétique de ses bâtiments pour établir son reporting RSE annuel. La direction RSE a donc entrepris une démarche innovante visant à automatiser la coll (...)

Rénovation énergétique : "Le coût d'un matériau reflète son efficacité"

Publié le 13 déc. 2018 - 11:59

DÉBAT. Profitant de la publication de son Livre blanc sur la qualité de l'enveloppe du bâti, le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie adresse une salve de recommandations techniques aux pouvoirs publics, dans l'espoir que la réglemen (...)

Richard Dujardin : “La mobilité électrique apporte un réel confort, notamment pour les passagers.”

Publié le 13 déc. 2018 - 11:47

Transdev est l’un des leaders mondiaux de la mobilité et compte 82 000 employés qui transportent chaque jour 11 millions de voyageurs pour un chiffre d’affaires annuel de 6,6 milliards d’euros. Le groupe compte sur une présence histor (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus