Le Cerema sollicite des personnes âgées pour évaluer la qualité d’usage des espaces publics

 mobilité  confort  urbanisme  ville durable
Publié par Roche Ceridwen

Le Cerema a réalisé des parcours commentés à travers les espaces publics de la ville de Fécamp : en instaurant un dialogue privilégié entre un enquêteur et un volontaire, ces parcours permettent d’observer et de comprendre avec finesse et en situation concrète les stratégies de déplacement de différents usagers. Six volontaires âgés de 80 à 90 ans, se sont prêtés au jeu.

La Ville de Fécamp, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Seine-Maritime (DDTM76) et le Cerema ont établi une convention de recherche et développement pour définir une stratégie d‘ amélioration de la qualité de l’usage et de l’accessibilité des espaces publics en prévoyant des liaisons adaptées entre les opérations d’aménagement existantes et futures dans la ville côtière et touristique qu’est Fécamp.

Parcours commentés

UNE VILLE LISIBLE POUR TOUS

Cette convention s’inscrit pour la Ville de Fécamp dans la dynamique de projets initiée depuis plusieurs années et récompensée dans le cadre du programme Action Cœur de ville. Pour le Cerema, ce travail s’insère dans le cadre de la diffusion des doctrines nationales en matière de prise en compte de la qualité d’usage dans les politiques de déplacement et d’aménagement.

Parmi différentes méthodes d’analyse mises en œuvre à l’occasion de ce partenariat, le Cerema, avec l’appui du Centre Communal d’Action Sociale, a réalisé des parcours commentés à travers les espaces publics de la ville auprès de 6 personnes âgées résidant à Fécamp et âgées de 80 à 90 ans.

La méthode des parcours commentés consiste à mettre des usagers en situation de cheminement à pied à travers des espaces urbains pour observer leurs façons de réagir, s’adapter et s’orienter dans leur environnement. En les observant et en les questionnant, il s’agit de révéler le caractère « facilitant » ou au contraire « déroutant » d’un environnement urbain.

Cumulant généralement plusieurs petites déficiences (baisse de la vue ou de l’ouïe, difficultés de déplacement, fatigue plus rapide, etc.), les personnes âgées sont plus sensibles à leur environnement et verbalisent plus facilement ce qui les gêne ou leur est utile au cours de leurs déplacements. Elles ont donc été ciblées pour les parcours, leurs témoignages et leurs pratiques de la ville permettant de mettre en évidence de nombreux dysfonctionnements.

La méthodologie proposée, associant l’analyse de ces parcours mais aussi d’autres méthodes d’enquête, permettront de tirer des enseignements concrets concernant la pratique des espaces publics fécampois et la qualité des liaisons entre les divers points d’intérêt de la ville.

Les MÉTHODES APPLIQUÉES

  • OBSERVATIONS

À travers une grille d’analyse, une observation d’environ 1 heure sur un lieu de vie. Sont observés les comportements des usagers (déplacements, activités…), leurs profils (genre, tranche d’âge, seul ou en groupe…) mais aussi les caractéristiques du lieu (organisation spatiale, aménités…).

Grille d'observation
  • MICRO-TROTTOIRS

Des questions ouvertes sont posées à des usagers anonymes rencontrés dans l’espace public.

 

  • FILATURES

Cette méthode consiste à suivre un piéton qui traverse un espace en empruntant exactement le même cheminement que lui, afin d’étudier son parcours et son comportement au sein de l’environnement et d’en comprendre ses pratiques.

 

  • QUESTIONNAIRE EN LIGNE

Établi en collaboration avec la Ville, un questionnaire portant sur les pratiques et ressentis en termes de mobilité et d’espaces publics a été mis en ligne sur le site de la Ville de Fécamp et sur les réseaux sociaux.

 

  • PARCOURS COMMENTÉS

Le public choisi pour ces parcours commentés a été des personnes âgées. Leurs témoignages constituent donc une ressource pertinente pour identifier les améliorations à apporter pour des espaces publics adaptés aux usages et pour tous.

Les différentes méthodes

Les difficultés des seniors sont révélatrices de dysfonctionnements qui sont encore plus cruciaux en situation de fragilité. Ces méthodes ont permis de faire apparaître les aménagements les plus délicats à appréhender et d'identifier quelques pistes pour faciliter le repérage de tous dans une logique d'amélioration continue de la qualité d'usage des aménagements. 

Article publié sur Cerema Actualités - Lire la suite

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

[Guides et publications] Coût des protections contre les aléas littoraux

Publié le 21 févr. 2020 - 10:57

Cet ouvrage est destiné à comparer les stratégies de protection contre les aléas littoraux sur le long terme et à éclairer le choix concernant les aménagements de protection. Ce guide expose les stratégies envisageables et apporte (...)

RE2020, bois, nucléaire, solaire : les précisions d'Elisabeth Borne sur la PPE

Publié le 21 févr. 2020 - 10:51

FEUILLE DE ROUTE. Auditionnée par la commission des affaires économiques du Sénat ce 18 février 2020, Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a précisé de nombreux points de la Programmation pluriannuelle de l'énergi (...)

RESILIENCE : Un bâtiment bioclimatique pour la Ferme des Possibles

Publié le 21 févr. 2020 - 10:49

Aider l’insertion professionnelle par une activité de maraîchage et de transformation agricole : c’est l’objectif de la SCIC* Novaedia. Située à Saint-Denis (93), la coopérative s’agrandit, sur un hectare en zone urbaine, pour (...)