La lumière naturelle dans les bâtiments : un facteur essentiel pour le bien-être des occupants

 lumière naturelle  confort  santé  bâtiment  Velux  étude  YouGov
Publié par Héloïse Bonnal

Si le débat peine encore à s’imposer face à la performance énergétique ou l’énergie grise, la qualité de vie dans les bâtiments n’en reste pas moins une donnée importante. Souvent réduite à la qualité de l’air intérieur, la mesure de la santé et du confort d’un édifice va néanmoins au-delà de ce seul aspect. Comme l’avait déjà compris l’architecture hygiéniste du XXe siècle, dont la meilleure illustration sont les centres scolaires et leurs grandes fenêtres, la lumière naturelle est aussi un élément important à prendre en compte. Ceci, d’autant plus à une époque où nous passons 90% de notre temps dans des espaces intérieurs.

Un impact important de la lumière naturelle sur le bien-être et la productivité

L’une des difficultés à évaluer scientifiquement le confort intérieur est la relativité des sensations, ainsi que l’aspect culturel qui s’y raccroche. Tel est le cas pour la sensation thermique, régie aujourd’hui par des courbes de bien-être développées en Europe ou aux Etats-Unis et qu’il est souvent nécessaire d’adapter fortement dans d’autres régions du monde. L’un des apports de l’étude « Les conséquences de la vie moderne en espaces clos sur la santé, le bien-être et la productivité ? » menée par YouGov  pour le compte du Groupe VELUX en 2018, est de mettre en lumière ces différences de perception selon les pays. Ainsi, si, en moyenne, dans les 12 pays européens plus les Etats-Unis et le Canada, 62 % des personnes interrogées pensent que la lumière naturelle a un rôle assez important ou très important dans leur productivité au quotidien, ce chiffre monte à 75% en Slovaquie, alors qu’il n’est que de 49% au Royaume-Uni.

Au-delà de ces perceptions propres à chacun, il est en revanche indéniable que l’attention est bien meilleure dans des espaces où la lumière naturelle arrive abondamment. Ainsi, l’étude SINPHONIE (Schools Indoor Pollution & Health Observatory Network in Europe), qui a porté sur 114 écoles de 23 pays en 2014, a constaté une hausse de 15% des résultats aux tests de logique et de mathématiques. Une étude similaire sur un centre d’appel a, elle, indiqué une hausse de la productivité de 6 à 12% des employés travaillant dans des locaux offrant un meilleur accès à la lumière naturelle et une vue agréable vers l’extérieur.

Concevoir les bâtiments en fonction de nos nouveaux modes de vie en espaces clos

Comme le note Catherine Juillard, Directrice Bâtiments Durables et Relations Institutionnelles chez VELUX France,  « Rien ne remplacera les bienfaits du temps passé dehors mais, compte tenu des contraintes du quotidien, nous devons aussi recréer dans nos lieux de vie les conditions de l’extérieur ».

Si les chiffres de l’étude YouGov sont différents selon les pays, un minimum de 50% des répondants indiquent que la lumière naturelle a une incidence positive sur leur sommeil d’une part et influence leur humeur quotidienne d’autre part. Pour préserver notre rythme et notre équilibre biologique, le cycle jour/nuit doit être alimenté par une dose quotidienne suffisante de lumière naturelle. Maximiser l’ensoleillement des intérieurs en canalisant la lumière venant de l’Est pour le réveil et les derniers rayons provenant de l’Ouest pour le coucher ou la fin de journée est essentiel afin de rappeler le cycle circadien de 24 heures. Cela permet d’améliorer notamment le cycle de sommeil en donnant à notre  corps des informations naturelles sur le facteur temporel.

Quelques conseils pour profiter au quotidien des bienfaits de la lumière naturelle :

  • Prendre l’air au moins 30 min par jour même en automne et en hiver (par exemple faire une courte promenade quotidienne à l’heure du déjeuner)
  • Essayer de recréer les conditions de l’extérieur à l’intérieur de sa maison ou des bâtiments de bureau, notamment grâce aux fenêtres qui ouvrent la vue sur les éléments naturels (végétation, ciel…) et qui facilitent également la ventilation naturelle. Cela permet d’éviter l’apparition de symptômes tels que de la fatigue en pleine journée, des fringales ou un manque de concentration.

 

En savoir plus sur le site de Velux France

 

Article signé Construction21, La rédaction

 

crédit photo : Velux

 

Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

L'idée d'un recours administratif contre la RE2020 fait son chemin

Publié le 29 janv. 2020 - 11:52

COLÈRE. Ce n'est pas encore une fronde. Mais un vent de contestation se lève contre la future réglementation environnementale 2020, après la publication d'arbitrages étatiques favorisant le chauffage électrique et le retour des convec (...)

Chiffres de la construction : le millésime 2019 est moins bon que celui de 2018

Publié le 29 janv. 2020 - 10:34

CONJONCTURE. Le ministère de la Cohésion des territoires a publié les chiffres de la construction de logements et de locaux pour l'année 2019 : 449.400 habitations ont été autorisées l'année dernière, en recul de 2,3% par rapport à (...)

Eiffage récompense des start-up de sa plateforme Sekoya

Publié le 29 janv. 2020 - 10:16

ENVIRONNEMENT. Quelques mois après le lancement de la plateforme carbone et climat Sekoya, Eiffage, Impulse Partners et les partenaires du club ont mis en avant des jeunes pousses innovantes œuvrant pour des solutions bas carbone. (...)


Commentaires