L'économie circulaire en marche pour les bâtiments modulaires

 économie circulaire  modulaire  bâtiment modulaire  construction modulaire  construction préfabriquée 
Publié par Florent Ardouin

Depuis une vingtaine d’années, la construction industrialisée et modulaire, qui s’adressait prioritairement au secteur du bâtiment et des travaux publics, a su trouver d’autres marchés. Après avoir investi le monde des chantiers, le mode « constructif modulaire » est désormais largement utilisé dans tous les secteurs de la construction comme ceux de l’éducation, du commerce, de l’industrie, de l’événementiel ou encore plus récemment de la résidence étudiante. Avec plus de 365 000 m² d’unités modulaires implantées en France dont 98% orientés vers le neuf, ce marché en pleine croissance soulève une nouvelle dimension autour de l’économie circulaire.  

C'est pourquoi James MOUTAOUADHIA a décidé de créer une marque dédiée au réemploi des bâtiments préfabriqués avec Occamod, marque dédiée au modulaire d'occasion, découvrez son interview et son approcha autour de l'économie circulaire.

 

Pourquoi avoir créé une marque dédiée à l'occasion ?

Tout d’abord, il est important de prendre conscience du sujet de l'économie circulaire autour de 2 chiffres :

  • 250 millions de tonnes de déchets par an : C'est le poids du déchet issu BTP, qui équivaut à 70 % de la production de déchets en France (source : ADEME & CGDD).
  • 2% : C'est le pourcentage de vente des modulaires d’occasion sur le marché de la construction modulaire en 2019.

Il faut savoir que les bâtiments modulaires sont démontables, transportables et réadaptables, les constructions préfabriquées ne doivent plus finir en décharge. mais plutôt favoriser le réemploi. Ensuite, il existe maintenant des acteurs qui associent une prestation complète de démontage, transfert, remontage et reconditionnement. Nous n'avons plus d'excuses, l'acheteur a maintenant le choix de comparer une solution neuve avec une solution reconditionné qui donne une seconde vie au bâtiment ou d'occasion qui allonge sa durée de vie.

Enfin, la création de la marque Occamod est une suite logique au développement de notre activité. Cela fait maintenant 5 années que nous reconditionnons les bâtiments modulaires au travers de notre société Deltamod. Fort de cette expérience, nous nous sommes aperçus que tous les modulaires n’avaient pas systématiquement besoin d’un reconditionnement synonyme de déchet même minime.

Le réemploi est devenu une évidence à partir du moment où nous répondons au besoin de l’utilisateur et que ce dernier accepte les imperfections d’un bâtiment d’occasion. C’est le « petit » prix à payer pour aller encore plus loin dans une démarche éco-responsable commune. Occamod s’est donc imposée tout naturellement dans notre stratégie.

 

Expliquez-nous la démarche et le bénéfice de cette marque ?

Aujourd’hui, la vente de bâtiments modulaires d’occasion est méconnue. Cela représente environ 50.000 m² et concerne souvent les petites surfaces de 5 à 200m².

Maintenant, si nous regardons autour de nous, le reconditionnement, le recyclage et le réemploi sont partagés dans tous les secteurs, dans la technologie, l’automobile, … et la prise de conscience est réelle. Maintenant, il faut associer et accompagner ce changement comportemental par une expertise et un vrai service dans la globalité du projet.

Nous avons développé avec notre société Deltamod des compétences de démontage, transport et transfert, remontage et bien sûr de rénovation. C’est à nos yeux un facteur clé de succès pour le marché de réemploi. Il faut anticiper, expliquer, rassurer l’utilisateur sur le bien-fondé de notre démarche afin de stopper la destruction systématique de ce type de bâtiment. C’est notre combat et notre métier de tous les jours mais aussi l’avenir …

 

Justement, quels sont les changements attendus ?

Sur le papier, les réglementations européennes et françaises sont très claires en matière environnementale : le réemploi doit être privilégié à la production de déchets. Que ce soit la directive européenne 2008/98 du 19 novembre 2008 qui hiérarchise les modes de gestion des déchets à privilégier où l’ordonnance n° 2010-1579 du 17 décembre 2010 relative aux déchets, le réemploi intervient en première position avant la réutilisation et le recyclage dans la hiérarchie des actions à mettre en oeuvre.

Maintenant, sur le terrain, les bâtiments modulaires sont souvent gérés de la même manière que les bâtiments « en dur » avec des appels d’offres de démolition en parfaite contradiction avec la réglementation en vigueur.

Les bâtiments modulaires sont démontables, transportables et réadaptables, ils n’ont aucune raison de finir en décharge. Je rajouterais également le travail des fabricants qui utilisent des matériaux de qualité et respectueux de l’environnement qui permettent de rallonger la durée de vie.

Nous observons encore trop souvent ce réflexe par facilité ou encore manque d’informations. Mais nous constatons également des avancées positives avec la loi sur l’économie circulaire, récemment présenté au Parlement.

Les bénéfices économiques, écologiques et sociétaux du reconditionnement et du réemploi sont bien réels et je suis persuadé que la marque Occamod apportera sa petite pierre à l’édifice !

 

EXEMPLE DE MODULAIRE D'OCCASION RECONDITIONNÉ :

 

Bâtiment modulaire d'occassion reconditionné Deltamod

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

[Guides et publications] Coût des protections contre les aléas littoraux

Publié le 21 févr. 2020 - 10:57

Cet ouvrage est destiné à comparer les stratégies de protection contre les aléas littoraux sur le long terme et à éclairer le choix concernant les aménagements de protection. Ce guide expose les stratégies envisageables et apporte (...)

RE2020, bois, nucléaire, solaire : les précisions d'Elisabeth Borne sur la PPE

Publié le 21 févr. 2020 - 10:51

FEUILLE DE ROUTE. Auditionnée par la commission des affaires économiques du Sénat ce 18 février 2020, Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a précisé de nombreux points de la Programmation pluriannuelle de l'énergi (...)

RESILIENCE : Un bâtiment bioclimatique pour la Ferme des Possibles

Publié le 21 févr. 2020 - 10:49

Aider l’insertion professionnelle par une activité de maraîchage et de transformation agricole : c’est l’objectif de la SCIC* Novaedia. Située à Saint-Denis (93), la coopérative s’agrandit, sur un hectare en zone urbaine, pour (...)


Commentaires