«L’Afrique représente-elle le futur des territoires pour le reste du monde ?» par Stéphan-Eloïse Gras

Publié par Cap Digital

Alors que la planète brûle, impossible de ne pas se demander où et quels sont les futur.s. des territoires durables. Où trouver des innovations au service de territoires inclusifs et résilients, peu consommatrices de ressources et facilement implémentables ? Représentant seulement 7% des émissions de CO2 aujourd’hui et 1 habitant de la planète sur 3 d’ici la fin du siècle, l’Afrique est le continent à partir duquel il est indispensable de soulever ces questions. Quels sont les défis des territoires et des villes africaines et quelles sont les solutions qui s’y inventent ? Comment la révolution mobile et numérique se met-elle au service du développement de territoires durables ? Quelle échelle pour des innovations frugales et quels challenges pour les acteurs de l’innovation durable en Afrique?


Ce sont des questions auxquelles nous tâcherons d’apporter des réponses lors de la seconde édition de Futur.e.s in Africa, que nous nous réjouissons de reconduire les 28 et 29 octobre prochains à Casablanca, avec nos partenaires marocains Maroc Numeric Cluster, la région du Grand Casablanca et une fantastique communauté de speakers, experts et innovateurs venus des 4 coins du continent.

Difficile de regarder le développement de territoires durables en Afrique sans interroger le financement et l’accès à des infrastructures de base et des services citoyens, dont on évalue le besoin, à l’échelle du continent, à environ 1700 milliards de dollars. A l’instar du mobile banking – moteur de l’inclusion financière – comment financer le développement d’innovations répondant à des besoins fondamentaux et susceptibles de passer à l’échelle en Afrique ? Cette année, Futur.e.s in Africa donne la parole à des acteurs du Private Equity, des bailleurs de fonds internationaux et des acteurs locaux pour débattre du financement d’écosystèmes innovants sous stress climatique, financier et politique

De même, avec 80 à 90 % d’économie informelle, l’emploi et la formation sont des leviers indispensables au développement des territoires inclusifs africains. Quelles innovations numériques et mobiles pour l’inclusion des populations plus fragilisées ou plus éloignées des villes et des bassins d’emploi ? Comment permettre le développement de compétences susceptibles de garantir un avenir à l’importante jeunesse du continent ? Nos invités – entreprises, startups, ONGs ou écoles – s’efforcent tous d’inventer de nouvelles manières de faire pour répondre aux besoins croissants des populations en termes de services et de produits inclusifs. 

En 2035, sept des plus grandes villes du monde seront en Afrique. Surexposés aux risques climatiques et aux catastrophes sanitaires, les territoires africains – mégacités, bidonvilles ou bien villages – doivent inventer leurs propres scénarios d’adaptation. Des low techs au hacking, de l’impression 3D à la réalité virtuelle, de la datascience à l’IA, les technologies doivent permettre immédiatement de traiter des déchets polluants ou de développer les activités agricoles, gérer la plantation, la récolte et la distribution pour surmonter les défis alimentaires, sanitaires ou éducatifs. Avec, pour horizon, une question cruciale : comment passer à l’échelle des solutions pensées par et pour des communautés locales ? Nous aurons le plaisir d’accueillir 40 start-up sélectionnées par un jury. Elles viennent présenter leur approche dans un espace showcase dédié, et échanger avec les quelques 1000 participants attendus cette année, des grandes entreprises marocaines ou françaises, des chercheurs et des artistes de renommée internationale, des politiques et des investisseurs qui s’intéressent au présent et aux futur.s en Afrique. 

Et, précisément, s’interroger sur les futur.s des territoires durables en Afrique, n’est-ce pas aussi se demander si l’Afrique représente le futur des territoires pour le reste du monde ? En invitant artistes, chercheurs et innovateurs à dialoguer, nous avons souhaité laisser la parole également à la création et aux cultures, qui n’ont de cesse d’interroger les utopies et les dystopies du monde qui vient. Entre la tentation du cybercolonialisme et les fictions afrofuturistes, c’est aussi par l’imaginaire que nous espérons façonner des territoires habitables et des futur.s mondes possibles. RDV à Casablanca le 29 octobre ! 

Stéphan-Eloïse Gras, programmatrice de Futur.e.s in Africa 2019

 

 

Article publié sur Futur.e.s in Africa
Consulter la source

Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

De la vie dans les sols urbains : les lombriciens au service de la nature en ville.

Publié le 23 oct. 2019 - 10:33

Le rôle fondamental de la biodiversité du sol est pour l’heure peu pris en compte dans la conception et la réalisation de villes durables. Les connaissances sur la biodiversité des sols urbains sont en effet relativement peu nombreuse (...)

Décret tertiaire, accessibilité, CEE … Découvrez ce qui a changé au 1er octobre 2019

Publié le 23 oct. 2019 - 10:18

Avec l’arrivée de l’automne, plusieurs réglementations entrent en vigueur au 1er octobre 2019. On vous dit tout. Entrée en vigueur du décret tertiaire Publié le 25 juillet 2019, le décret tertiaire entre officiellement en vigueur au (...)

Un thermokit pour évaluer la performance de son logement

Publié le 23 oct. 2019 - 09:19

Le Thermokit permet de visualiser les fuites de chaleur (« ponts thermiques ») de votre habitation grâce à la caméra thermique. Avec les autres instruments de mesure du thermokit, vous pourrez aussi – mesurer les consommations de (...)


Commentaires