Green Solutions Awards : « Aujourd'hui, ce projet concret inspire d'autres villes qui ont déjà pris contact avec nous »

Publié par La rédaction C21

En 2018, le binôme Citelum/Copenhague remportait le Grand Prix Infrastructure durable des Green Solutions Awards avec le système d’éclairage intelligent de la capitale danoise. Retour sur ce projet avec Carmen Muñoz-Dormoy, CEO de Citelum.

 1. Quelle a été votre démarche sur ce projet ?

 Il faut tout d’abord remettre ce projet dans son contexte. Il s'inscrit dans la stratégie de neutralité carbone de la ville de Copenhague, qui est la première capitale dans le monde à s'être engagée à atteindre cet objectif en 2025. Deux aspects emblématiques de cet engagement sont : les transports, avec la priorisation des mobilités douces, et la refonte de l’alimentation énergétique, via notamment les fronts d'éoliennes. La question de l'efficience énergétique est une suite logique, d’où la nécessité qui est apparue de repenser l'éclairage.

Aujourd'hui le travail effectué a permis de réaliser 55% d'économies d'énergie sur l'ensemble de la ville, en sachant que les points lumineux les plus récents n'ont pas été rénovés. En ne considérant que les 18 000 points sur lesquels nous sommes intervenus, nous réalisons des économies d’énergie de 77%. Pour donner un ordre de grandeur, par rapport à la situation de 2010, cela représente 3200 tonnes de CO2 économisées, qui couvrent l'équivalent de la consommation énergétique de 4600 appartements de 70m2 habités par 2 personnes.

Au-delà de l'aspect énergétique, il y avait aussi la volonté de réduire la pollution lumineuse. Des études particulières ont ainsi été menées dans les zones vulnérables et de préservation.

 

2. En quoi ce projet s'inscrit-il dans votre stratégie développement durable ?

 Nous travaillons beaucoup pour les villes et nous sommes très sensibilisés aux impacts du changement climatique sur les populations urbaines. Au travers de notre présence mondiale, nous vivons régulièrement des événements tels que des inondations, des tremblements de terre ou des ouragans et nous voyons comment les populations des villes sont les premières à en subir les conséquences. Comme c'est également dans les villes que l'on produit les principales émissions de CO2, celles-ci travaillent sur leurs impacts. Notre stratégie est donc d'accompagner les agglomérations en ce sens. Copenhague est vraiment un client emblématique pour nous, car il s'agit de la ville la plus engagée dans le monde. Sur ce projet, nous avons donc une vraie cohérence entre notre vision de l'évolution des villes et un client qui fait ce qu'il faut pour limiter ses impacts et s'adapter.

 

3. Qu'est-ce que les Green Solutions Awards vous ont apporté ?

 Ce qui nous paraît important est le fait de valoriser des solutions concrètes déjà mises en œuvre. La ville de Copenhague nous avait justement expliqué qu'elle ne souhaitait plus se baser sur des promesses de résultats qui ne se concrétisaient pas. Nous avons gagné le marché en leur proposant non seulement de prendre des engagements sur les économies d'énergie, mais aussi en leur donnant les moyens de contrôler ces dernières au travers de la plateforme MUSE® destinée aux smart-cities. Aujourd'hui ce projet concret inspire d'autres villes qui ont déjà pris contact avec nous pour le reproduire à l'identique.

La reconnaissance des Green Solutions Awards a donc été la bienvenue, car il s'agit d'un concours qui a une notoriété forte en Europe et à l'international. Par ailleurs, la stratégie média via les réseaux sociaux et internet correspond bien à notre manière de communiquer et de diffuser les bonnes pratiques. Pour nous, mais aussi pour notre client, c'était une fierté que d'être à la COP24 pour recevoir ce prix. Le fait d’impliquer le client dans la présentation du projet est très intéressant, car cela représente pour lui une opportunité de communiquer sur son projet et d’échanger. Après cette expérience concluante, nous allons présenter un autre beau candidat cette année.

 


Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

Conférence sur les Achats responsables en immobilier : Quels critères RSE opérationnels intégrer dans les cahiers des charges et les appels d’offres, pour chaque métier de l'immobilier ?

Publié le 24 mai 2019 - 12:00

Pour un acteur immobilier, les impacts environnementaux et sociétaux indirects dépassent souvent les impacts directs de l'activité. Plus de 60% de l'empreinte carbone des bâtiments sont dus aux émissions indirectes. Réduire les impact (...)

La réglementation relative aux réseaux d'énergies renouvelables se précise

Publié le 24 mai 2019 - 11:25

ENERGIE. Un décret paru et une ordonnance présentée ce 22 mai 2019 portent tous deux sur la réglementation relative aux réseaux d'énergies renouvelables, plus spécifiquement à leur prise en compte dans les études d'impact des opératio (...)

Plan Stratégique de Patrimoine : rappel des obligations

Publié le 24 mai 2019 - 11:22

Avec l’entrée en vigueur des conventions d’utilité sociale prévues par la loi MOLLE, 2019 fait figure d’année charnière pour les bailleurs sociaux. Si la loi ÉLAN a récemment revu le calendrier des négociations, les engagements pris (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus