Feng Shui et urbanisme. Quel lien ?

Publié par Céline SPERANZA

« L’urbanisme désigne l'ensemble des sciences, des techniques et des arts relatifs à l'organisation et à l'aménagement des espaces urbains, en vue d'assurer le bien-être de l'homme et d'améliorer les rapports sociaux en préservant l'environnement » (source : wikipedia.org/wiki/Urbanisme). 

Aussi, pour installer un quartier, de nombreux paramètres sont considérés, comme les formes des bâtiments, les couleurs, les dimensions, les orientations, les lumières, les espaces verts, les plans d’eaux, ou encore les flux de circulation.

Le Feng Shui désigne l’art et la technique de l’aménagement de lieux à un moment calculé, en vue d’améliorer le quotidien de tout un chacun. C’est une discipline qui démontre que l’espace et le temps (le moment, les saisons) sont en lien avec le mode de vie et le comportement des hommes. Les influences énergétiques constantes entre le ciel, l’homme et la terre sont exploitées avec intelligence pour garantir une qualité de vie idéale. Ses techniques s’appuient sur l’interprétation profonde de la nature. Les règles de la nature sont hautement suivies.

L’urbanisme et le Feng Shui s’attachent donc de près à cette connexion homme/environnement. Ces deux disciplines traitent de la meilleure manière de façonner un lieu dans le but d’y vivre bien et de respecter la nature.

Le lien entre l’homme et son environnement n’est pas un fait nouveau. Les bâtisseurs d’autrefois appliquaient les connaissances de la nature et de l’énergie pour bâtir. A leur manière, ils suivaient des règles de construction précises, calculaient des orientations, des ouvertures de portes et proposaient des contours et des dimensions spécifiques pour leurs ouvrages.  Ils savaient comment connecter les bâtiments importants de la ville par un lien énergétique pour les rendre forts et puissants. Avec ce savoir, ils connaissaient parfaitement l’influence de leurs constructions sur le les hommes. Tout était pensé et calculé.

Par exemple, les citadelles de Sébastien Le Prestre de Vauban avaient pour vocation de repousser d’éventuels envahisseurs. Les formes pointues étaient utilisées. Le message d’agressivité était clairement transmis :  attention, « qui s’y frotte s’y pique », dangereux, restez dehors. Ces constructions avaient pour vocation de dissuader tout visiteur non invité.  Par opposition, certaines constructions anciennes montrent encore la volonté « d’arrondir les angles » pour prévenir de ce constat d’agression.

Les constructions d’aujourd’hui ne suivent plus systématiquement ces connaissances ancestrales. Le Feng Shui est capable de corriger des endroits et de les transformer pour améliorer des situations de vie. Celui-ci peut être pratiqué à l’échelle du bâtiment, du quartier ou de la ville.

Cette discipline utilise un panel d’outils de calculs et d’observations. Une fois le diagnostic établi, les recommandations sont proposées.

Le Feng Shui est un art d’adaptation. Ses techniques ne demandent pas de rompre avec l’existant.

L’expertise permet de stimuler et optimiser simplement le projet urbain pour répondre à des objectifs clairement identifiés comme par exemple, amener le bien-être ou encore l’augmentation de la fréquentation des commerces.

Concevoir des lieux prospères et sûrs, gagner en qualité de vie et soutenir les actions en faveur du développent durable : c’est tout le programme des projets urbains Feng Shui.

Article écrit par : Céline Speranza – Consultante, enseignante et conférencière - uptemiz.com

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

Green Solutions Awards 2019 : qui sont les gagnants français ?

Publié le 18 sept. 2019 - 19:30

Rendez-vous était donné chez les Compagnons du Devoir, où Construction21 France organisait sa cérémonie nationale des Green Solutions Awards, en présence d’Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Transition (...)

Plan Vélo : dix nouvelles pistes cyclables

Publié le 18 sept. 2019 - 10:29

Cet été, Paris s’est enrichie de nouveaux aménagement dédiés à la pratique du vélo, dans la continuité des objectifs définis par le Plan Vélo : faire de la capitale une ville cyclable, en passant à plus de 15 % de déplacements d’ici  (...)

Le réseau électrique français nécessite 33 Mds€ pour se moderniser d'ici 2035

Publié le 18 sept. 2019 - 10:28

 Il faudra débloquer 33 milliards d'euros sur 15 ans pour assurer la modernisation du réseau électrique français, d'après le gestionnaire de ce même réseau, RTE. L'accélération de la numérisation, les interconnexions transfrontalières (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus