Évaluation macroscopique du potentiel photovoltaïque mobilisable au sol en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Publié par Roche Ceridwen
Cette étude, commandée par la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) menée en 2018 par le Cerema évalue de façon macroscopique les surfaces mobilisables au sol en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) pour l’installation de centrales photovoltaïques au sol et le potentiel photovoltaïque de puissance global correspondant.

Celle-ci actualise et affine le potentiel photovoltaïque mobilisable au sol en PACA, évalué en 2015 par le Cerema Méditerranée.

Son objectif est d’obtenir le potentiel photovoltaïque à partir de la réalisation d’une grille de sensibilité constituée du croisement d’une centaine de critères pour lesquels des données homogènes à l’échelle de la région étaient disponibles. Le choix de ces critères, techniques, économiques, juridiques et environnementaux a été concerté fin 2017 avec les services de la direction générale de l’énergie et du climat et de la DREAL Paca.

Les résultats obtenus sont également comparés dans la mesure du possible aux objectifs fixés dans le projet du schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET) de la Région Sud. »

Les résultats de cette étude ont mis en évidence un potentiel photovoltaïque mobilisable au sol de 5,6 GWc (soit 9 363 ha) en tenant compte uniquement des surfaces sans enjeu identifié supérieures à 1 ha soumises calculé avec un ratio de 0,6 MWc/ha.

Les besoins du client

La loi de transition énergétique pour la croissance verte adoptée le 18 août 2015 fixe des objectifs nationaux à l’horizon 2030 en matière de production d’énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Au 31 décembre 2018, la puissance photovoltaïque installée est de 1,2 GWc en région PACA. L’objectif fixé pour 2023 par le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) est de 2,7 GWc de puissance photovoltaïque au sol.

La direction générale de l’énergie et du climat a souhaité poursuivre la réflexion et l’analyse réalisée en 2015 sur l’état des lieux en Paca et vérifier ainsi si le potentiel au sol pouvait répondre aux objectifs.

La réponse du CEREMA

Le Cerema, fort de ses connaissances du territoire et de sa première analyse issue de l’étude de 2015, a donc actualisé et complété en concertation avec la DGEC et la DREAL la grille de sensibilité.

De nouveaux critères, pour lesquels des données homogènes à l’échelle de la région étaient disponibles, ont été considérés et la méthodologie a été reprécisée en affectant à chaque critère analysé un niveau d’enjeu parmi 4 : "rédhibitoire", "fort", "modéré" ou "non identifié", au regard de sa capacité à pouvoir recevoir une installation. L’analyse a été affinée avec de nouvelle base de données, de la loi Montagne et des distances de raccordement au poste source.

Cette étude est décomposée en trois phases :

  • Phase 1 : Réalisation d’une grille de sensibilité à partir de différents critères permettant d’évaluer la capacité du territoire à accueillir des équipements photovoltaïques. Un niveau d’enjeu a été par la suite attribué à chaque critère de la grille.

  • Phase 2 : Évaluation du potentiel photovoltaïque au regard des différents critères et niveaux d’enjeux associés.

  • Phase 3 : Évaluation de l’influence de trois critères supplémentaires avec les niveaux d’enjeux associés sur les résultats de la seconde phase : une taille de parcelle minimale pour l’implantation de parcs photovoltaïques, l’impact de la loi Montagne et enfin la distance de raccordement au réseau électrique par rapport au poste source le plus proche
     

Potentiel photovoltaïque mobilisable au sol

 

 
Crédit photo: Pixabay

Article publié sur Cerema Projets référents
Consulter la source


Modéré par : Izadora Alcanfôr

Autres actualités dans "Information"

#9 Entretien avec Marika Frenette sur les stratégies de changement des villes et territoires

Publié le 22 juil. 2019 - 15:40

« Il faut changer notre stratégie, mettre en avant l’invisible même s’il est moins beau, plus ingrats » ne cesse de répéter Marika Frenette de Wigwam. Voici un entretien qui nous amène à repenser notre approche du changement que ce (...)

Réinventons nos cœurs de ville : 19 communes lancent leur appel à projets

Publié le 19 juil. 2019 - 10:50

TERRITOIRES. Suite aux Assises du logement, qui se sont déroulées le 24 juin 2019 au Conseil économique social et environnemental (CESE), où 23 élus étaient venus présenter les sites qu'ils ont retenus pour participer au projet "Réinv (...)

Nature en ville et agriculture urbaine dans les projets d’ÉcoQuartier : retour sur la journée du 26 juin 2019

Publié le 19 juil. 2019 - 09:30

Organisé par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le Cerema, le séminaire du club régional ÉcoQuartier du 26 juin à Lormont a réuni une cinquantaine de (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus