Eco-rénovation KTR : Imaginer et construire des espaces de travail pour le bien des futurs usagers de locaux d'activité

Publié par marc Campesi

Pour la majorité des entreprises et des organisations à la pointe de l’innovation technologique économique et socialeles locaux d’activité ne se réduisent pas à un outil fonctionnel ou une ligne comptable. Ce sont des lieux de viedes espaces habités qui contribuent au bien-être et à la performance cognitive des occupants.   

Le contexte du projet KTR et les acteurs

KTR est un groupe industriel allemand implanté dans la région lyonnaise. L’innovation et le bien-être des collaborateurs sont des valeurs fortes au sein de l’entreprise. En 2017, KTR France a acquis un bâtiment des années 70 vétuste et inconfortable pour y transférer son siège français. 

Le projet de rénovation globale et d’agencement a été confié à Diagonale Concept dirigé à par Marc Campesi. Diagonale Concept conçoit, rénove et construit des bâtiments à forte valeur ajoutée écologique et sociale. 

Pour l’éco-rénovation KTR, le volet social et la biodiversité ont fait l’objet de la même attention que la performance énergétique et environnementale (rénovation à énergie positive et bas carbone).

 La méthode

 Avant les premières esquisses, le maître d’ouvrage et les équipes de conception ont défini des cibles fortes en adéquation avec la fonction des lieux et le profil des futurs utilisateurs (internes et externes).

Pour satisfaire à ces objectifs de qualité de vie au travail et d’ergonomie, Marc Campesi de Diagonale Concept s’est appuyé sur une ergonome (Cocelys) et une consultante qualité sanitaire du bâtiment ( Amstein et Walthert). Une large place a été donnée à la co-construction avec les futurs usagers avec la prise en compte de leur ressenti en amont de la conception du projet et après la livraison des locaux.

Le projet KTR n’a pas fait l’objet de labellisation afin de ne pas être contraint par un référentiel et pour laisser libre court à l’expertise des acteurs du projet.

 Un enjeu pour chacun des acteurs du projet

  • Pour les usagers : c’est le sentiment d’«habiter» leur espace de travail qui doit être le gage de réussite.  « Je ne me rends pas au bureau mais dans un lieu de vie ». Le projet KTR est  conçu comme une maison dans un écrin végétal : elle est protectrice, adaptée aux besoins de ses occupants, accueillante, confortable en toute saison et eco-friendly. Le jardin potager est propice à la convivialité, c’est un lieu d’apprentissage mais également d’échanges professionnels informels. L’état des plants de tomates et le soucis partagé de la santé des abeilles contribuent au sentiment d’habiter ce lieu… 
  • Pour les investisseurs ce sont les impacts bénéfiques de la Valeur Verte qu’ils veulent mesurer, une stratégie de projet avec une vision à long terme. La qualité d’usage et le bien être des usagers dans les locaux font partie intégrante de la Valeur Verte. La valeur verte définie l'augmentation de valeur engendrée par une meilleure performance énergétique et environnementale d'un bien. 
  • Pour les concepteurs du projet et les acteurs du chantier :  l’enjeu c’est donner du sens au projet, du « cœur à l’ouvrage » pour stimuler la créativité et la qualité d’exécution.

Des actions ont été menées sur le chantier KTR : la sensibilisation sur chantier aux enjeux environnementaux du projet (dont la qualité de l’air, l’étanchéité  à l’air et la performance énergétique), l’écoute et la prise en compte de l’expertise des bâtisseurs pour des adaptations qualitatives en cours de chantier, l’organisation de moments de convivialité sur site avec le personnel de chantier et des événements pédagogiques ouverts aux partenaires industriels et à un public professionnel. Beaucoup d’humanité et du bon sens pour la satisfaction du plus grand nombre et au final des usagers.  

 Imaginer et construire des espaces de travail pour le bien des futurs usagers de locaux d’activité en ayant une action positive sur l’environnement, les relations humaines et l’économie. C’est la démarche mise en œuvre pour l’éco-rénovation KTR.

Quelques exemples d’applications du volet confort de qualité de vie au travail du projet KTR :

Le bâtiment est largement vitré (> 20% de la surface au sol). Chaque poste de travail bénéficie de la lumière naturelle et d’une vue extérieure sur les espaces végétalisés. Le bâtiment est à énergie positive. L’énergie thermique renouvelable est « gratuite » ou presque, elle est stockée dans la roche à 150 mètres de profondeur. Les déperditions sont ainsi tolérables, ce qui permet de vitrer généreusement les façades. Toutes les baies sont ouvrantes et équipées de brise-soleil commandés individuellement ou par une GTB pour la  fermeture complète des stores.

 Les parois extérieures sont isolées avec des produits bio-sourcés en chanvre et lin qui sont à la fois hygrorégulateurs et qui offrent un excellent déphasage thermique. La toiture est équipée d’une sur-toiture photovoltaïque se comportant comme une ombrière et est en partie végétalisée pour réduire les surchauffes d’été. Enfin les locaux sont rafraîchis sans climatisation avec près de 10° de gain lors de la canicule de juillet 2018. Le plancher réversible absorbe les calories à l’intérieur des locaux et les stocks dans des sondes géothermiques pour l’hiver…

 Chaque poste de travail est équipé d'un bureau électrique et l’utilisateur peut alterner position debout et position assise. Cet équipement facilite la circulation sanguine et contribue à réduire les troubles musculo- squelettiques sources de souffrance et d’absentéisme.

  • La qualité acoustique est soignée avec des open-spaces limités en taille et surtout un concept spatial favorisant la mobilité pour ne pas gêner ses voisins lors d’appels téléphoniques. Des innovations ont été mises en place comme des panneaux végétaux acoustiques ou des résines de sol qui réduisent les bruits de pas.
  •  L'éclairage artificiel en partie auto-gradable selon la lumière du jour. Les indices ugr des autres luminaires Led  sont <19 pour limiter l’éblouissement  mais le résultat n’est pas satisfaisant et des améliorations sont programmées début 2019.

 La qualité sanitaire du bâti a été étudiée avec soin jusqu'aux poignées de porte des sanitaires qui sont bactéricides. Un consultant qualité de l'air et qualité sanitaire a accompagné les entreprises pendant les travaux pour les choix de matériaux sans COV et les systèmes de traitement de l'air. Un monitoring qualité de l'air intérieur a été mis en place durant 2 mois après réception et après 6 mois avec d’excellents résultats. Le CO2 et l'hygrométrie dans les locaux font l'objet d'un suivi quotidien avec un affichage par voyant et par pièce. La vitesse de l’air de la ventilation double flux a été réduite pour limiter l’inconfort et les phénomènes de convection. Cette ventilation est couplée au process thermique et équipée de filtres F7.

Le bâtiment est intelligent et connecté avec en priorité la mesure et l’affichage des paramètres de confort, de performances thermiques et le contrôle des accès à distance comme l’ouverture des portails depuis un smart-phone ou la fermeture des volets.

 Chacun peut charger son véhicule électrique sur les prises installées sur les stationnements privatifs de l’entreprise.

 Enfin l’espace de pause du personnel jouxte un deuxième potager sur toiture (en cours de construction fin 2018). La localisation retenue est l’une des pièces les plus agréables du bâtiment. Elle peut potentiellement avoir un usage mixte se transformer en salle de réunion conviviale. Elle est délibérément confortable et à proximité des douches et d’un espace sportif….

 Les équipements qui contribuent au confort répondent bien entendu à des contraintes économiques. Seul le process énergétique hors norme du projet KTR  a nécessité un surinvestissement. 

Le confort et la qualité d’usage, ce n'est pas un surcoût. C’est  un bon diagnostic, une bonne prescription, une bonne mise en œuvre du traitement proposé avec des acteurs motivés…

Dossier Humain au coeur du bâtiment
Retrouvez tous les articles du Dossier L'humain au coeur du bâtiment
en cliquant ici.
Eco-Rénovation siège KTR France
Vous aimeriez en apprendre davantage sur ce bâtiment exemplaire ?
Consultez l'étude de cas associée à cet article.

Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

Canicule : le projet de loi énergie intègre le confort thermique des bâtiments neufs

Publié le 23 juil. 2019 - 11:17

Alors que la France s'apprête à subir la deuxième canicule de la saison, les sénateurs ont adopté un amendement qui intègre la prise en compte du confort thermique pour les nouvelles constructions, lors de l'examen du projet de loi (...)

Les passoires thermiques reviennent sous l'oeil des parlementaires

Publié le 23 juil. 2019 - 11:12

 Adopté en fin de semaine dernière par le Sénat, qui a renforcé certaines dispositions relatives à la rénovation des logements mal isolés, le projet de loi Energie et Climat sera examiné jeudi en commission mixte paritaire. Des député (...)

Anticiper le relèvement des territoires sinistrés par des catastrophes naturelles : le projet de recherche Relev

Publié le 23 juil. 2019 - 11:10

Afin d’améliorer la gestion de la reconstruction des territoires à la suite de catastrophes naturelles, un projet de recherche transdisciplinaire piloté par le Cerema, Relev, a été lancé en 2018. L’objectif : mettre au point des outil (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus