Constructions exemplaires et autoconsommation, le duo de demain ?

 Dossier énergie carbone  Promotelec  label E+C-  autoconsommation

Le label E+C- engendre des évolutions majeures chez les acteurs du bâtiment, en leur donnant la possibilité de valoriser leurs savoir-faire, d’appréhender les futures réglementations  et d’optimiser la conception de leurs projets.

Le label E+C-, développement et affichage des savoir-faire

Le label E+C- constitue une évolution majeure pour les acteurs du bâtiment car en élargissant le périmètre du label à la performance environnementale, ce dernier fait évoluer les méthodes, les moyens mais également les attentes concernant le bâtiment de demain. Si la préoccupation de la facture énergétique prédomine encore, le confort des usagers et la valeur verte du patrimoine occupent de plus en plus les esprits. Le bâtiment est devenu un investissement qui doit se montrer « durable » du point de vue de ses performances et de ses impacts environnementaux.

C’est pourquoi le label E+C- est perçu par une majorité d’acteurs comme une opportunité d’évolution. L’occasion de se distinguer en répondant à ces nouvelles attentes. Ce label permet en effet, au travers des 2 axes que sont la maitrise des énergies et la réduction de l’impact carbone, de démontrer leur capacité en matière de savoir-faire,  de conception et d’innovation.

  • Le niveau « Energie » permet aux acteurs de démontrer leur savoir-faire développés au cours des dernières années sur la maitrise de l’énergie et la performance du bâti, ce qui leur permet de viser et atteindre régulièrement le niveau Energie 3.
  • Le niveau « Carbone » est la grande nouveauté de ce label. Intégrant plus largement les impacts environnementaux dans la conception du bâtiment, cet enjeu constitue aujourd’hui pour les acteurs une opportunité d’appréhender et d’expérimenter ce nouveau vecteur de valorisation qui prendra une place conséquente dans les futures évolutions réglementaires. Les demandeurs du label visent majoritairement le niveau Carbone 1. Ce premier niveau permet de tester et mesurer leurs performances et l’impact de leurs choix de conception.

Le choix d’une performance énergétique poussée, associée à la prise en compte de l’impact carbone a en effet des impacts sur la conception des bâtiments et le développement de solutions techniques telles que l’autoconsommation.

Autoconsommation, un nouveau choix de conception ?

Dans la suite des travaux qui ont été amorcés depuis un certain nombre d’années et auxquels Promotelec a pris part, le photovoltaïque installé en autoconsommation se révèle être un choix de conception d’avenir, particulièrement adaptée au label E+C- et aux bâtiments demain.

Cette solution permet de couvrir, selon les cas, une part importante des besoins, diminuant ainsi le bilan énergétique du projet. Elle apporte également une certaine latitude dans la maitrise de l’impact carbone, recourant à une énergie peu carbonée et une utilisation sur site de cette même énergie.

D’autre part la mise en œuvre d’une source d’énergie propre, renouvelable et utilisée sur site participe fortement au développement d’une image de conception et de savoir-faire durable, génératrice d’une valeur verte qui est de plus en plus importante pour le bâtiment.

Le label E+C-, qui préfigure les évolutions de la future réglementation thermique, est donc pour les acteurs du bâtiment une formidable opportunité d’expérimenter et de mesurer leurs performances sur l’impact carbone en confrontant leurs choix de conception. Ce label leur permet également de faire la démonstration de leurs savoir-faire concernant la maitrise de l’énergie et la mise en œuvre de solutions techniques d’avenir.  

Un article rédigé par 

Constructions exemplaires et autoconsommation, le duo de demain ?

 

 

Dossier E+C-
Retrouvez tous les articles du Dossier E+C-
en cliquant ici.
Communauté Améliorer l'environnement sonore
Intéressé(e) ? Rejoignez notre communauté consacrée au label énergie carbone.

 

Modéré par : Nadège Rigaudeau

Autres actualités dans "Information"

Photovoltaïque : Elisabeth Borne relève le seuil pour les appels d'offres

Publié le 25 févr. 2020 - 10:15

En visite sur le Salon de l'agriculture ce 23 février 2020, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a annoncé le relèvement du seuil de capacité pour les appels d'offres d'installations photovoltaïques. Elle a égalemen (...)

Appel à candidature : Grand Prix Essec de la Ville solidaire et de l'immobilier responsable

Publié le 25 févr. 2020 - 10:11

En pleine crise économique, sociale et sociétale du logement, qui concerne tout un chacun, une grande école de management va à la rencontre des acteurs de l’innovation sociale et solidaire en vue de faire émerger et connaître des proj (...)

Village olympique : la gestion des déblais, levier du bas carbone

Publié le 25 févr. 2020 - 10:04

Pour livrer un morceau de ville bas carbone en 2024, l'agence Dominique Perrault Architecture, coordinatrice de la Zac du Village Olympique, a actionné plusieurs leviers, dont celui des déblais, explique Louis Henaux, directeur de (...)


Commentaires