Ce qu’il faut savoir sur la COP24

 COP24  Katowice

La COP24, organisée du 3 au 14 décembre 2018 à Katowice en Pologne, constitue une étape clé pour la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris et le rehaussement de l’ambition des États d’ici 2020.

« L’enjeu de la COP24 : tenir les objectifs de l’Accord de Paris et se donner les moyens de les atteindre. Il y a urgence à avancer, car nous vivons déjà les dégâts du dérèglement climatique. Les inondations dans l’Aude et le Var en sont un triste exemple. »
François de Rugy

En 1992, l’Organisation des Nations unies et ses États membres sont alertés sur la gravité du réchauffement global par la communauté scientifique. Ils décident de mettre en place des mesures à l’échelle de la planète et adoptent la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la CCNUCC. Depuis 1995, les États signataires se réunissent une fois par an dans le cadre des conférences des Parties (Conferences of the Parties), appelées COP.

Quels sont les principaux enjeux de la COP24 ?

L’Accord de Paris, adopté par 195 pays et l’Union européenne lors de la COP21 et ratifié par 183 pays et l’Union européenne, fixe un objectif majeur : contenir le réchauffement planétaire en dessous des 2 °C, voire 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels.

Dans son dernier rapport publié en octobre 2018, le GIEC alerte une nouvelle fois sur l’urgence climatique. Sans un renforcement de la politique climatique des pays signataires de l’Accord de Paris, le réchauffement climatique global devrait atteindre plus de 3 °C d’ici 2100.

La COP24 a donc pour objectif :

  • d’adopter les règles d’application de l’Accord de Paris ;
  • de rehausser les engagements des pays signataires.

Les engagements de la France pour la COP24

Pour respecter l’Accord de Paris, la France a construit une politique climatique ambitieuse dont les deux volets sont :

  • La stratégie française pour l’énergie et le climat, pour conduire la politique d’atténuation. Elle repose à la fois sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et sur la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) ;
  • Le Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC).

Dans le même temps, elle a pris des engagements forts :

Faire de la France le moteur de l’ambition climatique européenne
​​​​​​​La France soutient le leadership de l’Union européenne (UE) dans les négociations climatiques. Elle œuvre activement pour le relèvement des hausses des engagements des États européens d’ici 2020, avec en ligne de mire l’échéance du Sommet sur le Climat de septembre 2019. En parallèle, la France est en première ligne pour l’élaboration de la future stratégie climatique de long terme de l’UE.

Article publié sur MEDDE
Consulter la source

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

[REX - CREBA] Réhabilitation toute en mesure d’une ancienne ferme en terre crue

Publié le 13 nov. 2019 - 11:24

Tous les mois et ce jusqu’à la fin de l’année, un nouveau retour d’expérience est mis en ligne sur le Centre de Ressources pour la Réhabilitation Responsable du Bâti Ancien CREBA. Ces retours d’expérience ont pour objet des réhabilita (...)

[Dossier économie circulaire - Edito] Collapsologie ou économie circulaire !

Publié le 12 nov. 2019 - 14:02

Géo-ingénierie ou rupture avec la surconsommation par l’intermédiaire du réemploi, du retraitement, du recyclage ou encore de la consigne : vers quelles solutions techniques ou comportementales devons-nous nous tourner pour sauver (...)

S'tile: lorsque les panneaux solaires s'adaptent à leur environnement urbain

Publié le 12 nov. 2019 - 10:56

Le photovoltaïque est une source d’énergie prometteuse pour permettre la transition écologique de nos villes. Cependant, l’installation de panneaux solaires se heurte parfois à des contraintes liées à l’architecture de certains bâtime (...)


Commentaires