Autoconsommation pour un bâtiment tertiaire à énergie positive

Publié par Le Moniteur

Consommer sur place l’énergie produite par le bâtiment sans nuire aux qualités d’usage et architecturale, c’est le pari audacieux des concepteurs de ce premier bâtiment tertiaire en autoconsommation à Pantin (Seine-Saint-Denis).

Ses concepteurs, maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre, le présentent comme le premier bâtiment tertiaire de France à énergie positive et en autoconsommation. Baptisé « Bonne énergie », l’ouvrage se distingue aussi par une façade blanche immaculée en Solid surface (Corian®). Car ici, l’architecture n’est pas sacrifiée à la technique qui reste discrète : « Malgré sa singularité, le bâtiment ne se veut pas démonstrateur. Nous avons souhaité proposer une nouvelle génération d’immeubles qui soit à la fois une réalisation environnementale intégrée à la ville, confortable pour les utilisateurs, d’une grande qualité architecturale. Et aussi d’un prix qui ne soit pas plus élevé que la moyenne constatée sur ce type de prestations », explique Olivier Roux, directeur général adjoint Prd Office.   

Quatre postulats

Atteindre l’autoconsommation repose sur quatre postulats :

  • la qualité de l’enveloppe du bâtiment pour garantir son caractère passif et bioclimatique ;
  • la qualité des équipements techniques, notamment au plan de l’efficacité et des consommations d’énergie ;
  • le dimensionnement de la centrale photovoltaïque ;
  • le prévisionnel de consommation des occupants. 

« Le locataire bénéficie de la production de la centrale pour ses propres besoins. Lesquels ne sont pas faciles à estimer. Nous savons, par exemple, que les consommations liées à l’informatique seront importantes. Nous pensons qu’en moyenne annuelle, 80% de la production de la centrale photovoltaïque sera autoconsommée ; il y aura évidemment des pics et des moments où la centrale produira davantage que les besoins ».

Lire la suite sur Le Moniteur.fr

L’immeuble est implanté au centre-ville dans un ensemble hétéroclite et sur une parcelle complexe.
La réponse des architectes : une façade monolithique aux formes arrondies qui ressemble à celle d’un puzzle.

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

Green Solutions Awards 2019 : qui sont les gagnants français ?

Publié le 18 sept. 2019 - 19:30

Rendez-vous était donné chez les Compagnons du Devoir, où Construction21 France organisait sa cérémonie nationale des Green Solutions Awards, en présence d’Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Transition (...)

Plan Vélo : dix nouvelles pistes cyclables

Publié le 18 sept. 2019 - 10:29

Cet été, Paris s’est enrichie de nouveaux aménagement dédiés à la pratique du vélo, dans la continuité des objectifs définis par le Plan Vélo : faire de la capitale une ville cyclable, en passant à plus de 15 % de déplacements d’ici  (...)

Le réseau électrique français nécessite 33 Mds€ pour se moderniser d'ici 2035

Publié le 18 sept. 2019 - 10:28

 Il faudra débloquer 33 milliards d'euros sur 15 ans pour assurer la modernisation du réseau électrique français, d'après le gestionnaire de ce même réseau, RTE. L'accélération de la numérisation, les interconnexions transfrontalières (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus