Un MOOC pour conduire sa première opération BIM

 MOOC  BIM  bâtiment durable  formation

La plateforme MOOC de l’ADEME propose désormais une formation sur le BIM destinée principalement aux maîtres d’ouvrage et consultants. Celle-ci a pour ambition de leur donner les clés de compréhension et d’exploitation des maquettes. Retour sur cette formation qui débute le 22 janvier avec Béatrice Cambon, Professeure associée à l’INSA Toulouse en charge de la formation qualifiante professionnelle dans le domaine du bâtiment et des infrastructures, dans le cadre du programme national Germinet de développement de la Formation Tout au Long de la Vie.

Qu’est-ce qui vous a poussé à proposer ce MOOC ?

Béatrice Cambon : Nous avons répondu à un appel à projet de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi Occitanie (DIRECCTE). Leur volonté était de favoriser le partage des connaissances dans la région et la montée en compétences des entreprises locales. L’INSA Toulouse, Ecole d’Ingénieur Pluridisciplinaire qui dispose entre autre d’un département de Génie Civil, s’est associé avec l’Université de Perpignan Via Domitia et de son école d’ingénieur SupEnR, et très rapidement, c’est l’idée de MOOC sur les thématiques du BIM et des énergies renouvelables qui s’est imposée pour répondre à cet appel à projets. Il permet de mettre au service des professionnels des compétences développées dans nos formations initiales d’ingénieur et de toucher très facilement des personnes qui ne sont pas forcément disponibles pour des formations traditionnelles proposées sur notre site.

Pourquoi avoir choisi le thème du BIM ?

BC : Nous avons fait le choix d’une réponse qui s’inscrit dans la dynamique de la transition numérique et durable du bâtiment. Lorsque nous avons fait un état des lieux des formations existantes, nous avons vu qu’il existait une offre de MOOC sur le sujet du BIM. Nous avons donc réalisé un sondage auprès des professionnels de la région et nous nous sommes rendus compte que, si le BIM était connu, voire utilisé, par les constructeurs, cela n’est pas le cas du côté des donneurs d’ordres et des maîtres d’ouvrage. Or, pour retirer tous les bénéfices d’une démarche BIM, il faut que toute la chaîne soit consciente de ses apports. L’une de nos ambitions est notamment que cette démarche soit préconisée dès la commande des bâtiments.

Quel public visez-vous ?

BC : Dans un premier temps, les maîtres d’ouvrage, car leur utilisation des maquettes est différente de celle des autres corps de métiers. Mais, plus largement, un public de non-constructeurs, non-réalisateurs, tels que des bureaux de contrôle ou des prestataires, mais aussi des architectes, bureaux d’études et entreprises qui souhaitent avoir une première approche du BIM.

Quel est l’objectif de cette formation ?

BC : Il est de donner les clés de lecture, de montrer que le BIM n’est pas compliqué et que ses champs d’application sont vastes. Nous allons d’abord expliquer ce qu’est une maquette et faire découvrir le langage qui y est associé, afin que notre public puisse collaborer de manière fluide avec des BIM managers. Ensuite, l’important est de connaitre les outils numériques qui hébergent et alimentent les maquettes. L’objectif final étant de savoir exploiter et utiliser les maquettes BIM. Pour ma part, je me suis formée seule au BIM et c’est à force d’usage que j’ai acquis les compétences qui me sont nécessaires. La démarche doit être la même au niveau des commandes. Plus le recours au BIM sera demandé par les donneurs d’ordre, plus ces derniers monteront en compétence et plus les PME (maîtres d’œuvres et entreprises) développeront leur savoir-faire. La dernière partie de ce MOOC propose ainsi un accompagnement opérationnel qui permet de mettre en pratique les deux premières étapes.

Quel accompagnement proposez-vous dans ce MOOC ?

BC : Nous sommes attachés à la formation par la pratique et nos intervenants sont pour la plupart des professionnels qui travaillent sur le BIM au quotidien. Il y a ainsi des chefs de projets, mais aussi un architecte et un maître d’ouvrage, Olivier Batlle, Directeur adjoint de la Direction de l’Architecture de la Ville de Toulouse et Toulouse Métropole. Sa présence est un vrai plus, car il s’est formé au BIM au travers de différents appels d’offres et connait ainsi les compétences qui font défaut aux maîtres d’ouvrage. Nous avons aussi l’expertise des collègues chercheurs et enseignants-chercheurs des laboratoires de recherche associés à notre établissement et le savoir-faire de notre Centre d'Innovation et d'Ingénierie Pédagogique pour la création de formations digitales, dont Samuel Kenny, Ingénieur Pédagogique.

Quel est le format de ce MOOC ?

BC : Celui-ci débute le 22 janvier et dure 3 semaines. Il s’articule autour de trois séquences à raison d’une par semaine :

  • Les Principes et Notions de Base du BIM pour les Maîtres d'Ouvrages
  • Se Familiariser avec les acteurs et les outils du BIM
  • Le Management des différentes phases d'un projet en BIM

Le visionnage sera disponible jusqu’à fin février, mais nos animations sur les forums sont regroupées sur ces trois semaines. L’inscription peut se faire, même lorsque la formation a débuté et celle-ci est gratuite.

Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

[Enquête] Donnez votre avis sur Construction21 !

Publié le 12 déc. 2019 - 12:03

Chères lectrices, chers lecteurs de Construction21, Vous faites partie des professionnel(le)s engagé(e)s qui s’informent sur Construction21, participant ainsi à cet espace unique d’échange et d’information au service de la transition (...)

Le Havre veut se renouveler avec 7 projets novateurs

Publié le 12 déc. 2019 - 11:47

DIAPORAMA. Les projets lauréats de l'opération "Réinventer Le Havre" viennent d'être dévoilés. Tour d'horizon de ces opérations censées donner un nouveau dynamisme à la ville. L'opération Réinventer Le Havre vient de révéler ses sept (...)

Carnet numérique du logement : le suspense demeure sur son entrée en vigueur

Publié le 12 déc. 2019 - 11:39

RENOVATION ENERGETIQUE. Le Conseil d'Etat devait examiner mardi 10 décembre les projets de décret et d'arrêté relatifs à l'entrée en vigueur du carnet numérique du logement. Les professionnels de l'habitat redoutent un report de la (...)


Commentaires