#16 - Résilience opérationnelle à la porte des villes moyennes

Publié par Ignasi Fontanals

A l’heure où les aléas, « naturels » ou technologiques, coutent de nombreuses vies humaines et des milliards de dollars, (190 Md de moyenne annuelle pour les 10 dernières années), plusieurs tendances, liées entre autres aux effets du changement climatique, à l’étalement urbain, à la complexification technologique des territoires et la vulnérabilité des infrastructures critiques, font émerger la nécessité de nouveaux cadres de pensée, et donc de méthodologies et d’outils. Aussi, les différentes parties prenantes travaillant pour la ville durable en Europe et dans le monde, tels que les universités, les décideurs publics, les acteurs économiques, la société civile ou les professionnels, développent ou participent à la création des nouveaux produits et services pour aider les gestionnaires des villes à améliorer la résilience des territoires.

La résilience : nouveaux défis et nouveaux standards 

Cette situation commence à être prise en compte par les pouvoirs publics européens comme en témoigne la toute récente actualisation du mécanisme de protection civile de l'Union (https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32019D0420&from=FR )qui cite le Cadre d'action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), l'accord de Paris et le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies. D’autre part les organismes de standardisation nationaux et internationaux (DIN, BSI, ISO) ont entamé aussi des processus pour créer des normes de référence en matière de résilience des villes.

Hazur, un outil collaboratif pour la gestion des interconnexions et la résilience des villes

Pour les dirigeants et experts des villes qui doivent continuer à gérer efficacement leurs services, sont développées des solutions qui permettent une approche opérationnelle de la gestion de la résilience. Parmi elles, HAZUR (https://www.linkedin.com/in/hazur%C2%AE-resilient-systems-772749103/ ) propose une aide à l’engagement des différents acteurs urbains, à la formalisation des informations relatives à leurs interconnections et à la modélisation d’effets cascade débouchant sur une vision globale des différents services et infrastructures du territoire.

Contrairement aux outils métier sectoriels des opérateurs de services urbains, ou aux programmes globaux de résilience parfois difficilement déclinables à des territoires spécifiques, HAZUR intègre dans une seule plateforme numérique des fonctionnalités utiles pour la création et la mise en œuvre d’une stratégie de résilience inspiré des méthodologies de sécurité industriel, continuité d’activité, analyse stratégique et gestion urbaine. Parmi ces fonctionnalités, l’engagement et la formation en ligne des différents acteurs (Players) de la ville, la réalisation d’exercices « What If » ou l’analyse des interconnexions entre services à différents niveaux. L’outil propose en outre la modélisation participative, la simulation des effets domino, ainsi que l’analyse des effets des mesures d’adaptation au changement climatique sur les opérations des services urbains.

L’outil ambitionne, via un formalisme commun des informations réparties entre les différents acteurs, d’aider à décider sur la priorisation des investissements en résilience. Son utilisation par des experts peut aider les responsables publics et tous les opérateurs du territoire à prendre des décisions sur les opérations urbaines en cas d’aléa (Decision Support System), et réduire les pertes matérielles et humaines grâce à une meilleure coopération.

Partenariats et mises en œuvre opérationnelles

Les travaux des chercheurs de Barcelone (IQS), Paris (EIVP) et Virginie (Virginia Tech) avec les maires de ces régions sont à l’origine de l’idée plateforme (http://opticits.com/ ) de création de la spécialisée en résilience urbaine HAZUR. Celle-ci a été mise en œuvre dans différents types de villes et projets.  Plus de 800 acteurs (Players) s’y sont enregistrés, ses premières versions ont déjà été utilisées pour améliorer la  résilience dans 10 villes de différentes tailles, 40 professionnels se sont formés à son utilisation dans le monde à travers son académie en ligne, et son approche a été citée dans plusieurs publications de recherche[i] et différents rapports de l’UNISDR (https://www.preventionweb.net/publications/view/57929 ) et d’ONU-Habitat (https://unhabitat.org/books/trends-in-urban-resilience-2017/ ).

Outil d’analyse des interconnexions des services et d’aide à la décision pour une stratégie de résilience

D’une part, dans le cadre d’un important projet européen RESCCUE (Resilience to Cope with Climate Change in Urban Areas, http://www.resccue.eu/), financé par le programme H2020, l’outil est testé dans les grands villes de Barcelone, Bristol et Lisbonne avec la participation de ONU Habitat. D’autre part, et grâce au financement direct de villes moyennes ou d’intercommunalités, il a été mis en œuvre dans d’autres villes en Italie et en Espagne, notamment La Garrotxa-Girona (56k hab.), Terrassa (216k hab.) et San Cugat (80k hab.) dans la région métropolitaine de Barcelone, Vicenza (122k hab) dans la Région de Vénétie ou Benidorm (68k hab… x8 en été…) dans la Région de Valence. A Terrassa, où un vent violent avait provoqué des victimes et d’importants dégâts en 2014, HAZUR a permis aux différents services de la ville de prendre conscience de leurs interdépendances et l’analyse des effets cascade à intégrer dans différents projets d’amélioration et un Plan de Résilience. Parallèlement le module Smart Cities vise à disposer d’un tableau de bord intégral et dynamique avec les indicateurs clés de résilience de la ville. La ville prévoit l’utilisation du « Simulateur » de HAZUR intégrée à sa plateforme urbaine « intelligente », ce qui permettra également d’anticiper des effets cascade non désirés sur les services municipaux et par conséquent sur la qualité de vie de ses citoyens.

Actuellement des milliers de villes partout dans le monde, notamment les villes moyennes et petites, ont besoin d’outils de gestion de la résilience. Ces villes, souvent suiveuses des grands programmes développés dans les métropoles mondialisées, nécessitent des démarches lisibles, intégrées, facilement appropriables et efficaces. Ces villes peuvent alors, à l’image des villes pionnières, devenir des exemples pour (ou avec) des métropoles, régionales, nationales ou mondiales. 

 

 

 

Fig 1 Exemple de visualisation initiale des degrés d’interconnexion entre les services qui, en combinaison avec le forum en ligne où participent les différents acteurs et groupes de travail, va nous aider à bâtir la stratégie de résilience

 

 

Fig 2 : Tableau de bord de simulation avec la variable temps où l’on voit deux services affectés comme conséquences d’un choc initial dans d’autres services

 

Fig 3 : Visualisation en ligne sur une carte des effets cascade potentiels identifiés dans les différents services de Terrassa

 

 

Fig 4 : Analyse d’un effet cascade avec des services en situation de « Service Minimum » et visualisation des premiers intervenants (Responders)  disponibles pour réduire l’effet domino détecté.

 

Un article signé Ignasi Fontanals,  PDG - fondateur chez OptiCits Towards Resilience 

 


Articles Académiques qui evoquent HAZUR
Evans, Barry & Chen, Albert & Prior, Alison & Djordjevic, Slobodan & Savic, Dragan & Butler, David & Goodey, Patrick & R. Stevens, John & Colclough, Graham. (2018). “Mapping urban infrastructure interdependencies and fuzzy risks”. Procedia Engineering. 212. 816-823.
S.A.Timashev, Science & Engineering Center "Reliability and Safety of Large Systems and Machines", Ural Branch, RAS, Yekaterinburg, Russia, Institute of Civil Engineering and Architecture, Ural Federal University Yekaterinburg, RussiaResilience of Interdependent Infrastructures – Key Element of a Smart Region (2018)
Hilly, Geofrey & Vojinovic, Zoran & Weesakul, Sutat & Sanchez Torres, Arlex & Nguyen Hoang, Duc & Djordjevic, Slobodan & Chen, Albert & Evans, Barry. (2018). “Methodological Framework for Analysing Cascading Effects from Flood Events: The Case of Sukhumvit Area, Bangkok, Thailand”. Water. 10. 2017
Ruth Lopes, Ingrid Tonon, Filipa Ferreira, José Saldanha Matos, João Barreiro, Rafaela Matos, Adriana Cardoso, Ignasi Fontanals Vidal, Ester Vendrell, Maria João Telhado. (2017). “Urban drainage and resilience approaches towards more sustainable cities”. EWA Spring Conference, 2017
Fontanals, I. 2016. “The Experience for a Metropolis to bring Resilience to Every City” International Disaster and Risk Conference 2016, Davos. Powerpoint presentation
Lluís Fontanals Jaumà, Jesús Tricàs Peckler, Francesc Canalias Farrés, Ignasi Fontanals Vidal, “Resiliencia Territorial Vector de Gestión de Servicios Estudio de Caso de la Garrotxa”. Estudios Empresariales, n. 144 (1st. term 2014) Legal dep. SS629-75, ISBN 0425-3698© 2014.
 

Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

Certivéa : la certification au service de la biodiversité

Publié le 21 mai 2019 - 11:27

Le  lundi  6  mai  a  été  marqué  par  la  sortie  du  rapport  alarmant  de  l’IPBES  (Intergovernmental Science-Policy  Platform  on  Biodiversity  and  Ecosystem  Services)  sur  l’état  de  la  biodiversité mondiale.    Fruit  (...)

L’ADEME fait le point : les innovations françaises Énergies renouvelables

Publié le 21 mai 2019 - 11:15

Les énergies renouvelables sont un axe clef de la transition écologique et énergétique pour lequel l’ADEMEs’engage ! Cette thématique fait l’objet d’appels à projets qui concourent à l’accompagnement et à la structuration de filières (...)

Comment s'est portée l'architecture française en 2018 ?

Publié le 21 mai 2019 - 11:11

Profession : les dernières statistiques de la Mutuelle des architectes français (Maf) démontre une activité croissante chez les professionnels, et des chantiers qui se diversifient, se tournant de plus en plus vers le secteur tertiair (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus