#26 Certification EDGE : Comment certifier vert dans les marchés émergents

 Dossier Climats Chauds  certification  transition écologique  développement durable  marchés émergents  EGDE  IFC
Publié par La rédaction C21

Développé en 2014 par l’IFC (International Finance Corporation), membre du Groupe de la Banque Mondiale, le programme EDGE a déjà permis de certifier près de 7,5 millions de mètres carrés de surface de plancher. Alzbeta Klein, directrice et responsable mondial des affaires climatiques à l’IFC, parle des progrès réalisés depuis le lancement.

 1. Quelle est la philosophie de développement durable de l’IFC ?

 

Nous ne pouvons pas nous attaquer au développement sans le rendre durable, sinon les gens seront plongés dans la pauvreté. Cela doit faire partie de tout ce que nous faisons.

Il y a vingt ans, personne d'autre n'opérait dans cet espace. En tant que plus grande institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les pays en développement, l’IFC ne voyait pas seulement le défi du changement climatique, mais aussi les possibilités d'investissement.

En 2016, nous avons publié le rapport Climate Investment Opportunities qui analyse les 21 engagements pris à Paris par des pays que nous suivons. Le potentiel d’investissements y est de 23 milliards de dollars dans divers secteurs, y compris les bâtiments verts. L’IFC continue de chercher des solutions pour aider les pays suivis à croître de la façon la plus respectueuse du climat possible.

 

2. Comment aidez-vous les marchés émergents à opérer leur transition écologique ?

Nous connaissons les ce qui fait obstacle aux investissements, et nous sommes là pour aider à trouver des solutions, à créer des marchés et à les rendre viables. L’IFC fait du financement vert depuis les années 1980, lorsque nous avons commencé à financer des projets dans le domaine des énergies renouvelables. Nous avons été l'un des premiers à contribuer à bâtir le marché de l'énergie renouvelable - sur lequel nous continuons d'investir. Celui-ci s'élève maintenant à 300 milliards de dollars. Nous avons également été l'un des premiers organismes à investir dans l'énergie éolienne.

Notre stratégie commerciale en matière de climat a évolué pour inclure la collaboration avec les banques locales afin de rétrocéder des prêts à des projets verts. La construction représente ainsi plus de 50 % de ce type de prêts. En investissant non seulement dans les activités liées au climat, mais aussi en co-investissant, nous avons fourni plus de 22 milliards de dollars en engagements financiers à long terme pour des projets liés au climat depuis 2005 et mobilisé plus de 15 milliards de dollars en capitaux externes par le biais de syndications et autres partenariats avec des investisseurs.

 

3. Quel est le but de EDGE ?

On parle beaucoup d'autres types d'émissions, mais les bâtiments sont responsables de 19 % des émissions aujourd'hui. Celles-ci pourraient doubler au cours des deux prochaines décennies, la croissance provenant presque entièrement des économies en développement.

C'est pourquoi l’IFC a créé le programme de certification des bâtiments écologiques EDGE, qui est l'un de nos exemples les plus réussis en matière de création de marchés durables. EDGE comprend une plate-forme en ligne facile à utiliser qui permet aux promoteurs immobiliers de certifier leurs bâtiments comme étant éconergétiques (c'est-à-dire 20 % plus performants en matière d'énergie, d'eau et d'énergie intrinsèque contenue dans les matériaux) plus rapidement, plus facilement et plus économiquement. En suivant les recommandations de EDGE les promoteurs différencient leur offre, en offrant des bâtiments plus efficients et moins gourmands en eau ou en électricité. En fin de compte, cela mènera à une transformation de la façon dont les bâtiments sont construits.

 

4. Quels ont été les progrès réalisés jusqu'à présent par EDGE (depuis son lancement en 2014) ?

Plus de sept millions de mètres carrés de surface de plancher résidentielle et commerciale ont déjà été certifiés par EDGE, dont plus de 60 000 maisons. Rien qu'en Afrique, Balwin Properties a pris un engagement initial en inscrivant 26 000 maisons écologiques abordables à la certification en Afrique du Sud et EchoStone Properties au Nigeria en construira plus de 180 000.

Nulle part ailleurs la progression de EDGE n'est plus évidente qu'en Colombie, où 6% de la construction neuve est certifiée, en grande partie grâce au leadership de banques telles que Bancolombia, qui émettent des obligations vertes sur leurs actifs, puis encouragent le marché à certifier.

L’IFC investit par le biais de ses fonds propres ainsi qu'en travaillant avec des banques partenaires pour accroître leurs investissements dans les bâtiments écologiques. À ce jour, par ces biais, nous avons investi plus de 4,5 milliards de dollars dans des bâtiments écologiques dans le monde entier.

Pour étendre notre travail par l'intermédiaire des institutions financières, l’IFC et le gouvernement du Royaume-Uni ont créé notre programme Marketing Accelerator for Green Construction (ou "MAGC"), qui aidera nos banques partenaires à travers le monde à encourager plus facilement la construction verte, tant du côté de l'offre que de la demande, en finançant la construction verte et les prêts hypothécaires verts. Nous savons que lorsque vous encouragez les institutions financières, elles réagissent favorablement.

Les progrès que nous constatons sur tous les fronts sont encourageants. Schwarz Gruppe, un client d'investissement d'IFC, s'est engagé à certifier tous ses magasins de détail avec EDGE. Ils ont enregistré et/ou certifié près de 3 000 magasins avec l'appui de notre prestataire de certification, thinktep-SGS, pour un total de plus d'un million de mètres carrés de surface utile.

Un autre exemple est Vinte, un client de la SFI et promoteur immobilier qui apporte des innovations à des maisons abordables au Mexique (y compris des technologies solaires et des compteurs intelligents). Vinte a émis deux obligations vertes au cours de la dernière année, ce qui lui a valu un appui considérable de la part des investisseurs qu'elle n'aurait pas obtenu autrement.

 

5. Quels sont les défis pour EDGE dans les régions à climat chaud ?

La majorité des pays où EDGE est opérationnel ont des climats chauds, où les problèmes du changement climatique sont exacerbés. Une question importante est l'utilisation croissante de la climatisation dans des pays comme l'Inde.

Des idées pratiques comme l'orientation du bâtiment et les climatiseurs éconergétiques peuvent faire une différence considérable, car un bâtiment bien conçu réduit le besoin de climatisation. EDGE le mesure et permet au promoteur d'être honnête quant à la performance exacte du bâtiment, en indiquant les coûts financiers supplémentaires (s'il y a lieu) de la construction écologique.

  

Comment ça marche :

Le système de certification EDGE (" Excellence in Design for Greater Efficiencies ") de l'IFC est présent dans plus de 150 pays. Son objectif est de réduire d'au moins 20 % la consommation d'énergie, la consommation d'eau et l'énergie intrinsèque des matériaux d'un bâtiment par rapport à un scénario de référence. La certification se fait en deux étapes : à l'étape de la conception et après la construction du bâtiment. Les équipes de projet intéressées à concevoir un bâtiment économe en ressources consultent le logiciel en ligne EDGE pour calculer la réduction des ressources. Le cas de base dépend de la localisation du bâtiment projeté et de ses caractéristiques. Une large liste d'actions est proposée pour atteindre l'objectif de 20 % : réduction du rapport fenêtre/mur, peinture réfléchissante, toilettes à double chasse d'eau, utilisation du béton optimisée, etc.

Dossier soutenu par

Construire durable sous climats chauds
Construire durable sous climats chauds

 

Retrouvez tous les articles du dossier Construire durable sous climats chauds

https://www.construction21.org/france/articles/fr/25-reset-la-norme-pour-l-architecture-durable-sous-les-tropiques.html

Consultez l'article précédent : 

Modéré par : Izadora Alcanfôr

Autres actualités dans "Information"

De la vie dans les sols urbains : les lombriciens au service de la nature en ville.

Publié le 23 oct. 2019 - 10:33

Le rôle fondamental de la biodiversité du sol est pour l’heure peu pris en compte dans la conception et la réalisation de villes durables. Les connaissances sur la biodiversité des sols urbains sont en effet relativement peu nombreuse (...)

Décret tertiaire, accessibilité, CEE … Découvrez ce qui a changé au 1er octobre 2019

Publié le 23 oct. 2019 - 10:18

Avec l’arrivée de l’automne, plusieurs réglementations entrent en vigueur au 1er octobre 2019. On vous dit tout. Entrée en vigueur du décret tertiaire Publié le 25 juillet 2019, le décret tertiaire entre officiellement en vigueur au (...)

Un thermokit pour évaluer la performance de son logement

Publié le 23 oct. 2019 - 09:19

Le Thermokit permet de visualiser les fuites de chaleur (« ponts thermiques ») de votre habitation grâce à la caméra thermique. Avec les autres instruments de mesure du thermokit, vous pourrez aussi – mesurer les consommations de (...)


Commentaires