#23 La réhabilitation en Guyane : les retours d’expériences du Dispositif REX Bâtiments performants de l’AQC

Publié par Equipe AQC

Depuis 2010, l’Agence qualité construction (AQC) accompagne la filière construction en identifiant les risques émergents des bâtiments dits performants grâce au Dispositif REX BPCe dispositif met en lumière les points de vigilance et les bonnes pratiques observés sur le terrain dans des rapports téléchargeables en ligne (la collection « 12 enseignements à connaître »).

En se basant sur des exemples du terrain, le rapport La réhabilitation en Guyane de l’AQC (téléchargeable ici) vise à alerter sur les défauts constructifs pour les prévenir et à diffuser les bonnes pratiques. L’objectif est d’améliorer la performance énergétique des futurs projets, de garantir le confort des usagers et d’assurer la pérennité des équipements.

La performance des réhabilitations est un sujet incontournable en Guyane pour les raisons suivantes :

  • Le développement rapide du parc immobilier est venu épouser le doublement de la population en 22 ans. Une importante vague de réhabilitation est ainsi attendue pour ces prochaines années.
  • La pression démographique a entraîné un rythme de construction soutenu de logements, réalisés dans l’urgence notamment, influant négativement sur la qualité constructive et les performances des ouvrages réalisés initialement. Les réhabilitations offrent ainsi une opportunité d’autant plus intéressante d’améliorer la qualité et le coût global des ouvrages.
  • Le climat équatorial humide de la Guyane (fort ensoleillement, pluviométrie importante, taux d’humidité élevé) contribue au vieillissement accéléré des matériaux des bâtiments, imposent de porter une attention particulière aux eaux de ruissellement et orientent le choix de traitement du confort thermique des occupants vers la ventilation naturelle et/ou la climatisation.

Plusieurs éléments sont déterminants pour la qualité, la durabilité et la performance d’une réhabilitation. Ils peuvent être classés en 4 grandes familles :

 

L’implantation du bâtiment dans son environnement.

Elle conditionne sa capacité à capter le vent, son exposition à la pluie, à l’ensoleillement ou aux bruits ambiants, la manière avec laquelle les eaux de pluie et de ruissellement le touchent... L’analyse des éléments climatiques et des atouts et contraintes du site est fondamentale et doit être menée dès la programmation d’un projet de réhabilitation.

 

 

La réhabilitation représente une opportunité de régler les problèmes d'inondations récurrents dans certains bâtiments mal conçus ou dont l’environnement n’avait pas suffisamment été pris en compte lors de leur conception initiale.

 

 Les usages : le bâtiment va-t-il être utilisé comme logement ou comme lieu de travail ? Comment le confort thermique va-t-il être recherché ? Par la ventilation naturelle ? Par la climatisation ? Les deux ? Quelles sont les expériences des occupants ?

 

 

 

La réhabilitation est l’occasion de réorganiser les espaces intérieurs mal pensés pour améliorer le confort thermique et acoustique des occupants. 

 

 

 

L’architecture : quels détails de mise en œuvre sont à bien définir ? Comment allier esthétique du bâtiment et contraintes techniques et environnementales ? Comment corriger les non-qualités observées ?

 

 

La réhabilitation permet de pallier l’absence ou l’insuffisance de protections solaires tout en améliorant l’esthétique des façades. Les usagers sont ainsi gagnants à plusieurs titres. 

 

 

 

 

 

 

 

Les équipements : quelles réponses techniques apporter aux besoins ou problèmes résiduels, non résolues par les principes passifs ? Comment bien choisir et bien mettre en œuvre les solutions techniques ?

 

 

 La réhabilitation représente l’opportunité de régler les problèmes de conception et de mises en œuvre des équipements. 

 

 

 

La pression démographique alliée aux enjeux économiques en Guyane peut inviter à éluder les phases d’analyse et de réflexion à effectuer en amont du projet, ainsi qu’au non-respect du processus de construction dans les règles de l’art. Ces éléments sont pourtant essentiels à la viabilité et la durabilité d’un projet et peuvent à défaut impacter sévèrement le coût global du bâtiment.

 

Le défi de chaque réhabilitation est donc de corriger les risques observés sur l’existant tout en veillant à réaliser un bâtiment adapté à son environnement, à l’usage des occupants et à leurs évolutions respectives.

 

Téléchargez gratuitement le rapport complet !

 

Ce rapport s’inscrit dans la collection « 12 enseignements à connaître » de l’Agence Qualité Construction dont une partie des ouvrages est dédiée aux DROM :

  • La ventilation naturelle à la Réunion(à télécharger ici) ;
  • Les bâtiments performants aux Antilles (à paraître) ;
  • L’humidité dans les bâtiments à la Réunion (à paraître) ;
  • La construction bois à la Réunion (à paraître).

 

A propos du Dispositif REX BP :

Afin de faciliter la montée en compétences des acteurs de la filière construction, l’Agence qualité construction (AQC) a mis en place dès 2010 un outil pour capitaliser et valoriser les retours d’expériences : le Dispositif REX Bâtiments performants. Ce dispositif a pour objectif d’améliorer la qualité de la construction. Il consiste concrètement à identifier et comprendre les risques émergents en se basant sur l’audit in situ de bâtiments précurseurs allant au-delà des standards d’efficacité énergétique et de qualité environnementale actuels.

Plus d’informations sur rexbp.qualiteconstruction.com

Dossier soutenu par

Construire durable sous climats chauds
Construire durable sous climats chauds

 

Retrouvez tous les articles du dossier Construire durable sous climats chauds

Consultez l'article précédent : #22 L’écopavillon de Diamniado

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

Themis : Un outil de monitoring en temps réel pour analyser le comportement énergétique et thermique des bâtiments

Publié le 20 sept. 2019 - 11:03

Dès 2016 le laboratoire de Clermont Ferrand du CEREMA a cherché à intégrer l’internet des objets dans les opérations d’instrumentation des bâtiments. Ces travaux qui ont duré environ deux ans ont abouti à la conception d’un produit (...)

«L’Afrique représente-elle le futur des territoires pour le reste du monde ?» par Stéphan-Eloïse Gras

Publié le 20 sept. 2019 - 10:21

Alors que la planète brûle, impossible de ne pas se demander où et quels sont les futur.s. des territoires durables. Où trouver des innovations au service de territoires inclusifs et résilients, peu consommatrices de ressources et (...)

Un futur où rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme 

Publié le 20 sept. 2019 - 10:09

Selon la Banque Mondiale, l’Afrique subsaharienne a généré 174 millions de tonnes de déchets en 2016 et devrait en produire trois fois plus en 2050. Dans un paysage de poubelles saturées, se pose la question de la gestion des déchets (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus