ECO-QUARTIER DE JAMBES

  • Type de projet : Extension urbaine
  • Programme : Logements, Equipements publics, Espaces publics, Espaces verts
  • Surface totale : 2 ha
  • Nombre d’habitants : 220 hab
  • Coût total : 15 000 000 €
  • Année d'engagement du projet : 2 011
  • Année d'achèvement du projet : 2 018
  • Mots-clés :
     éco-quartier
      mobilité
      zone Natura 2000
      mixité logements
      situation géographique centrale
      extension urbaine
     



Modéré par : Michel Heukmes


  • Publié le 08 juin 18
    par Claire Godard|Belgique
    Vue 2288 fois
  • Proposé par :




  • Concours

    Green Solutions Awards 2018 - Quartiers

    Grand Prix Ville Durable
    Coup de Cœur des Internautes


    La mobilité : le projet est situé à moins de 2km d’une gare IC disposant  d'un parking vélo et voiture gratuit. Il est particulièrement bien desservi par plusieurs lignes de bus (plus de 120 bus/jour dans chaque direction). Les divers bâtiments du quartier sont reliés par des voies spécialement aménagées à l’attention des cyclistes et par des chemins collectifs uniquement réservés aux riverains (chemins piétons et voiries de type partagées avec vitesse limitée à 20km/h). Une seule voie unique et directe relie le quartier au centre-ville.

    La densité du logement : 58 logements sur une surface nette de 0,82ha, soit une densité nette de 70,8log/ha. Ces logements sont répartis en 3 résidences d’appartements 1 à 3 chambres, 2 immeubles pour un total de 8 appartements intergénérationnels et 23 maisons unifamiliales (plus de 10% de logements adaptables).

    Les espaces partagés n’ont pas été oubliés; l’éco-quartier s’organise autour d’une place centrale et propose des espaces de détente, des terrains et aires de jeux, des places de parking privées et publiques ainsi qu’un parking vélo de 83 places.

    Les potentialités du projet au niveau de la mixité fonctionnelle: 20 fonctions répertoriées dans un périmètre proche, 1 école dans le quartier et de nombreux services de proximité.

    La réflexion sur les ressources: l’architecture contemporaine esthétique du quartier a intégré des matériaux durables (ex : faible teneur en composants organiques volatiles) et qui contiennent des matières recyclées ou recyclables pour limiter l’impact sur le l’environnement à long terme.Même lors du terrassement, les surplus en terre ont été réutilisés sur un projet à proximité pour limiter l’impact écologique de leur transport.

    Les logements sont à 83% mitoyens et respectent les standards PEB2017 en matière de besoins de chauffage et d’énergies renouvelables. L’agencement et l’orientation des bâtiments ont été étudiés pour profiter de l’apport naturel de lumière.

    Le respect des milieux naturels : Les réseaux séparatifs permettent la récupération des eaux de pluie pour les usages domestiques, tels que l’arrosage. La perméabilité (parfois –semi) des sols favorise l’infiltration et l’approvisionnement des nappes phréatiques, notamment grâce aux chemins en dolomie pour les piétons (61% de surfaces perméables) et au bassin d’orage qui permettent de limiter le débit rejeté dans les égouts.

    Le projet est en lisière de Meuse, à deux pas de deux zones naturelles protégés et dans la réflexion environnementale sur l’intégration du quartier, le choix d’espèces indigènes et non invasives pour les espaces verts s’est imposé tout naturellement.


    Label(s) / Démarche(s)


    Localisation

    5100 Rue Gameda et Place Brunehaut - JAMBES Belgique

    Données techniques