Efficacité énergétique dans les supermarchés [Étude de cas – SUPERSPAR]

Rédigé par
Elodie Guillard

Head of Marketing & Communication

1171 Dernière modification le 30/05/2023 - 10:44
Efficacité énergétique dans les supermarchés [Étude de cas – SUPERSPAR]

 

Les supermarchés figurent parmi les secteurs de la vente au détail qui affichent une consommation d’énergie particulièrement élevée. Cette consommation est répartie entre diverses installations telles que les machines frigorifiques, les fours et les appareils ménagers exposés, nécessitant ainsi une gestion de multiples départements.

Il est donc compréhensible de penser que de tels bâtiments engendrent des coûts énergétiques considérables. Cependant, il est important de noter que ces établissements possèdent un fort potentiel en termes d’efficacité énergétique. Nous vous invitons à lire la suite pour découvrir le cas de réussite du supermarché SUPERSPAR, qui a réussi à réaliser d’impressionnantes économies d’énergie.

Comment les supermarchés consomment-ils de l’énergie ?

Comme mentionné précédemment, la consommation d’énergie dans les supermarchés provient de nombreuses sources différentes. D’après vous, quelle est la principale source de consommation d’énergie ?

Vous l’avez peut-être deviné, la gestion du froid représente la plus grande part de la consommation d’énergie, s’élevant généralement à environ la moitié du coût total de l’énergie. En effet, de nombreuses allées d’alimentation sont composées uniquement de réfrigérateurs et de congélateurs, ce qui consomme beaucoup d’énergie.

Ensuite, environ 18 % de la consommation d’énergie est liée à l’éclairage des plafonds, des étagères et des présentoirs. La consommation du chauffage, de la ventilation et de la climatisation est également importante, représentant souvent le même pourcentage.

Bien sûr, ce sont des moyennes pour le secteur, et ces pourcentages peuvent varier selon chaque établissement et ses caractéristiques. Par exemple, dans certains supermarchés, la zone de boulangerie peut consommer plus d’énergie que la poissonnerie, ou vice versa.

Étant donné que les supermarchés ont déjà des coûts énergétiques élevés (représentant entre 10 et 15 % de leurs coûts d’exploitation) et que les marges du secteur ne sont généralement pas très élevées, la mise en place d’un plan d’efficacité énergétique est l’une des meilleures stratégies à adopter.

Plan de sobriété énergétique : quelles applications pour les supermarchés en France

Cela n’a pu vous échapper ces derniers mois. Le gouvernement français a révélé son plan de sobriété énergétique le 6 octobre 2022, conformément à une directive émise le 25 juillet 2022. L’objectif est de réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici deux ans, et le secteur public et les entreprises sont au centre de cette initiative. Pour les entreprises, cela se traduit concrètement par une série de 15 mesures, qui couvrent l’efficacité énergétique, la lutte contre le gaspillage, l’organisation du travail et la mobilité durable. Ces mesures ont été élaborées à la suite d’un groupe de travail lancé en juillet 2022 sur les entreprises et l’organisation du travail.

Plan de sobriété énergétique : premières initiatives dans le secteur de la distribution

Face à la crise énergétique et suite au plan de sobriété annoncé par l’État, de nombreuses enseignes alimentaires françaises se sont unies pour réduire la consommation énergétique de leurs magasins

Dès l’automne 2022, Carrefour, Auchan, E.Leclerc, Franprix, Picard, et d’autres entreprises, se sont engagées collectivement à mettre en œuvre des mesures d’efficacité énergétique telles que :

  • La mise hors tension des lumières dès la fermeture du magasin.
  • La réduction de l’intensité lumineuse à certains moments de la journée.
  • L’interruption du renouvellement d’air pendant la nuit.
  • La baisse de la température des points de vente à 17 degrés, si demandé par une autorité régulatrice.
  • Décalage de la production de glace.

Ces mesures illustrent l’engagement des enseignes de la grande distribution à contribuer à l’objectif de sobriété énergétique et à adopter des pratiques plus durables dans leur fonctionnement quotidien. En proposant une telle initiative, le secteur de la distribution constitue un des premiers secteurs à s’engager aussi collectivement dans la réalisation d’économies d’énergie

« Je me félicite de l’implication forte de nos plus grandes enseignes et je crois en notre capacité individuelle et collective pour garantir un comportement responsable et citoyen en termes de baisse des consommations d’énergie.” cite  Thierry Cotillard, Président de Perifem

Comment le supermarché SUPERSPAR a amélioré son efficacité énergétique

L’étude de cas dont nous allons parler aujourd’hui concerne un supermarché d’une superficie de plus de 2 000 m2, ouvert 7 jours sur 7 et 13 heures par jour.

Les heures d’ouverture jouent un rôle essentiel dans les projets d’efficacité énergétique des supermarchés, car elles dépendent de la zone géographique et peuvent varier en termes d’horaires et de jours d’ouverture. Dans ce cas précis, par exemple, le supermarché est ouvert tous les jours de la semaine, mais cela peut varier dans d’autres régions ou pays. En France, par exemple, il est habituel de fermer le dimanche ou de n’ouvrir que la matinée. Cependant, il existe des exceptions, tels que certains établissements de grandes villes qui restent ouverts 7 jours sur 7.

Il peut parfois être complexe de personnaliser le plan d’efficacité énergétique d’un supermarché en tenant compte des heures d’ouverture. Cependant, la bonne nouvelle est qu’il existe des applications déjà disponibles pour vous aider à analyser la consommation en fonction des heures d’ouvertureL’application « Heures d’ouvertures » disponible sur la plateforme Spacewell Energy by Dexma en est un exemple.

Comme nous l’avons vu précédemment, le cas de SUPERSPAR est le cas d’un grand établissement qui utilise de l’énergie de façon intensive dans des domaines tels que les boulangeries et les aliments surgelés pendant de nombreuses heures en raison de ses horaires d’ouverture.

Il est donc évident que la réduction du coût de l’électricité était la principale préoccupation des propriétaires de SUPERSPAR. Cependant, ce n’était pas leur seule préoccupation : ils souhaitaient également réduire les émissions de carbone sans compromettre la productivité.

IDM Solutions a été confronté à deux défis majeurs pour aider ce supermarché à élaborer un plan efficace de gestion énergétique pour son magasin.

Pour relever ces défis, ils ont utilisé l’analyse énergétique avancée proposée par Spacewell Energy (Dexma). Cette approche leur a permis non seulement de repérer les équipements inefficaces, mais aussi de quantifier les économies d’énergie réalisées en des termes financiers précis.

Le résultat ? SUPERSPAR a réalisé des économies d’énergie de plus de 90 000 euros, ce qui représente une réduction de 25 % par rapport à son coût initial.

Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur cette étude de cas, nous vous invitons à télécharger le PDF gratuitement, vous y découvrirez quelques-unes des mesures prises par SUPERSPAR avec l’aide d’IDM Solutions.

>>> Télécharger l'Étude de Cas ICI <<<


Actualité publiée sur Spacewell Energy by Dexma
Consulter la source

Partager :